BASKET-BALL : L’ESBVA S’INCLINE A LONDRES EN EUROCOUPE

London Lions ESBVA
A l'image de Janelle Salaun, l'ESBVA a souffert face aux London Lions (photo FIBA Europe)

Et un de chute pour les basketteuses villeneuvoises ! Jeudi soir, l’ESBVA s’est inclinée à Londres contre les London Lions (67-60), dans une petite ambiance, à l’issue d’une partie très décevante. Les Guerrières sont rejointes en tête du groupe J d’Eurocoupe féminine. Il leur faudra batailler durant les deux dernières journées pour obtenir leur qualification pour le tour suivant.

C’est dans leur petite salle de Crystal Palace, dans la banlieue londonienne, que les Londons Lions recevaient l’ESBVA à l’occasion de la 4ème journée d’Eurocoupe féminine. C’était le choc entre les deux premiers du groupe J. Une finale avant la lettre pour la 1ère place détenue par Villeneuve-d’Ascq, vainqueur au match aller (80-59) au Palacium. Public réduit pour ce match pourtant à fort enjeu. Ce n’était pas le Chaudron. Il est vrai que la basket-ball ne suscite pas un gros engouement de l’autre côté de la Manche.

C’est dans cette ambiance de patronage que les Guerrières attaquent cette rencontre. Avec un retour important, celui de Kennedy Burke, qui s’était blessée au début de la campagne européenne. La joueuse américaine va amener son efficacité, malgré une condition physique encore incertaine après sa convalescence.

Une défense efficace en première mi-temps

Mais face à des Anglaises agressives, emmenées par Mikah Herbert-Harrigan (12 points en 1ère période), les Villeneuvoises opposent leur défense de fer habituelle. Si l’adresse n’est pas au rendez-vous, l’ESBVA domine quand même légèrement les London Lions (14-16 dans le 1è quart-temps; 13-14 dans le 2è) pour atteindre le repos avec une faible avance de trois points (27-30). Cela avec un turn-over intéressant de Rachid Méziane qui fait entrer 9 de ses 10 joueuses. Et elles seront 8 à marquer des points, derrière Burke avec 9 points.

Dès la reprise, Londres égalise grâce à un panier primé de Houx Winterburn. Ce qui promet un vrai combat jusqu’au bout. Les Villeneuvoises en effet ont du mal à scorer. Comme souvent cette saison, elles vont souffrir dans le 3è quart-temps. Dans un match très décousu, marqué par les tirs ratés, les Lions passent devant (44-41) avant d’attaquer la dernière partie de la rencontre.

Kennedy Burke réussit d’emblée un « three points » qui permet à l’ESBVA d’égaliser (44-44). Puis de donner l’avantage grâce à deux lancers francs réussis. Mais les Anglaises répliquent du tac-au-tac dans ce duel où personne ne lâche.

Rentrée réussie pour Kennedy Burke

Elles connaissent une flambée à 6 minutes du terme, quand Herbert et Winterburn marquent chacune leur tour pour creuser un premier écart de 4 points (53-49). Rachid Méziane demande alors un temps mort pour stopper l’hémorragie.

La rentrée deKennedy Burke (ici avec Caroline Hériaud) n’aura pas suffi (photo FIBA Europe)

Mais les pertes de balle s’ajoutent aux maladresses. Et Winterburn réussit un panier à trois points qui conforte l’avance des Lions (56-49). Dans le « money time », la Russe Katsiaryna Snytsina marque un 3 points assassin (61-55). Nouveau temps mort de Méziane. Burke score à son tour à trois points et redonne l’espoir aux Villeneuvoises. L’Américaine sera d’ailleurs la meilleure marqueuse de la rencontre avec 21 points.

Mais une nouvelle perte de balle annihile les chances de revenir. Les Anglaises gèrent parfaitement la dernière minute. Et Kennedy Léonard conclue victorieusement le match sur deux lancers francs (67-60).

Les Guerrières perdent un match qui était largement à leur portée. Les Londons Lions les rejoignent en tête du groupe J à deux journées de la fin. Tout est à refaire après cette prestation décevante, où les Villeneuvoises ont semblé accuser la fatigue après un long enchaînement de matches.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.