TOUS LES SPORTS : RAZZIA FRANCAISE AUX JEUX MEDITERRANEENS

Bilan Jeux Méditerranéens
Les U18 français gagnent le tournoi de football (photo KMSP/CNOSF)

Les Jeux Méditerranéens 2022 ont pris fin mercredi 6 juillet, à Oran (Algérie). La délégation française, emmenée par la cheffe de mission, Sarah Ourahmoune et ses deux porte-drapeaux, Hélène Noesmoen (voile) et Luka Basic (volley-ball), a brillé lors de cette compétition.
Bilan de ces Jeux Méditerranéens: les Bleus remportent 81 médailles dont 21 médailles d’or, 24 en argent et 36 en bronze. Une performance qui place la France sur le podium de cette 19ème édition (3e au classement des nations).

On notera aussi que cette édition a recueilli un vrai succès populaire auprès du peuple algérien, alors que l’on craignait une certaine indifférence. La présidente du CNOSF, Brigitte Henriqués, souligne cette performance collective.  » Celle-ci place la France sur le podium de cette 19e édition des Jeux Méditerranéens ! Dans un contexte difficile, nos équipes ont su rester concentrer sur la compétition et faire briller nos couleurs sur tous les terrains.« 

Cette 19ème édition a été marqué par deux évènements extra-sportifs pour la délégation française. Le premier est tragique. C’est le décès durant ces Jeux de Guy Koller, le président de la Fédération française d’haltérophilie. Le second est positif. C’est l’élection de Delphine Réau, membre de la commission des athlètes de haut niveau du CNOSF. Celle-ci est élue au sein de la commission des athlètes des Jeux Méditerranéens.

Neuf médailles pour les Hauts-de-France

Les représentants des Hauts-de-France étaient une trentaine présents à Oran. La délégation nordiste a participé à cette moisson de médailles. Certes, le niveau de ces Jeux régionaux n’est pas forcément très relevé dans toutes les disciplines. Mais c’était quand même une vraie compétition internationale, qui constituait pour certains l’aboutissement de la saison, à défaut des grands championnats.

Le joueur du LOSC Amine Messoussa a marqué 4 buts pour l’équipe de France (photo CNOSF/KMSP)

C’est ainsi que le tournoi de football s’adressait aux U18. Il a vu la victoire des bleuets. A l’issue d’un fort beau parcours, les jeunes Français ont battu l’Italie en finale (1-0). Auparavant, l’équipe de France était sortie première de sa poule face au Maroc , l’Espagne et l’Algérie. En demi-finale, les jeunes Français ont éliminé la Turquie 2-0.

Pas moins de trois joueurs du LOSC figuraient dans la sélection, même s’ils n’étaient pas tous titulaires. À nouveau titularisé à la pointe de l’attaque tricolore, devant 45 000 personnes, Amine Messoussa, auteur de 4 buts en 5 rencontres, a activement participé à la conquête de ce titre, le deuxième de l’Histoire du football français après celui de 1967. Badredine Bouanani (17 ans) et Nathan Buayi Kiala (18 ans) sont ainsi montés sur le podium, tout comme l’Amiénois Yvan Ikia Dimi.

Pauline Lecarpentier au sommet

Autres médaillés d’or à Oran: les équipes de France de basket 3×3. Les jeunes filles comme les garçons s’imposent, avec notamment le joueur du LMB Lorenzo Thirouard-Samson.

L’équipe de France de basket 3×3 médaille d’or avec le Lillois Thirouard-Samson, le 1è à gauche (photo CNOSF/KMSP)

Dernière médaille d’or nordiste, nous en avons déjà parlé: celle de Pauline Lecarpentier. La Boulonnaise remporte le titre en lutte libre dans sa catégorie. Cette médaille d’or s’ajoute à la médaille d’argent conquise cet hiver aux championnats d’Europe. La lutteuse de 25 ans poursuit une progression régulière, prometteuse pour Paris 2024.

On retrouve des Picards pour la médaille d’argent. La tireuse de Noyon Camille Jedrzejewski en gagne même deux: au pistolet 10m par équipes mixte avec Florian Fouquet. Et en individuel toujours sur le tir au pistolet à 10m.

En cyclisme, le rouleur licencié à Beauvais Enzo Paleni obtient aussi l’argent sur le contre-la-montre. Sur la même discipline, la coureuse de Cofidis Cédrine Kerbaol décroche elle, la médaille de bronze. Les jeune Français ont d’ailleurs écrasé les courses cyclistes avec notamment un triplé des garçons sur l’épreuve en ligne.

La nageuse béthunoise Océane Carnez repart également d’Oran avec une médaille d’argent. C’est celle du relais 4x100m nage libre obtenue aux côtés de Marina Jehl, Lucile Tessariol et Assia Touat.

Les Nordistes obtiennent aussi du bronze grâce au boxeur roubaisien Soheb Bouafia en catégorie 91 kg.

L’haltérophile de Rosendaël Romain Imadouchène a raté les podiums (photo CNOSF/KMSP)

Quelques déceptions

Pas de médailles en revanche pour les athlètes des Hauts-de-France, ni pour l’haltérophile dunkerquois Romain Imadouchène, pourtant médaillé aux derniers championnats d’Europe. Mais le décès brutal de Guy Koller a peut-être influé sur le moral de l’haltérophile. Le Nordiste doit se contenter d’une 6ème place à l’épaulé-jeté et d’une 7ème à l’arraché.

Déception aussi en badminton avec l’élimination précoce de Marie Batomène, Romane Cloteaux – Foucault (32e de finale) et Léo Van Gysel (32e de finale).

Bilan général pour nos sportifs régionaux à ces 19èmes Jeux Méditerranéens: trois médailles d’or (football, basket 3×3 masculin, P.Lecarpentier); 4 médailles d’argent et 2 de bronze. C’est un bilan correct, sans plus, pour une région des Hauts-de-France qui fait partie des fiefs du sport olympique français.

On peur ajouter à ce bilan nordiste des Jeux Méditerranéens la médaille d’or de la Roubaisienne Saoussen Boudiaf. Ancienne sabreuse de l’équipe de France, elle avait mis fin à sa carrière sportive en 2020, avant de reprendre la compétition l’année dernière sous les couleurs de l’Algérie. L’élève de Cédric Wallart a remporté le titre en sabre individuel à Oran.

 » J’ai pu, tout au long de ces 15 jours, constater la puissance de cette équipe », conclue la chef de délégation Sarah Ouhramoune.  » La cohésion du collectif a mené nos Bleus au sommet ! Cet état d’esprit doit être une force pour les échéances sportives à venir avec notamment, pour certains, les Jeux Olympiques de Paris 2024 en ligne de mire ! »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 912 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.