VOILE: DEPART DE LA 2EME ETAPE DE LA COURSE DU FIGARO A LORIENT

départ 2ème étape solitaire du figaro
Les 34 concurrents ont quitté Lorient dimanche après-midi (photo Alexis Courcoux )

Les 34 skippers ont quitté Lorient. en direction de Fécamp. Au programme, de cette 2ème étape de la Solitaire du Figaro: 490 milles (907 km) entre Lorient, le plateau de Rochebonne, la pointe de Bretagne et la Manche où les marins vont devoir jouer avec les courants et le rase-cailloux, les zones interdites à la navigation, le trafic maritime et les effets de site. Un exercice exigeant et plus ouvert que la première étape qui devrait laisser peu de place au sommeil et pourrait offrir des opportunités stratégiques aux plus audacieux.

Comme souvent, le départ a été superbe au large de Lorient. À 14h, les marins ont déboulé sur leur Figaro Beneteau 3 toutes voiles dehors. Dans un vent de nord-est soufflant à une douzaine de nœuds dans les rafales, la flotte s’est élancée sur un parcours côtier musclé. Sous un ciel parsemé de nuages, les courreaux de Groix agités par un léger clapot bouillonnaient d’intensité.

Après 6 heures de course sur cette deuxième étape en direction de Fécamp, Tom Laperche (Bretagne – CMB Performance) menait la flotte d’une courte tête devant Gildas Mahé (Breizh Cola), déterminé à se refaire sur ce deuxième acte de la course et l’expérimenté Fabien Delahaye (Groupe Gilbert).

Une première nuit agitée pour commencer

Les premiers écarts se sont créés après le passage de Belle-île. Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Xavier Macaire (Groupe SNEF) glissent côte à côte et sont les plus à l’ouest. Ils occupaient les 4e et 5e position à 0.4 mille de Tom Laperche.

A un peu plus de 2 milles, l’Italo-Américaine Francesca Clapcich (Fearless – State Street Marathon Sailing), en 24e position, a choisi la route la plus extrême à l’ouest. Elle se trouve déjà à 2,6 milles du leader. Le vent devrait se renforcer progressivement au fur et à mesure de la soirée en tournant au nord-est. Les rafales attendues pourraient atteindre les 25 nœuds.

Les Figaros au large de Belle Ile lors de la 2eme étape de la Solitaire du Figaro 2021 entre Lorient et Fécamp- Lorient (photo Alexis Courcoux/Solitaire du Figaro)

La première nuit s’annonce agitée et les 34 marins ne devraient pas pouvoir dormir. L’arrivée est prévue mercredi à Fécamp, aux portes des Hauts-de-France.

Audio. La réaction de Tanguy Le Turquais ( Quéguiner – Innovéo), le mari de Clarisse Cremer, quelques heures après le départ

Infos Solitaire du Figaro

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.