ATHLÉTISME : LA LILLOISE CYRENA SAMBA-MAYELA VICE-CHAMPIONNE DU MONDE

Mondiaux de Glasgow indoor Cyrena Samba Mayela
Cyrena Samba-Mayela sur la 2è marche du podium aux Mondiaux de Glasgow (photo Dan Vernon/World Athletics)

Cyrena Samba-Mayela, du Lille Métropole Athlétisme, termine 2è du 60m haies féminin aux Mondiaux de Glasgow en salle et apporte la seconde médaille de ces Mondiaux à une équipe de France un peu limitée. Mais elle est monte une nouvelle fois sur le podium mondial, derrière la Bahaméenne Devynne Charlton, qui bat le record du Monde, et prend sa revanche des précédents Mondiaux il y a deux ans.

Charlton, qui avait parlé de la nécessité « d’améliorer son départ » après s’être péniblement qualifiée en terminant seulement septième dans les séries matinales en 7″93, s’en est superbement sortie lors de la finale du 60 m haies. Elle jamais été sérieusement menacée puisqu’elle a devancé l’athlète française qui l’avait battue. deux ans plus tôt à Belgrade. La Bahaméenne établit aux Mondiaux de Glasgow un second record du monde, après celui de la Néerlandaise Femke Bol sur 400m. La « wonderwoman orange » obtient aussi une 2è médaille d’or avec ses copines hollandaises sur le relais 4x400m

Mais Cyrena Samba-Mayela remporte l’argent en 7″74, tandis que la Polonaise Pia Skrzyszowska, ravie, a remporté le bronze en 7″, »79. L’athlète lilloise avait fait fort peu avant en demi-finale. Elle s’était en effet qualifiée pour la finale en battant le record de France du 60m haies en 7″73. Elle a donc réitéré sa performance le soir. Mais cette fois, elle a dû s’incliner face à Charlton qui a pris une dimension supérieure depuis deux ans.

La finale du 60m haies féminin aux Mondiaux de Glasgow

La meilleure française à Glasgow

Cyrena Samba-Mayela permet aussi de bonifier un bilan tricolore un peu décevant à ces Mondiaux de Glasgow. Cette médaille d’argent s’ajoute en effet à celle en bronze obtenue la veille par le jeune Just Kwaou-Mathey sur la même distance.

 » j’écoutais ma musique, j’ai gardé mon mood super enjoué « 

Cyrena Samba-Mayela

« Je me suis sentie super bien aujourd’hui », déclare Cyrena après la course.  » Déjà, tout simplement, j’étais super contente d’être là. Ça m’a permis d’avoir l’esprit tellement libre. Après mon record de France (en demi-finales, NDLR), il fallait rester concentrée et focus, ne pas m’enflammer. J’écoutais ma musique, j’ai gardé mon mood super enjoué. La finale a été magique ! Ça m’a tout de suite rappelé les conditions d’il y a deux ans, lors de mon titre de championne du monde. Je suis restée sur cette même ligne, en essayant juste de kiffer jusqu’à la fin. »

La Belgique au sommet

Elle permet aussi au LMA de ne pas revenir bredouille d’Ecosse. Jeff Erius vendredi sur 60m, et Wilhem Bélocian samedi sur 60m haies s’étaient en effet arrêtés au stade des demi-finales.

Si l’équipe de France sauve les meubles, celle de Belgique en revanche s’est éclatée sur la piste de Glasgow. Nos voisins d’outre-Quiévrain arrivent en effet 2èmes au classement des médailles derrière les USA. Le relais 4x400m apporte ainsi un 3è titre ce dimanche avec Christian Inguacel, Dylan Borlée, Jonathan Sacoor et Alexander Boom en battant le relais américain pourtant renforcé par le sprinter Noah Lyles.

Mondiaux d'athlétisme à Glasgow Samba-Mayela
Les Belges champions du Monde du relais 4x400m en salle (photo Dan Vernon/World Athletics)

Le coureur de Roulers Alexander Doom arrache le titre grâce à un formidable finish dans le dernier relais. Il s’offre ainsi, comme Femke Bol, un double 400m et relais après sa victoire samedi face au champion olympique norvégien Karsten Warholm. Le premier des trois titres belges avait été obtenu dès vendredi par Noor Vidts au pentathlon. L’athlète de Vilvorde conserve ainsi son titre mondial d’il y a deux ans. Elle compense parfaitement l’absence pour blessure de la Wallonne Nafissatou Thiam, championne olympique de l’heptathlon à Rio et Tokyo.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1643 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.