BASKET-BALL : PARIS BASKET TROP FORT POUR LE BCM GRAVELINES

BCM Gravelines >Paris Basket
Les Gravelinois ont bien résisté contre Paris (photo JMD/Sports 5962)

Le BCM Gravelines s’incline devant Paris Basket 66-77 à Dunkerque lors d’un match en retard de la 18è journée de Betclic Elite. Les Nordistes se sont bien battus mais les Parisiens, emmenés par l’ancien Portelois Nadir Hifi, étaient plus fort. Malgré cette défaite, Gravelines reste en position de maintien, avant de recevoir Monaco dimanche dans un match de gala très attendu.

Pour la première fois depuis le début de la saison, le BCM se présentait à ses supporters en position de non-relégable. Après la victoire dans un derby tendu à Saint-Quentin samedi, Gravelines jouait un match en retard contre le Paris Basket. L’occasion de bonifier ce succès précieux pris dans l’Aisne. Car malgré la sortie de la zone rouge, le championnat n’est pas fini et les positions sont encore serrées en bas de tableau. Les maritimes devront lutter jusqu’au bout pour sortir en vie d’une saison stressante et marquée par de nombreuses péripéties.

L’une d’entre elles, l’incendie de Sportica, a fait que le BCM jouait donc à la salle Dewerdt des Stades de Flandres à Dunkerque contre Paris Basket. Un lieu d’accueil où les joueurs commencent peu à peu à prendre leur marque. Face à eux, une belle équipe parisienne, qui vient de gagner la Leaders Cup. Une formation emmenée par un joueur bien connu sur la Côte d’Opale: le meneur de jeu Nadir Hifi, qui évoluait la saison dernière au Portel. Et qui vient d’intégrer l’équipe de France avec Paris 2024 en perspective.

Sous les yeux d’invités de prestige

Bref, ce match joué un mardi en pleine période vacances scolaires a quand même fait déplacer les supporters de Dunkerque dans un lieu qui n’est pas vraiment le leur; Mais auquel ils s’habituent eux aussi. La salle était quasiment pleine pour ce qui aurait pu être le match du carnaval. Une heure avant le début du match, on apprenait le limogeage de l’ancien entraîneur du BCM, Jean-Denys Choulet, à la Chorale de Roanne, devenue relégable.

La tâche s’annonçait ardue face au club de la capitale, 4è au classement avant la rencontre. Les Parisiens vont effectivement parfaitement attaquer la rencontre. Bien que ne figurant pas dans le 5 de départ, Nadir Hifi (7 points) va rapidement permettre à son équipe de prendre l’avantage dans le premier quart-temps, 15-20. Face à Paris Basket, le BCM était privé des services de Johnny Berhanemeskel, toujours blessé.

Sous les yeux de TJ Parker et Laurent Sciarra, invités d’honneur, les maritimes vont continuer à souffrir en défense dans la période suivante. Ward et Jantunen notamment font la loi dans la raquette. Les Gravelinois eux sont en manque d’adresse. L’écart va donc atteindre 12 points. Et dans une fin houleuse, Paris mène finalement 29-40 au repos.

Un beau retour en 2è mi-temps

Les Nordistes reviennent sur le parquet avec de vraies intentions. De ce fait, Landry Nnoko et Tajuan Agee marquent et permettent au BCM de revenir à 6 points.

Le panier de Nnoko à la reprise

Mais ce ne sera qu’un feu de paille. Le rouleau compresseur parisien va reprendre sa marche pour creuser un écart inexorable face à des Gravelinois courageux, mais un peu limités face à un tel adversaire, pour mener 49-61, malgré une belle réaction en fin de 3è quart-temps.

Le dernier va donner lieu à une furieuse bataille. Agee, Stockton et Nnoko se livrent à fond et permettent au BCM de revenir à 5 points (57-62, 34è). Le coach finlandais de Paris Tuomas Lisalo s’inquiète devant cette flambée nordiste. Le public y croit et pousse son équipe comme à Sportica.

Survient alors le tournant du match, comme l’explique Jean-Christophe Prat. «  On revient de -17 à -5 et on a une possession de balle. Il y a un super stop défensif de Valentin Chery. Et il y a surtout une faute offensive de Nadir (Hifi). Cela se passe à 25 cm de moi. Nadir sort complètement son bras. Mais on lui accorde le panier avec la faute. Il restait alors 5 minutes à jouer. Avec la possession de balle, que ce serait-il passé ? L’action méritait au minimum d’être revue en vidéo. »

BCM Paris Basket Betclic Elite Prat
Jean-Christophe Prat regrette une faute d’arbitrage (photo JMD/Sports5962)

Le phénomène Nadir Hifi

Effectivement, le phénomène Hifi poursuit son récital Haute Fidélité après cette action litigieuse. Et comme le BCM perd quelques balles bêtement, Paris reprend le large. La sortie de Kessens et Kratzer pour 5 fautes personnelles ne va pas vraiment handicaper les visiteurs qui s’imposent finalement 66-77 contre les locaux qui se sont bien battus. Mais ce n’était pas suffisant. Et sportivement, l’entraîneur gravelinois reconnaît cette défaite.  » Sur l’ensemble du match, Paris mérite sa victoire. Ce soir, on a réussi à les limiter offensivement mais ils nous ont impacté défensivement. « 

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Jean-Christophe Prat en conférence de presse après BCM-Paris Basket

Rendez-vous dès dimanche aux Stades de Flandre pour un nouveau match de gala contre Monaco (16h30).

La feuille de match

BCM Gravelines – Paris Basket: 66-77 (15-20, 14-20, 20-21, 17-16)

Match en retard de la 18è journée de Betclic Elite. Salle Dewerdt à Dunkerque. Environ 2 000 spectateurs.

BCM Gravelines: Domon, Fofana (cap, 5 points), Agee (11), Babb (1), Stockton (12), Clyburn (13), Nnoko (11), Cornely 7), Chery 6). Entraîneur: Jean-Christophe Prat

Paris Basket: Shorts (10), Hifi (27), Sy (5), Ward (9), Kessens (cap, 2), Herrera (3), Kratzer (2), Denis, Jantunen (10), Simon 9). Entraîneur: Tuomas Lisalo

Retrouvez les réactions en vidéo de Jean-Christophe Prat, Vafessa Fofana et Nadir Hifi sur Dailymotion SPORTS 59/62.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1572 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.