AUTO : NOUVEL ABANDON POUR ADRIEN FOURMAUX AU RALLYE DU KENYA

Rallye du Kenya Fourmaux
Pas de chance pour Adrien Fourmaux et Alexandre Coria (photo archives Jaanus Ree / Red Bull Content Pool )

La saison 2022 est décidément maudite pour Adrien Fourmaux. Le pilote de Seclin attaquait cette 6ème manche du championnat du Monde des rallyes avec l’ambition de terminer enfin la course, après 4 abandons en 5 courses. Hélas, après une matinée correcte, mais déjà marquée par des problèmes, Adrien Fourmaux a dû à nouveau renoncer dans ce rallye du Kenya, durant l’ES 5, tout comme son équipier Sébastien Loeb.

A l’attaque le la 5ème spéciale du jour, Adrien Fourmaux sur sa Ford Puma hybride était 8ème, à la lutte avec avec Ott Tanak (Hyundai) et Graig Breen (Ford Puma Rally 1). Malheureusement, sa voiture accuse un problème mécanique, et il va perdre plusieurs minutes et une place à l’issue de cette spéciale. “On dirait que c’est un problème d’arbre de transmission ou de différentiel. On va regarder sur la liaison mais je pense que ce sera difficile de finir la boucle.”

Le vendredi noir des Ford Puma

Effectivement, l’équipage français doit abandonner sur ce parcours de liaison. Et c’est un nouvel abandon pour Adrien Fourmaux et Alexandre Coria, lors de ce rallye du Kenya qui lui avait bien réussi l’année passée. Le deuxième pour l’écurie M-Sport après celui de Sébastien Loeb, 5ème après l’ES 4, mais qui n’a pas pu démarrer ensuite son moteur. Mais cette fois, il ne s’agit pas d’une faute de pilotage entraînant une sortie de route.

Le team Ford M-Sport connaît d’ailleurs un vendredi noir. Hormis les abandons de Fourmaux et Loeb, Gus Greensmith connaît aussi des problèmes mécaniques: une crevaison puis un début d’incendie qui lui font perdre quinze minutes. Graig Breen enfin a pris dix minutes de pénalité qui le relèguent à la 9ème place.

Adrien Fourmaux avait pourtant bien commencé le rallye du Kenya

Le Finlandais Kalle Rovanperä a profité des malheurs de son équipier Sébastien Ogier pour prendre la tête du Safari Rally Kenya au terme d’un vendredi piégeux et exténuant. Leader du Championnat du Monde FIA des Rallyes, Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) était seulement onzième après sa crevaison dans la super-spéciale organisée en lever de rideau jeudi soir. 

Vainqueur l’an passé pour le retour du Kenya au calendrier, Sébastien Ogier avait repris sur sa lancée en prenant les commandes avant de mener la majeure partie des six spéciales. Brièvement devancé par son équipier Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) en fin de matinée, le Français repassait en tête dès le premier secteur chronométré de l’après-midi après la crevaison du pilote gallois.

Ogier leader victime d’une crevaison

Présent dans le trio de tête, Rovanperä remportait trois spéciales avant de ravir la première place en fin de journée lorsque Ogier devait s’arrêter pour changer une roue dans la répétition de Kedong.

« Etant si loin derrière, je ne peux pas vraiment dire que nous sommes dans le combat », a ainsi déclaré le Français. « Bien sûr, beaucoup de choses peuvent encore arriver, mais ce n’est pas le même combat quand on est aussi loin derrière. Je suis à peu près sûr que les choses se passeront demain, mais c’est toujours frustrant.

La Toyota Yaris de Sébastien Ogier dans le sable du Kenya (photo Janus Ree/Red Bull Content Pool)

Les routes plus au nord autour du lac Elmenteita accueillent le parcours de 150,88 km de samedi, la plus longue étape du week-end. La journée commence par Soysambu (29,32km), qui a été rallongé depuis l’an dernier. Vient ensuite une explosion sur les pistes souvent utilisées d’Elmenteita (15,08 km) dans le domaine Delamere, suivie de Sleeping Warrior (31,04 km), situé à l’ombre d’une colline qui ressemble à un guerrier Masai allongé. Une 2ème boucle avec ces trois spéciales partira après l’assistance.

Le classement après la 1ère étape

1. K Rovanperä / J Halttunen FIN Toyota GR Yaris 1h20min 58.1sec
2. E Evans / S Martin GBR Toyota GR Yaris +22.4sec
3. O Tänak / M Järveoja ESP Hyundai i20 N +25.3sec
4. T Katsuta / A Johnston JPN Toyota GR Yaris +26.6sec
5. T Neuville / M Wydaeghe BEL Hyundai i20 N +57.5sec
6. S Ogier / B Veillas FRA Toyota GR Yaris +2min 8.2sec

Infos WRC

A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.