BASKET-BALL : LE BCM REMPORTE UN OPALICO PLEIN DE REBONDISSEMENTS

Opalico Le Portel Gravelines
Justin Robinson a mené le BCM vers la victoire (archives Sports 5962)

Le BCM Gravelines-Dunkerque bat l’ESSM Le Portel (76-79) dans l’Opalico, le derby de la Côte d’Opale de basket. Les visiteurs qui ont dominé les trois quarts de la rencontre ont vu un retour incroyable des locaux lors du dernier quart-temps. Mais Gravelines a fait preuve de sang-froid dans la dernière minute. L’équipe de Laurent Legname obtient un succès précieux qui lui permet de croire de plus en plus aux play-offs.

Le Chaudron du Portel était plein à craquer pour le derby entre l’ESSM et le BCM. Pour ce nouveau volet de « l’Opalico », il y avait une vraie tension, positive, pour les deux clubs. L’un à la recherche d’un maintien confortable; l’autre engagé dans la chasse aux play-offs.

Comme il fallait s’y attendre, ce derby de la Côte d’Opale a été serré. Si les Portelois prennent l’avantage au début, les Gravelinois vont contrôler et passer devant grâce à Dominique Olejniczak. Le géant polonais est en verve avec une réussite à 100% et 8 points dans le premier quart-temps. Le BCM profite de la sortie de Nadir Hifi pour mener 14-20 à la fin de cette première période.

Mais l’ESSM commence le 2ème quart-temps par un 5-0 qui permet de recoller au score. Avec le retour de Hifi sur le parquet, mais aussi quelques erreurs de Gravelines-Dunkerque, Le Portel égalise 26-26 au bout de 5 minutes. Alors que le BCM reprend de l’avance, Emmanuel Nzekwisi (21 points) réussit un panier à 3 points qui permet à son équipe de rentrer au vestiaire avec seulement 3 points de retard (36-39). Le suspense reste entier.

Le duel des meneurs de jeu

Le 3ème quart-temps démarre fort avec des joueurs qui ne lâchent rien et qui marquent des deux côtés au début. Mais le BCM impose peu à peu sa force. Kenny Boynton donne ainsi un avantage de 10 points à la suite d’un panier primé (45-55).

On s’attendait aussi à un duel des deux meneurs de jeu, Justin Robinson contre Nadir Hifi. L’Américain du BCM va s’imposer face au Franco-Algérien de l’ESSM. Robinson, avec 16 points et 10 passes décisives, fait preuve d’une grande maitrise, alors que Hifi n’a pas son rendement habituel. De ce fait, l’écart se creuse inexorablement et Gravelines termine ce quart-temps avec 15 points d’avance (51-66), après deux lancers francs réussis de Vafessa Fofana.

Opalico Le Portel BCM
Nadir Hifi a raté le panier décisif en fin de match (photo ESSM)

Le Chaudron est éteint et on croit le match plié pour Gravelines. Grosse erreur car les Portelois avec leur combativité énorme, exécutent un 7-0 au début de la dernière période qui déstabilise complètement les Gravelinois. Nikolic et Nzekwisi dominent au rebond alors que Olejniczak disparaît des radars. Le public s’enflamme à nouveau devant l’incroyable remontada des siens, emmenés par un Hifi retrouvé.

Une fin de match complètement folle

Le capitaine Benoît Mangin parvient ainsi à égaliser sur deux lancers francs à 1’40 de la fin. C’est le suspense total et le match va se jouer sur le mental et sur la tactique. Le coach du BCM Laurent Legname s’énerve et prend une faute technique. Mais Robinson calme son coach. La dernière minute se résume à une bataille de lancers francs qui réussit aux joueurs des rives de l’Aa.

A neuf secondes de la fin, Vince Edwards marque ainsi deux lancers francs qui donnent un avantage presque décisif (76-79) au BCM. Les Portelois se ruent à l’attaque devant des Gravelinois qui ont choisi de ne pas faire faute. Mais Nadir Hifi rate le tir de l’égalisation dans l’ultime seconde.

La joie des Gravelinois après leur victoire au Portel

Et le BCM remporte ainsi ce second Opalico de la saison après un retour incroyable du Portel dans un dernier quart-temps complètement fou. Cette victoire à l’arraché (76-79) permet à Gravelines d’entrer dans le top 8 et de croire ainsi aux play-offs. Mais l’ESSM n’a pas démérité dans ce derby à suspense, et mérite pleinement le maintien dans l’Elite.

La feuille de match

ESSM – BCM : 79-76 (14-20, 22-19, 15-27, 25-13). 

Betclic Elite, 30ème journée. Le Chaudron du Portel. 3 500 spectateurs.

ESSM : Hifi 12, Mangin 8 (+8pd), Nzekwesi 21, Allen 8, Mikesell 15, Nikolic 5 (+8r), Abouo 5, Demahis Ballou 2.

BCM : Boynton 5, Robinson 16 (+10pd), Edwards 9, Fofana 7, Johnson 19, Benke 8, Olejniczak 13, Morency 2, Gauzin.

Ligue féminine: l’ESBVA en quart, Saint-Amand en play-downs

La phase régulière de la Ligue féminine également, prenait fin ce mardi 25 avril. Pas de surprise. L’ESBVA se qualifie pour les play-offs après sa victoire à Tarbes (88-91), et termine 2ème derrière l’ASVEL, à égalité de points. Les Guerrières vont affronter Angers en quart de finale.

Saint-Amand en revanche devra disputer les play-downs après sa défaite (82-54) dans les Landes. Les phases finales débuteront le 2 mai – avec un format aller-retour en quarts de finale et en demies cette année, finale au meilleur des trois matches – sans Tarbes (9e) ni Saint-Amand (10e), restés sur le pas de la porte. Ils hériteront de Toulouse (11e) et Landerneau (12e), derniers du classement, en play-downs à partir du 29 avril pour déterminer quelle équipe descendra en Deuxième Division au terme de l’exercice.

Basket ESBVA Tarbes
Janelle Salaun et les Guerrières ont battu Tarbes pour leur dernier match (archives SPORTS 5962)

Les affiches des quarts de finale

Charleville-Mézières (8e) – Asvel (1er)
Angers (7e) – Villeneuve-d’Ascq (2e)
La Roche-sur-Yon (6e) – Lattes-Montpellier (3e)
Basket Landes (5e) – Bourges (4e)
Le match aller chez le moins bien classé et vice-versa pour le retour

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1613 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.