CANOE-KAYAK SAINT-LAURENT-BLANGY RESTE LE MEILLEUR CLUB DE FRANCE !

ASL Canoé-kayak
Loîc Léonard est associé à Adrien Bart dans le C2 tricolore (photo JMD-Sports 5962)

L’ASL canoë-kayak est à nouveau le meilleur club français de course en ligne. . C’est le point d’orgue d’une saison prolifique pour le club du Grand Arras, désigné pour la 31ème fois meilleur club français de course en ligne. Une sacrée longévité.

Depuis 1988, l’ASL canoë-kayak domine ce classement objectif. Car il est établi sur l’ensemble des championnats dans toutes les catégories d’âge sur l’ensemble d’un cumul de points. C’est le cas après les championnats de France de marathon et de paracanoë qui ont eu lieu le 13 septembre à Vernon.

Mais l’ASL canoë-kayak avait déjà accumulé beaucoup de points lors des championnats de France disputés début juillet au stade nautique de Gravelines.

L’ASL canoë-kayak abonnée à la 1ère place

Ces classements nationaux récompensent la densité des clubs. Mais aussi l’élite qui s’en dégage. L’Amicale Saint-Laurent-Blangy fournit régulièrement des athlètes aux équipes de France de course en ligne. C’est le cas pour les championnats du Monde Elite à Copenhague où ils seront quatre. Ils auraient pu être cinq avec Frantz Vasseur. Un record à ce niveau. Mais ce dernier, blessé, a déclaré forfait pour ces Mondiaux.

Avec le Boulonnais Maxime Beaumont, quatre membres de l’ASL sont au Danemark du 16 au 19 septembre pour y disputer les Championnats du Monde de course en ligne. Anaïs Cattelet, Pierrick Bayle, Loïc Léonard et Adrien Bart font partie de l’équipe de France pour ces Mondiaux.

Quatre Immercuriens aux Mondiaux

En canoë homme : Adrien Bart , 4ème aux derniers Jeux Olympiques de TOKYO , sera de nouveau sur le C1 1000 m. C’est la locomotive du club. Il disputera aussi le C2 500 m ,nouvelle distance de course pour les J.O de PARIS 2024 et sera aligné avec son coéquipier de club et second français , Loïc Léonard.


En canoë dames, Anaïs Cattelet sera alignée avec ses coéquipières Eugénie Dorange ( Auxerre) , Laura Ruiz( Decize) et Axelle Renard ( Besançon) . Elles voudront clôturer de belle façon cette première partie de la saison elles qui sont passés très près de la sélection olympique ( Anaïs et Eugénie ). Pour ces Mondiaux, Anaïs courra en C4 500 m et sera d’ ailleurs en « chef de nage » de cet équipage qui voudra clore positivement cette saison 2021 .

Pierrick Bayle sera dans le K4 tricolore (photo JMD/Sports5962)

En kayak homme, Pierrick Bayle ,10 ème aux Europe début juin , reste engagé lui aussi sur une distance olympique sur le K4 500 m avec ses coéquipiers Killian Koch (St Grégoire), Guillaume Le Floch ( Condé/Vire) et Francis Mouget ( Auxerre) . Ce bateau aura à coeur de prendre des repères en vue de l’ olympiade suivante . Ils rencontreront des équipages présents à Tokyo. En vue de PARIS 2024 la fédération va chercher la meilleure composition pour les K4.

Une revanche pour Adrien Bart ?

Adrien Bart représente la meilleure chance de briller en Pologne pour l’ASL canoë-kayak. Mais aura t’il encore des ressources physiques après avoir enchaîné les JO à Tokyo, et une Coupe du Monde aux Etats-Unis ? La saison a été longue et intense. Mais elle a donné lieu à beaucoup de déception à l’équipe de France. Aucun podium ni en course en ligne, ni en slalom. Une discipline pourtant pourvoyeuse de médailles olympiques. Cela n’était pas arrivé depuis longtemps.

En tous cas, le céiste arrageois espère bien monter sur le podium. Et digérer définitivement la frustration de la « médaille en chocolat » olympique, comme il nous l’avait confié à son retour du Japon début août.

Vidéo. Adrien Bart nous parle de sa 4ème place à Tokyo.

Club formateur avant tout, l’ASL canoë-kayak a mis en place au fil des années une stratégie de haut-niveau sous l’impulsion de son président Eric Bayle. Cette dynamique va être renforcée pour Paris 2024. Adrien Bart va ainsi se consacrer à plein temps à la préparation des Jeux.

Ces championnats du Monde à Copenhague constituent donc un premier test dans ce projet de trois ans. On suivra de près les résultats des Nordistes durant la semaine.


A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.