BASKET-BALL : LARGE VICTOIRE DE L’ESBVA CONTRE SASSARI EN EUROCOUPE

ESBVA Sassari
Les Villeneuvoises ont assuré contre les Sardes (photo JMD/Sports5962)

L’ESBVA a battu mercredi soir au Palacium de Villeneuve-d’Ascq l’équipe italienne de Sassari (68-48) en Eurocoupe féminine de basket-ball. Les Villeneuvoises se qualifient ainsi pour les 1/16èmes de finale et sont assurées de terminer 1ères de leur groupe après la défaite de Londres à la Roche/Yon.

Trois jours après la démonstration face à Bourges, les Guerrières retrouvaient le Palacium pour un nouveau match à enjeu. C’était la 5ème journée de l’Eurocoupe féminine, et l’ESBVA recevait le club de Sassari, Dinamo Banco di Sardegna. Après la défaite frustrante à Londres, les Villeneuvoises devaient s’imposer face aux Sardes, pour assurer la qualification pour la phase suivante. Au match aller, elles avaient déjà gagné assez facilement 56-77. Mais ce n’est pas pour autant qu’elles s’attendaient à une simple formalité.

Cependant, Rachid Meziane disposait de tout son effectif. Notamment avec le retour rapide de blessure de Kennedy Burke, au rendement énorme contre Bourges. Mais aussi des internationales Caroline Hériaud et Janelle Salaun, en vue lors des matches de qualification pour l’EuroBasket 2023.

Malgré la défaite à Londres, l’ESBVA conservait la tête de la poule J, grâce au point-average particulier avec le club britannique. Mais si elles restaient maîtresses de leur destin, les Guerrières n’avaient plus de joker. A moins d’un faux pas des Londoniennes à La Roche/Yon, dans l’autre rencontre de la soirée.

Une première mi-temps moyenne

Les Nordistes prennent le match par le bon bout. Même si les Italiennes, où l’on retrouve Elin Gustafsson opposent une défense plus solide qu’au match aller. Grâce à 9 points de Burke, l’ESBVA domine ainsi le premier quart-temps (18-12). Puis le second avec un avantage de +3, après avoir mené de 15 points. Au repos, l’ESBVA mène ainsi tranquillement 37-28 sans avoir fourni une grande prestation. Mais en ayant dominé cette première mi-temps au rebond.

Kamiah Smalls a fait preuve d’efficacité face aux joueuses sardes (photo FIBA Europe)

Au retour des vestiaires, les Nordistes vont creuser l’écart grâce à deux paniers primés de Katiah Smalls et Hind Ben Abdelkader. Et compter jusqu’à 21 points d’avance dans le 3ème quart-temps, atteint sur le score de 53-35. Les joueuses italiennes sont particulièrement maladroites avec seulement 25% de réussite dans les tirs ! Impardonnable à ce niveau.

L’ESBVA va donc pouvoir dérouler dans cette fin de match. Le dernier quart-temps permet ainsi à Kariata Diaby de se mettre en valeur dans un effectif qui tourne, vu l’absence de suspense. Et avec en face la seule Samantha Thomas pour vraiment rivaliser avec les Guerrières. Même la petite Manoé Cissé (6 points), participe à la fête, contrairement à Janelle Salaun qui n’a rien marqué dans un match « sans » pour la nouvelle internationale française.

Qualification assurée pour la suite

Trois jours après le choc contre Bourges, l’ESBVA s’impose largement (68-48) contre Sassari et assure la première place du groupe J avant un dernier déplacement en Vendée. Vainqueur sur le fil des Lions de Londres (76-75), La Roche/Yon permet en effet à Villeneuve de se qualifier directement pour le prochain tour.

Un clapping pour célébrer la victoire (photo JMD/Sports5962)

Malgré tout, Rachid Meziane n’était pas vraiment satisfait de la prestation de ses joueuses. « C’est un match que nous avons maîtrisé mais pas dominé », confiait en conférence de presse le technicien villeneuvois. « Je ne suis pas satisfait de ce que l’on a produit défensivement, même si on ne prend que 48 points. On a seulement montré du caractère dans le 3ème quart-temps. Un caractère qui nous permet de voir devant. On a une équipe pour être consistant durant 40 minutes. Or là, on n’a pas fait le taff durant 40 minutes. »

Après avoir enchaîné deux rencontres de niveau européen, les Villeneuvoises ont quatre jours pour récupérer et préparer la dernière échéance de cette semaine à trois matches. Ce sera le derby contre Saint-Amand dimanche à 15h15. Ce sera certainement le plus court déplacement de l’année. L’ESBVA aura évité les voyages toujours énergivores cette semaine.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1018 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.