BASKET-BALL: L’ESBVA SE QUALIFIE EN EUROCOUPE APRES UN MATCH MOYEN

ESBVA Ténérife
Les guerrières ont assuré leur qualification contre Ténérife (photo JMD/Sports5962)

L’ESBVA – Lille Métropole a terminé l’année 2021 sur une victoire facile contre Clanicos Ténérife en 1/16èmes de finale retour de l’Eurocoupe féminine (75-49). Les guerrières se qualifient pour la suite de la compétition où elles affronteront les Polonaises de Lublin. Mais la trêve arrive à point car les joueuses de Rachid Meziane semblaient fatiguées par l’enchaînement des matches.

Ce dernier match de l’année au Palacium n’avait pas attiré la grande foule. La salle était aux 3/4 pleine (1200 spectateurs) pour ce match d’Eurocoupe entre l’ESBVA et Ténérife. L’absence de suspense explique peut-être cette désaffection. Après la large victoire aux Canaries, rien ne pouvait vraiment arriver aux guerrières, sauf catastrophe industrielle inimaginable.

Cette rencontre européenne était la dernière apparition pour l’Américaine Jillian Harmon (qui a conclu un départ avec les dirigeants), mais pas sur le parquet. La nouvelle recrue, l’Ukrainienne Olesia Malashenko a été présentée au public même si elle n’a pas joué. L’ancienne arrageoise n’était pas encore qualifiée.

Vidéo. La présentation des joueuses de l’ESBVA et Ténérife.

Surprise du côté espagnol : seules sept joueuses étaient présentes. Problème de covid ? Non. En conférence de presse, la coach Raquel Alvarez a simplement expliqué:  » nous n’étions pas en position de nous qualifier après le match aller. Aussi, j’ai préféré laisser quelques joueuses cadres au repos pour ce déplacement en France. » En tous cas, la soirée semblerait certainement longue pour les joueuses de Clanicos.

10 points maxi entre l’ESBVA et Ténérife

Malgré tout, les Canariennes font preuve de vaillance en marquant les premières. Et en s’accrochant dans la suite du premier quart-temps. Un premier quart-temps où elles concèdent quand même un – 10 (22-12).  » Elles ont été bien meilleures qu’au match aller », confie ainsi la joueuse russe de l’ESBVA Sandra Ygueravyde. » Après la défaite du match aller, elles n’avaient plus rien à perdre. Elles ont joué sans pression et nous ont posé des difficultés en défense notamment.« 

Les maladresses sont assez nombreuses des deux côtés. On sent les joueuses en manque de motivation pour ce match sans suspense. Et les paniers sont rares durant le deuxième quart-temps. Cela oblige Rachid Meziane à demander des temps-morts, même si ses joueuses mènent tranquillement au score.

Caroline Hériaud défend devant la capitaine de Ténérife Krisztina Raksanyi (photo FIBA Europe)

Le public aussi a du mal à s’enflammer. Les pertes de balle succèdent aux tirs manqués. Difficile d’imaginer que l’on assiste à un match de Coupe d’Europe… Les deux équipes atteignent le repos sur le score de 34-24 pour l’ESBVA. Le score de ce 2ème quart-temps parle à lui tout seul : 12-12 ! Sans commentaire…

Une Johanne Gomis irrésistible

En 2è période, les Villeneuvoises restent bloquées sur leur avance de 10 points. Sous l’impulsion de Christelle Diallo et surtout d’une Johanne Gomis irrésistible (19 points, 4 rebonds, 5 passes décisives), l’ESBVA parvient quand même à creuser l’écart peu à peu, malgré une défense encore solide de Ténérife. Si bien qu’après cette 3è période, Villeneuve-d’Ascq compte cette fois 15 points d’avance (52-37).

esbva Ténérife
Johanne Gomis a été la meilleure joueuse du match (photo FIBA Europe)

Etonnament, les visiteuses tiennent le coup physiquement, malgré leur banc réduit et le manque de rotations. Mais l’on sent bien que les Guerrières ne livrent pas bataille à fond. Surtout en défense, pourtant leur point fort habituellement.

La 4è et dernière période voit Villeneuve dérouler et parvenir enfin à un écart de 20 points à 4 minutes de la fin. Jolene Anderson entame un festival de tirs à 3 points (5 réussis sur 6 tentés) pour donner de l’ampleur à cette victoire calée d’avance. Il faut attendre ces toutes dernières minutes pour voir un peu de folie dans le jeu… et le public se réveiller.

Une qualification sans souci

Au final, l’ESBVA Lille Métropole s’impose à nouveau largement 75-49, face à des joueuses de Ténérife qui ont lâché dans les dernières minutes. Après le large succès du match aller (56-93), le club métropolitain se qualifie aisément pour les 1/8èmes de finale de l’Eurocoupe avec une marge de … 63 points d’avance !

Mais clairement, ce n’était pas le match le plus abouti de la saison, pour Rachid Méziane. Le coach nordiste mettait cela sur le compte de la fatigue.

Vidéo. Rachid Meziane analyse la victoire contre Ténérife.

Maintenant, les joueuses vont avoir cinq jours de repos bien mérités. A l’exception de Johanne Gomis, qui réside à Lille, toutes ses équipières vont repartir en famille pour Noël, un peu partout en France. En Espagne pour Sandra Yguevaride, et aux Etats-Unis pour Jolene Anderson. Il y aura ensuite une période de préparation physique avant la reprise de l’entraînement collectif le 2 janvier. Le premier match de championnat, ce sera le 8 contre Basket Landes, le champion de France en titre.

Les Polonaises de Lublin au prochain tour

En ce qui concerne l’Eurocoupe, les 1/8èmes de finale auront lieu les 13 et 20 janvier contre l’AZS UMCS Lublin. Match aller en Pologne, match retour à Villeneuve-d’Ascq. Lublin a gagné à Tarbes (55-63) après avoir largement dominé le match aller. Ce sera un gros morceau pour les Nordistes.

Tout cela arrivera bien vite pour des guerrières toujours qualifiée en Coupe de France et 2èmes au classement provisoire de Ligue féminine.  » On vous aime », ont chanté les supporters. Bonne année à elles !

Les joueuses de l’ESBVA se retrouveront le 2 janvier au Palacium (photo FIBA Europe)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 675 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.