KICKBOXING : LE CONDÉEN SOFIAN LAÏDOUNI AU GLORY GRAND PRIX

Kick boxing Glory Sofian Laïdouni
Sofian Laïdouni à la Fight Fitness Factory d'Escautpont (photo JMD/Sports 5962)

Un boxeur (pieds et poings) de Vieux-Condé, Sofian Laïdouni, sera le premier Français à participer au Grand Prix Glory de kickboxing le 9 mars à Arnhem (Pays-Bas). C’est le championnat du Monde professionnel de kickboxing pour les poids lourds. Une compétition prestigieuse retransmise dans le monde entier. Au premier tour, le Nordiste affrontera la légende de ce sport de combat en pleine vogue: le Néerlandais Rico Verhoeven, qui combattra devant son public.

Le poids lourd français Sofian Laïdouni (35-2-1, 17 KO) participera donc au Grand Prix des poids lourds GLORY le samedi 9 mars 2024. Il s’agit d’un tournoi d’une nuit regroupant huit hommes; les huit meilleurs kickboxeurs poids lourds du monde. Le vainqueur sera donc champion du Monde des poids lourds. Mais surtout, il recevra une somme de… 500 000 dollars ! Ce qui à de quoi motiver… L’événement aura lieu au stade GelreDome à Arnhem, aux Pays-Bas, devant plus de 25 000 personnes.

C’est situer de l’importance de cet évènement pour ce garçon de 29 ans, né à Saint-Saulve, et qui n’a jamais quitté la région de Vieux-Condé, où il a grandi. Au premier abord, le colosse impressionne: 1m92 pour 102 kilos. On l’imagine volontiers assurer la sécurité à la sortie des boîtes de nuit. Mais à peine la discussion engagée, on découvre un garçon bien élevé, ouvert et humble. En dehors de la boxe, Sofian est en effet surveillant au collège Jean-Jaurès de Vieux-Condé, et cela se sent.  » Les sports de combat, c’est une école de vie », confie ce descendant de mineur et d’ouvrier (ses deux grands-pères) venus d’Algérie travailler dans le bassin Sambre-Avesnois

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. L’interview de Sofian Laïdouni à Escautpont.

Un garçon attaché à sa région

Sofian Laïdouni a découvert le kickboxing à l’âge de 14 ans, après avoir commencé par le judo. Il commence le muay-thaï avec son oncle Farid Laïdouni, ancien champion du monde et désormais son entraîneur officiel. Aujourd’hui, il s’entraîne et se prépare chez lui, au LMT chez son oncle Farid ainsi qu’au Fight Fitness Factory de Youssef Hallouane à Escautpont. De surcroît, il n’hésite pas à mettre les gants en Belgique quand l’occasion se présente afin de renouer avec son enfance. Cela lui permet de s’offrir quelques sparrings-partners comme Ryad Merhy, récent vainqueur de Tony Yoka.

 » J’ai grandi ici. J’ai toujours vécu ici. J’y ai ma maison, mon travail et je viens d’être papa. De plus, j’ai tout ici pour bien m’entraîner avec Farid et Youssef. » Sofian est véritablement très attaché à sa région qu’il ne compte pas quitter.

Sofian Laïdouni est devenu professionnel en 2017 en kickboxing, une forme de boxe poings-pieds où l’on combat pieds nus. Il compte aujourd’hui 35 victoires dont 17 par KO, 2 défaites et un no contest (combat sans décision). Le sommet, il l’a atteint l’année dernière en entrant dans la prestigieuse fédération Glory, qui rassemble donc les meilleurs kickboxeurs mondiaux. Il occupe actuellement le 5è rang, après ses deux victoires contre l’Algérien Nabil Khachab, puis le Roumain Benjamin Adegbuyi.

Glory Kickboxing Sofian Laïdouni
Sofian Laïdouni a battu Benjamin Adegbuyi lors de son dernier combat (photo GLORY)

Mais il passe à l’étage supérieur en affrontant samedi soir à Arnhem la légende du kickboxing. Le Néerlandais Rico Verhoeven ( 61 victoires dont 20 par KO, 10 défaites) a choisi le boxeur français pour débuter ce tournoi où les concurrents s’affrontent dans des combats de 3×3 minutes jusqu’en finale. Verhoeven combattra ainsi devant son public, 25 000 spectateurs rassemblés pour cet évènement au GelreDome d’Arnhem. Verhoeven est d’ailleurs invaincu depuis 10 ans.

Sofian comme Rocky

Cela n’impressionne pas cependant Sofian Laïdouni. «  C’est un honneur pour moi d’affronter le n°1 mondial. Je respecte énormément Rico, mais il a deux bras et deux jambes comme moi. Je n’ai rien à perdre.«  Arnhem, c’est à 300 km de Valenciennes. Nul doute que le boxeur condéen aura aussi des supporters venus du Nord pour cet évènement exceptionnel.

Tel Rocky, Sofian s’est effectivement préparé activement pour ce championnat du Monde très lucratif.  » Je vais courir à 5 heures du matin pour pouvoir m’entraîner deux fois par jour. J’ai la chance d’avoir des employeurs très compréhensifs, qui adaptent mon emploi du temps au collège. Je suis ainsi libéré l’après-midi. »

En cette période de vacances scolaires dans le Nord, le surveillant de collège, qui pratique aussi le football, a pu se concentrer sur le rendez-vous le plus important de sa carrière. Pour lui comme les autres boxeurs, la prime au vainqueur (500 000 dollars) constitue certainement une motivation supplémentaire. De quoi offrir après ce Glory une autre perspective de vie…

A propos de Glory Kickboxing

Kickboxing Sofian Laïdouni Glory
L’affiche du Glory 2024 avec les 8 combattants (photo Glory)

Fondée en 2012, GLORY est la première ligue de kickboxing au monde. Les athlètes du GLORY concourent dans sept catégories de poids et sont des pratiquants d’élite en arts martiaux tels que le Muay Thai, Kickboxing, Karaté, Tae Kwon Do et la Boxe.

Hormis Laïdouni et Verhoeven, les autres participants du Glory Grand Prix 2024 sont le numéro un Antonio Plazibat (22-6, 16 KO), l’ancien champion intérimaire Tariq « Cookie » Osaro (25-3-1, 13 KO), le talent montant Levi Rigters (15-1, 7 KO), le puissant frappeur Uku Jürjendal (20-8, 16 KO), le redoutable Bahram Rajabzadeh (65-1, 58 KO) et le colosse de trois cents livres Nabil Khachab (26-4-1, 4 KO).

Le teaser du magazine consacré par DAZN à Sofian Laïdouni.
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1572 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. TQO Boxe Aboudou en 1/4 de finale

Les commentaires sont fermés.