HANDBALL: PATRICK CAZAL QUITTE L’USDK A LA FIN DE LA SAISON

Patrick Cazal USDK
Patrick Cazal quitte Dunkerque après 17 ans de fidélité (photo JMD/Sports5962)

Patrick Cazal n’entraînera plus l’USDK la saison prochaine. Le club a confirmé officiellement sur son site cette nouvelle que l’on pressentait déjà. Le contrat de l’entraîneur dunkerquois ne sera pas reconduit à la fin de la saison. Une page importante de l’histoire du club de handball va se tourner. Patrick Cazal dirigeait l’équipe pro depuis 11 ans.

Le communiqué est sorti ce mercredi 22 décembre. Il suivait la rencontre entre le président Jean-Pierre Vandaele de l’USDK , et l’entraîneur Patrick Cazal.« Au-cours d’une rencontre et d’un très long échange avec Patrick CAZAL, le Président Jean Pierre VANDAELE a évoqué l’avenir du club en général et celui de l’équipe professionnelle. Le sujet principal de cet échange était la suite du mandat de Patrick à la tête de l’équipe de Liqui Moly StarLigue. Les deux partis ont convenu qu’il était temps de tourner la page : Patrick est l’entraîneur principal de l’équipe professionnelle depuis 11 saisons. C’est une longévité rare, une forme de record que seul Patrice Canayer a battu avec Montpellier. » C’est ce qu’on peut lire dans le préambule.

L’USDK rend hommage à Patrick Cazal

Cette séparation s’est apparemment passée à l’amiable. Dans le même communiqué en effet, le club rend un long hommage au technicien réunionnais, arrivé à Dunkerque avec l’auréole d’ancien « barjot« . » Patrick est un homme bien, porteur de valeurs, loyal. C’est un entraîneur de qualité qui a permis à l’USDK de se constituer un palmarès (l’USDK est avec le Paris Saint-Germain, le Montpellier Handball et le Chambéry Savoie Mont Blanc Handball, l’un des 4 clubs ayant gagné les 4 trophées nationaux). Patrick aura contribué à écrire les plus belles pages de l’histoire du club.« 

 » C’est Jean Pierre VANDAELE, à son arrivée à la présidence de l’USDK, qui avait détecté tout son potentiel sportif, humain, stratégique, faisant le pari à cette période de le placer à la tête de l’effectif professionnel pour faire passer un cap à l’USDK.« 

Par respect pour ses supporters, le club explique dans le même communiqué les raisons de cette séparation, que l’on voyait venir avec les résultats décevants du début de saison. » La décision d’arrêter l’aventure ensemble n’a pas été facile à prendre mais le danger aurait été de faire passer l’affectif avant le pragmatisme. Pour lui comme pour le club, il est temps de tourner la page, l’USDK va continuer d’écrire une suite à son histoire.« 

Laisser le groupe motivé

Les joueurs, actuellement en vacances, ont été informés de cette décision qu’ils pressentaient probablement. » Cette décision annoncée à mi-saison a été expliquée aux joueurs par le Président. Elle permettra à l’effectif de s’en imprégner, de le digérer pendant la trêve internationale et de se concentrer dès la reprise de janvier, afin de hausser le curseur au niveau du travail et de la motivation.« 

Un appel est directement lancé aux joueurs et au staff pour la 2ème partie de saison. » Au vu de la manière dont l’équipe s’est battue face à Cesson-Rennes, le club n’a aucun doute sur l’investissement de ses joueurs en seconde partie de saison. Le public aime cette jeune équipe et croit en elle, les joueurs doivent se servir de cette complicité et de l’énergie apportée par ses supporters. De même, le Président Jean Pierre Vandaele a toute confiance en Patrick, qui mettra toute son énergie pour positionner son équipe dans une zone du classement plus conforme à son niveau.« 

L’USDK 12ème à la trêve

Rappelons que le championnat de Starligue est actuellement à l’arrêt, à cause du championnat du Monde qui aura lieu en avril. Après la victoire contre Cesson-Rennes le 15 décembre dernier, l’USDK figure à la 12ème place du classement, avec 5 victoires pour 8 défaites, et un match en moins.

Patrick Cazal derrière son adjoint Arnaud Calbry (photo JMD/Sports 5962)

Les dirigeants dunkerquois comptent sur la motivation de tout l’effectif pour assurer au moins le maintien avant de repartir avec un nouvel entraîneur. » La décision du changement prise relativement tôt, permettra à l’USDK de pouvoir travailler dès maintenant et le plus sereinement possible, à la recherche du successeur de Patrick. En même temps, cela permettra au club de travailler l’architecture de sa filière jeune, la formation étant plus que jamais au cœur du projet sportif de l’USDK.« 

Ce départ se passe donc dans la sérénité. Tout est fait pour que cette rupture se passe sans brutalité, en profitant de cette trêve internationale pour se remettre les idées en place à l’USDK. Et préparer déjà la prochaine saison qui marquera un nouveau cycle dans l’histoire du club dunkerquois de handball.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 922 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.