BASKET-BALL: L’ESBVA ECRASE TENERIFE EN EUROCOUPE

Ténérife ESBVA
Les villeuvoises ont nettement dominé les Canariennes (photo DR FIBA Europe)

Les guerrières étaient aux Canaries pour disputer les barrages aller de l’Eurocoupe féminine. L’ESBVA a écrasé l’équipe espagnole de Club Deportivo Basket Clarinos Ciudad de Los Adelantados  (pour faire simple, Ténérife) sur le score de 56-93 ! Avec 37 points d’avance avant le match retour le 22 décembre au Palacium de Villeneuve d’Ascq, les Villeneuvoises sont quasiment assurées de disputer les 1/8èmes de finale.

Les supporters qui ont suivi le match sur le site de la FIBA Europe mercredi soir n’ont guère stressé. Le match avait lieu à San Cristobal de La Laguna, dans la plus grande île des Canaries. La City Arena était presque vide et les joueuses nordistes ont laminé une formation canarienne très limitée à ce niveau. Les statistiques parlent d’elles-mêmes.

Ténérife ESBVA match à sens unique

Les 10 joueuses de l’ESBVA notamment ont marqué. Signe que Rachid Meziane a fait tourner son effectif, vu la faible résistance opposée par l’équipe de Ténérife. Seule l’Américaine Megan Walker (18 points) a lutté au niveau des Françaises. L’entraîneur villeneuvois a passé une soirée tranquille dans ce qui a plus ressemblé à un match d’entraînement qu’à un duel européen.

Rachid Meziane a passé une soirée tranquille à Ténérife (photo FIBA Europe)

Côté villeneuvois, Janelle Salaun a confirmé sa grande forme du moment avec 15 points marqués et +22 d’évaluation. Les cadres comme Johanne Gomis, Jolene Anderson (13 points, 7 rebonds et 3 passes décisives) et Christelle Diallo ont bien joué aussi leur partition. Sandra Ygueravide en revanche a semblé un peu en retrait.

En fait, Clanicos Tenerife a simplement accroché l’ESBVA dans le 2ème quart-temps. Ce qui a conduit Rachid Meziane a demandé un temps mort en constatant un relâchement de ses joueuses. Mais au repos, Villeneuve comptait déjà 15 points d’avance (25-40).

Faire mieux que la saison passée en Eurocoupe

A l’issue de la victoire contre Tarbes lors du dernier match de poule, le 1è décembre, le coach villeneuvois avait situé l’intérêt de cette compétition européenne pour son équipe.

Vidéo. Rachid Meziane parle de son intérêt pour l’Eurocoupe après la victoire contre Tarbes (1è décembre)

Rachid Meziane expliquait aussi: « l’Eurocoupe, c’est une compétition particulière car en 1/4 de finale, les équipes éliminées de l’Euroligue viennent se greffer à la compétition. Les cartes vont donc être redistribuées à ce moment-là. »

Pour le technicien français « réussir au début cette compétition-là, c’est aussi faire parler de nous. Et quand on est un club ambitieux comme le nôtre, on veut gagner des matches. » D’où l’ambition dans cette compétition.  » Si on arrive à faire mieux que la saison dernière, où nous avons fini au pied du Final four, on sera plutôt content d’avoir réalisé cet objectif là. »

Des résultats mitigés pour les clubs français

En tous cas, avec 37 points d’avance avant le match retour, on ne voit pas comment les guerrières ne pourraient pas se qualifier. Surtout que l’on peut attendre un public en feu pour ce dernier match de l’année au Palacium.

Janelle Salaun a réussi un match plein contre Ténérife (photo FIBA Europe)

L’ESBVA a bien réussi ce premier tour de barrage. Tout comme l’ASVEL Lyon, qui a écrasé Hatayspor en Turquie sur le score de 63-110 ! Plus fort encore que Villeneuve… Mais les autres clubs français n’ont pas fait aussi bien.

En effet, à la surprise générale, Les Lions de Londres ont battu Bourges 65-64 lors d’une soirée historique pour le basket britannique. Jo Leedham, qui a remporté le titre de l’EuroCup Women 2016 avec Bourges, a perturbé son ancienne équipe avec 16 points. 8 rebonds et 4 passes décisives.

La soirée s’est avérée très mitigée pour les clubs français. Tarbes, La Roche Vendée et Charleville-Mézières ont également été battues. Les Flammes carolos ont même été battues à domicile 75-78 par Movitar Estudiantes, malgré une belle « remontada ».

Les matches retour la semaine prochaine permettront peut-être aux clubs français battus de rejoindre Villeneuve d’Ascq et Lyon en 1/8èmes de finale les 13 et 20 janvier. Ce sera dur pour les Ardennaises et les Vendéennes qui auront un gros écart à remonter, contrairement aux Berruyères.

Le système « casse-tête » de l’Eurocoupe féminine

A propos de JEAN-MARC DEVRED 675 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. ESBVA Ténérife en Eurocoupe féminine

Les commentaires sont fermés.