AUTOMOBILE : NOUVELLE DESILLUSION POUR ADRIEN FOURMAUX AU RALLYE DU MEXIQUE

Rallye du Mexique Fourmaux
Adrien Fourmaux et sa Ford Fiesta Rally2 au Mexique (photo Janus Ree/Red Bul Content Pool)

Sébastien Ogier (Toyota Yaris) remporte le rallye du Mexique 2023, 3ème manche du championnat du Monde des rallyes WRC. Le pilote français obtient son 7ème succès (un record) dans ce rallye, qu’il a maîtrisé après la sortie de route du Finlandais Lappi (Hyundai). Nouvelle désillusion en revanche pour Adrien Fourmaux (Ford Fiesta Rally2) qui tenait pourtant la 2ème place en WRC2 de ce rallye du Mexique à trois spéciales de la fin.

Le pilote de Seclin a pourtant brillé durant trois jours au rallye du Mexique. Engagé par l’écurie Ford M-Sport dans le championnat WRC2, Adrien Fourmaux a montré qu’il n’a rien perdu de sa vitesse, après un rallye de Monte-Carlo décevant.

Une première alerte samedi

Au volant de sa Ford Fiesta Rally2, le Nordiste pointait ainsi à la 7ème place du classement scratch à l’issue de la 3ème journée samedi. Et surtout, il était toujours à la lutte avec son ex-équipier Gus Greensmith, revenu ici avec une Skoda Fabia. Malheureusement, le Seclinois a perdu du temps à la suite d’une spectaculaire perte de contrôle de sa voiture. Il s’est ainsi retrouvé sur deux-roues avant de se rattraper, et d’éviter le tonneau.

Cette « demi sortie » de route fait qu’il a terminé la 3è journée à 31 secondes de Gus Greensmith, intercalé au milieu des Skoda Fabia. Et surtout, il avait hypothéqué ses chances de victoire dans la classe. Dommage. Mais il conservait quand même un peu d’avance sur des « clients »: le Norvégien Emil Lindholm et le Suédois Oliver Solberg, anciens pilotes de WRC comme lui.

L’étape a finalement été raccourcie à la suite de l’abandon du leader Esapekka Lappi, qui a « abattu » un poteau électrique sur la piste !

Adrien Fourmaux attaquait donc la dernière journée en bonne position dans le top 10. Malheureusement, comme la saison passée, le Nordiste connaît à nouveau « la poisse » en fin de rallye. Il doit s’arrêter dans l’ES 21, la spéciale marathon de 35 km de Otates, sans que l’on connaisse tout de suite la raison.

La déroute de Ford

C’était finalement une panne d’alternateur, comme il le révélera ensuite. « La courroie auxiliaire s’est détachée et nous avons d’abord perdu la direction assistée. Nous avons roulé environ 10 km comme ça et la batterie est tombée en panne. Nous avons changé la courroie sur le bord de la route et nous avons redémarré », a expliqué le pilote M-Sport. Il dira aussi, un peu amer, sur Eurosport: « je savais qu’il allait se passer quelque chose dans la spéciale d’Otates. J’aurais dû me taire… » Adrien repartira quand même après un long arrêt de 17 minutes, qui lui coûte 9 places au classement général.

La 2è place en WRC2 lui échappe donc, ce qui lui aurait permis de se replacer au classement général. Il subit à son tour la malédiction de l’écurie M-Sport qui a connu un week-end cauchemardesque. C’est raté pour le team britannique qui semblait pourtant bien reparti après la victoire de Tanäk au rallye de Suède.

Adrien Fourmaux termine quand même ce rallye du Mexique sur une bonne note. Il réalise le 9è temps scratch dans la power stage, en précédant Greensmith, Lindholm et Solberg. Une façon de montrer qu’il était aussi rapide qu’eux en WRC2. Au général, Fourmaux est 13è au scratch et 6è en WRC2 dans ce rallye du Mexique. De quoi avoir des regrets après ce problème mécanique.

Rallye du Mexique Fourmaux
Lappi après son accident (photo Janus Ree/Red Bull Content Pool)

La 7ème de Sébastien Ogier

La victoire finale est française en WRC, avec le succès de Sébastien Ogier sur la Toyota Yaris GR hybride. Ogier a pris la tête samedi après l’accident d’Esappeka Lappi, qui a violemment percuté un poteau électrique. L’octuple champion du Monde gagne pour la 7è fois le rallye du Mexique. Il précède le Belge Thierry Neuville (Hyundai) de 27″5 secondes, et le Gallois Elfyn Evans (Toyota) de 27″9 secondes.

Bien qu’il ne dispute qu’un programme partiel, Sébastien Ogier prend quand même la tête du championnat du Monde WRC avec 56 points en deux courses seulement, devant Thierry Neuville 53 points et Kalle Rovanperä 52 points. « C’est presque humiliant pour les autres pilotes », confiera sur Canal+ Nicolas Ciamin, vainqueur au Touquet la veille.

Rallye du Mexique Fourmaux
Vincent Landais, Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier sur le podium du rallye du Mexique (photo Janus Ree/Red Bull Content Bull)

Classement du rallye du Mexique

1. S Ogier / V Landais FRA Toyota GR Yaris 3h16min 9.4sec
2. T Neuville / M Wydaeghe BEL Hyundai i20 N +27.5sec
3. E Evans / S Martin GBR Toyota GR Yaris +27.9sec
4. K Rovanperä / J Halttunen FIN Toyota GR Yaris +1min 55.3sec
5. D Sordo / C Carrera ESP Hyundai i20 N +2min 58.8sec
6: G Greensmith / J Andersson GBR Škoda Fabia +12min 31.5sec

Classement du championnat WRC après trois épreuves

1.Sébastien Ogier (France) 56pts
2. Thierry Neuville (Belgique) 53pts
3. Kalle Rovanperä (Finlande) 52 pts

Prochaine épreuve du championnat WRC: rallye de Croatie, du 20 au 23 avril à Zagreb

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1623 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.