BASKET-BALL : LES « BRAQUEUSES » EN PREPARATION DE LA COUPE DU MONDE A COURTRAI

Belgique France Courtrai
Jean-Aymé Toupane avec son groupe à Courtrai (photo Julien Bacot/FFBB)

C’est donc à deux pas de la frontière que les Bleues terminaient la partie « européenne » de leur préparation avec ce troisième match face à l’équipe de Belgique. Une sélection nationale dirigée par un Nordiste, le Denaisien Valéry Demory, un grand nom du basket français. L’équipe de France reste invaincue depuis le début de sa préparation après une nouvelle victoire contre la Belgique à Courtrai dimanche (76-69).

Le complexe sportif de Lange Munte à Courtrai était plein à craquer (2 400 spectateurs) pour ce derby disputé dans une ambiance « chaudron ». Après un match à huis clos, puis une rencontre en public au palais des sports de Pau vendredi (victoire 74-55), les deux équipes se retrouvaient pour une dernière confrontation avant le départ en Australie.

Après la victoire facile de Pau, les Bleues ont été plus accrochées par les Belges, pourtant privées de deux taulières. Bien emmenée par l’ancienne villeneuvoise Lisa Berkani, l’équipe de France prend l’avantage en s’appuyant sur une défense agressive. La France mène ainsi 41-33 au repos.

Un France – Belgique plus accroché à Courtrai

Après le 3è quart-temps, le trou est fait (66-51). Mais les joueuses de Valéry Demory, poussées par leur public, reviennent à 4 points. Mais Berkani et Alexia Chartereau marquent durant le money-time. Et les « braqueuses » battent pour la 3è fois en quelques jours les Belges, 3èmes du dernier Euro Féminin, sur le score de 76 à 69.

Jeudi, les Françaises prennent l’avion pour l’Australie. Le sélectionneur Jean-Aymé Toupane (ancien joueur du BCM Gravelines), emmènera 12 joueuses. A priori, la seule nordiste sera Helena Ciak, native de Dunkerque et qui joue depuis la saison dernière à Lyon. Les Villeneuvoises Caroline Hériaud et Janelle Salaun en revanche ont quitté le groupe la semaine dernière. Sarah Michel, qui a évolué plusieurs saisons à l’USVO et au RC Arras entre 2004 et 2011, devrait aussi être sélectionnée.

Belgique France Courtrai
Marie Pardon et Marième Badiane ont dominé les joueuses belges (photo Julien Bacot/FFBB)

Cet intermède flamand clôturait la 2ème phase de préparation pour la Coupe du Monde. La première avait lieu du 9 au 18 août à l’INSEP, avant deux matches à Marseille contre la Bosnie-Herzégovine. Pau a accueilli un 2ème stage depuis le 26 août.

Fin de préparation en Australie

A partir de vendredi, l’équipe de France peaufinera cette préparation sur place à Sydney avec trois derniers matches amicaux contre l’Australie (16 septembre), à nouveau la Belgique (18 septembre), et enfin les Etats-Unis (19 septembre).

La Coupe du Monde débutera elle trois jours plus tard. Médaillées de bronze aux JO de Tokyo, les nouvelles braqueuses viseront à nouveau le podium. Invaincues jusqu’à présent dans cette phase de préparation, les Françaises ont ainsi pris de la confiance pour réussir leur objectif ambitieux.

L’équipe de France se trouve dans le groupe B avec la Serbie, le Japon, le Nigéria, le Canada et l’Australie tandis que la Belgique se retrouve dans le groupe A. Les quatre premières équipes se qualifient pour les 1/4 de finale.

Les « braqueuses » devront assurer une des deux premières places pour avoir un 1/4 de finale plus confortable. Et éviter ainsi les Etats-Unis, qui font à nouveau figure de grand favori.

Le programme des Bleues en Coupe du Monde

  • Jeudi 22 septembre: Australie-France (12h30) au Super dôme de Sydney
  • Vendredi 23 septembre: France-Canada (10h) au Super dôme de Sydney
  • Dimanche 25 septembre: Mali-France (6h30) au Super dôme de Sydney
  • Lundi 26 septembre: France-Japon (8h) au Sydney Olympic Park Sports Hall
  • Mardi 27 septembre: France-Serbie (9h30) au Super dôme de Sydney
A propos de JEAN-MARC DEVRED 817 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.