TENNIS – GILLES MORETTON A ARRAS: « LA LIGUE DES HAUTS-DE-FRANCE EST TRES IMPORTANTE ET TRES DYNAMIQUE »

Gilles Moretton à Arras
Gilles Moretton était à Arras ce mardi (photo JMD/Sports 5962)

Pour la seconde année consécutive, la Fédération française de tennis organise la tournée des territoires. A cette occasion, la gouvernance de la Fédération va rencontrer les présidents et enseignants des clubs de chaque Ligue régionale. Le pôle tennis d’Arras accueillait ce mardi 6 décembre la 3ème étape de cette tournée 2022-2023. A cette occasion, nous avons rencontré à Arras le président de la FFT, Gilles Moretton, qui a notamment évoqué la place des Hauts-de-France dans l’ensemble tennistique français.

Cette journée à la fois studieuse et festive consiste notamment en l’organisation d’ateliers d’échanges et de partages entre les dirigeants et enseignants des clubs régionaux et la gouvernance de la FFT autour de différentes thématiques concrètes. Pour l’occasion, le président de la FFT était notamment accompagné du Directeur technique national Nicolas Escudé; du responsable de la Formation Pierre Cherret ou encore de l’emblématique Mansour Bahrami et de Emilie Loit, venus participer à un « clinic » en fin de journée avec les enfants du RC Arras.

Mansour Bahrami entouré par les animateurs de la FFT à Arras (photo JMD/Sports5962)

Un an après le Tennis club lillois, le Racing club d’Arras recevait le monde du tennis régional et les représentants de la Fédération, le président en tête. « L’objectif est d’aborder des thèmes très précis« , explique ainsi Gilles Moretton lors de son passage à Arras.  » C’est la 3ème étape cette année après la Bretagne et les Pays-de-la-Loire. Il s’agit pour nous d’écouter les clubs, nos enseignants, nos dirigeants; et de faire remonter de l’information. Nous abordons ainsi des thèmes importants comme: comment rendre son club plus attractif ? Comment faire évoluer nos écoles de tennis ? Quel est le rôle des parents ? On fait part aussi de bonnes expériences que l’on a vu partout en France. »

Les Hauts-de-France, une ligue en pointe

Cette étape dans le Pas-de-Calais permet de déterminer la place des Hauts-de-France dans le paysage du tennis français. « C’est une ligue qui est à la fois très importante et très dynamique. La preuve en est: nous étions là récemment pour la Billie Jean King Cup au Portel. On a eu la Coupe Davis il y a quelques années. Et il y a eu récemment l’inauguration de terrains de padel au Centre régional de tennis. C’est aussi une ligue qui s’affiche sur de nombreux domaines: le tennis santé, le padel, le tennis fauteuil. Et ici à Arras, nous avons un club qui dispute le championnat par équipes de Pro A chez les garçons; et de Pro B chez les filles. Et cela dans un club qui compte 700 licenciés. »

A cette occasion, Gilles Moretton a félicité les Boulonnais pour l’organisation du match de Billie-Jean King Cup France/Pays-Bas qui a fait le plein au Chaudron du Portel. « C’était remarquable ! Le haut-niveau nous offre une vitrine intéressante qui s’est présentée au Portel et qui a donné aux jeunes l’envie de jouer au tennis. On a eu la chance de voir des bénévole pleinement impliqué, tout comme la commune du Portel et l’agglomération de Boulogne. Les joueuses ont passé quatre jours extraordinaires. C’est gagnant à tous les niveaux, déjà par le résultat (NDLT: La France a battu les Pays-Bas 4-0). Mais aussi parce que la collectivité a été satisfaite de voir arriver Caroline Garcia quelques jours après sa victoire au Masters. »

Le match France/Pays-Bas féminin au Portel a été un gros succès (photo JMD/Sports5962)

Revoir la formule actuelle de la Coupe Davis

Quant à revoir des matches de Coupe Davis un jour au stade Pierre-Mauroy, Gilles Moretton y croit.  » L’ITF (la Fédération internationale) a fait fausse route. Je le dis clairement et c’est un combat que je mène. On ne peut effectivement pas se satisfaire de ce que l’on voit actuellement. Nous sommes allés en septembre jouer la phase qualificative avec l’Allemagne, la Belgique et l’Australie devant 200 spectateurs ! Dans une ambiance qui n’est pas celle de la Coupe Davis… Trois nouvelles formules en trois ans, cela veut dire que ça ne fonctionne pas. »

Le président de la Fédération française compte ainsi sur les élections l’an prochain à l’ITF pour voir un retour en arrière sur la Coupe Davis. Peut-être pas totalement comme avant la réforme si contestée. « Je ne suis pas sûr que l’on reviendra exactement à la même formule. Mais la compétition à la maison ou à l’extérieur reste quand même l’ADN de la Coupe Davis. »

L’attachement aux championnats Interclubs

Gilles Moretton est resté dans les compétitions par équipes en évoquant les championnats Interclubs professionnels (auxquels le RC Arras prenait part avec ses deux équipes) qui se déroulent en ce moment. Malgré les réserves sur la formule actuelle, concentrée sur trois semaines, le président trouve le système actuel intéressant. « Là on a bloqué une période qui permet de regrouper l’ensemble des matches à un moment donné. Et de regrouper des joueurs et desjoueuses dans le calendrier. Cela présente des avantages et des inconvénients. Mais cette formule permet d’avoir un feuilleton à raconter. J’avais bien aimé aussi la formule de l’an dernier où il y avait plusieurs matches sur le même site. Cela créé aussi une ambiance. C’est une compétition de haut-niveau où l’on retrouve l’esprit Coupe Davis. »

Vidéo SPORTS 59/62-Tennis Actu. L’interview de Gilles Moretton à Arras.

Cependant, le président de la Fédé ne pourra pas assister ce week-end aux finales de Pro A qui opposeront le TC Boulogne-Billancourt à Blanc-Mesnil ST chez les hommes; et chez les dames le TC Clermontois au TC Tremblay.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1018 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Gilles Moretton à Arras pour la tournée de la FFT – SPORTS 59/62 | Sports 365

Les commentaires sont fermés.