CYCLISME : FLORIAN SENECHAL GAGNE LA 13EME ETAPE DE LA VUELTA

Florian Sénéchal vainqueur à la Vuelta
Florian Sénéchal radieux à l'arrivée (photo Luis Angel Gomez)

Le coureur de Ligny_en-Cambrésis a connu son jour de gloire ce vendredi 27 août. Florian Sénéchal a remporté la 13ème étape de la Vuelta. Le routier nordiste obtient à 28 ans sa première victoire de prestige dans le circuit World Tour. C’est aussi la première victoire française dans ce Tour d’Espagne. Le grimpeur de Cofidis Guillaume Martin conserve la 2ème place au classement général.

Le Cambraisien était le premier sortie de son premier succès sur un grand Tour. Comme il l’a fait parfaitement depuis le début de la Vuelta, Florian Sénéchal emmenait le sprint du Hollandais Fabio Jakobsen, déjà deux fois vainqueur depuis le départ de Burgos. Il a joué le même rôle lors du dernier Tour de Wallonie.

Florian Sénéchal au sprint sur la Vuelta

L’étape se jouait au sprint dans un peloton réduit d’une trentaine d’unités. Mais à sa grande surprise, le Français de l’équipe belge Deceuninck- Quick Step s’est retrouvé seul dans le final. Son leader (et ami) a lâché dans les derniers hectomètres. Le poisson-pilote Sénéchal s’est retrouvé à la lutte avec l’Italien Matteo Trentin dans cette fin de parcours sinueuse. Alors qu’on le pensait battu face au sprinter transalpin, le Nordiste a profité de sa puissance pour résister sur la ligne. Et signer la plus belle victoire de sa carrière professionnelle.

Incrédule et en larmes après son sprint victorieux, Sénéchal pensait que Jakobsen était victime d’une crevaison. « On avait plutôt bien fait les choses pour Fabio (Jakobsen), mais à la radio on a entendu qu’il y avait un écart, a raconté Sénéchal au micro d’Eurosport. On m’a dit :  »c’est à toi Florian. » Bert (Van Lerberghe) a fait un super travail. Un moment je me suis dit (Arnaud) Démare va me passer, (Michael) Matthews  va me passer. Je me retourne, mais il n’y avait personne. C’est fou. Je ne réalise pas ce qui s’est passé. Je suis chanceux aujourd’hui. »

Florian bientôt papa…

Pas chanceux. Mais simplement le plus fort sur cette étape de 204km entre Belmez et Villanueva de la Serena. Fabio Jakobsen était le premier à se réjouir du succès de son équipier français. Un équipier loyal et travailleur, très apprécié par les autres coureurs et son manager Patrick Lefévère, qui l’avait recruté de Cofidis il y a 4 ans. Florian Sénéchal complète son palmarès sur cette Vuelta. Jusqu’à présent, il n’avait remporté que le Grand Prix José Samyn en 2019, et la course du Raisin à Overijse l’an passé. D’où l’émotion à l’arrivée d’un coureur souvent placé (2ème du Tour du Piémont, de Gand-Wevelgem et du Grand Prix de l’E3 notamment), mais rarement vainqueur.

Florian Sénéchal en larmes après sa victoire sur la Vuelta (photo Luis Angel Gomez/Vuelta)

Le Cambraisien est actuellement sur un petit nuage. Son épouse, Margaux Sénéchal Staelens, attend la naissance de leur premier enfant comme Florian l’a annoncé au micro d’Eurosport. A cette époque, il y aura aussi Paris-Roubaix, son objectif principal de la saison, dont il sera un prétendant. Il avait gagné Paris-Roubaix chez les juniors.

La mutation du préfet Lalande à la Cour des Comptes laisse espérer que la reine des classiques aura bien lieu cette année. Celui-ci a refusé trois fois depuis l’an passé la tenue de la course…

Florian Sénéchal sur le podium de la Vuelta (photo Luis Angel Gomez/Vuelta)

Pas de changement au classement général. Le Norvégien Odd Christian Eiking (Intermarché – Wanty Gobert) conserve sa place de leader avec 58 secondes d’avance sur le Français Guillaume Martin (Cofidis) et 1’56 » sur Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

Classement de la 13ème étape de la Vuelta

  1. Florian Sénéchal (FRA) Deceuninck Quick Step 4h58’23
  2. Matteo Trentin (ITA) mt
  3. Alberti Dainese (ITA) à 2 sec
  4. Luka Mezgec (SLO) à 3 sec
  5. Stan Dewulf (BEL) à 3 sec
  6. Piet Allegaert (BEL) Cofidis à 3 sec
  7. Itamar Einhorn (ISR) à 3 sec
  8. Antonio Guirao (ESP) à 3 sec
  9. Rui Oliveira (POR) à 3 sec
  10. Egan Bernal (COL) à 6 sec
A propos de JEAN-MARC DEVRED 174 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.