LIGUE DES CHAMPIONS : UN AIR DE DEJA VU

losc wolfsburg
Le tifo géant avant LOSC-Wolfsburg (photo JMD/Sports5962)

Le LOSC a concédé le match nul 0-0 face au VFL Wolfsburg mardi soir pour ses débuts en Ligue des Champions. Malgré une belle prestation et une nette domination, les dogues font une mauvaise opération comptable dans un groupe à leur portée. Dans l’autre rencontre, Séville et Salzbourg se sont également neutralisés (1-1), ce qui laisse la porte ouverte aux quatre protagonistes.

C’est la magie de la Coupe d’Europe. Un soir de semaine, dans cet après-pandémie (du moins on le souhaite), le stade Pierre-Mauroy avait retrouvé son ambiance des grands soirs. Cela même si les tribunes étaient loin d’être pleines: 34 314 spectateurs officiellement ! Un comble après plusieurs mois de huis clos.

Les spectateurs ont en effet vibré durant 90 minutes. Et ils ont cru à la victoire jusqu’au bout. Les dogues ont livré de loin leur meilleure prestation de la saison, quelques jours après le naufrage de Lorient. Mais ce match nul (0-0) face à un décevant leader de Bundesliga laisse beaucoup de regrets et de frustration aux joueurs comme aux supporters.

Le LOSC a nettement dominé Wolfsburg

La domination a été sans partage. Les statistiques parlent d’elles-mêmes: 17 tirs (!) dont 4 cadrés pour le LOSC; 2 tirs, aucun cadré (!) pour Wolfsburg. Les Loups de Basse-Saxe étaient loin d’être des ogres. Et on peut se poser des questions sur le niveau réel du championnat d’Allemagne.

Plus frustrant encore: les Lillois ont joué une demi-heure à 11 contre 10 après l’expulsion du défenseur John Brooks. Mais ils n’ont pas su exploiter cette supériorité numérique. Et pourtant, Jonathan David a marqué peu après la reprise dans une ambiance d’enfer. Mais le but était logiquement invalidé par la VAR (arbitrage vidéo), car le ballon de Gomes était sorti en touche.

Une autre intervention de la vidéo sera fatale aux Dogues. Dans les ultimes secondes du match, l’arbitre néerlandais siffle le penalty pour une faute sur Onana. Mais après visionnage, M.Makkelie revient sur sa décision car la faute a eu lieu à l’extérieur de la surface de réparation. Certains croyaient déjà au but de la victoire…

Le journal l’Equipe a même vu des buts où il n’y en avait pas…

Le match LOSC-Wolfsburg s’est terminé là, sur un match nul 0-0 qui rend la suite de la compétition compliquée. Néanmoins, Jocelyn Gourvennec s’est réjoui de la réaction d’orgueil de ses joueurs. « On a répondu présent, on a bien représenté le LOSC, la Ligue 1. On joue la Ligue des champions à 300 %. La frustration qui peut naître de match comme celui de vendredi dernier, à Lorient, peut être évacuée par ce type de rencontres. Et il faut cultiver ça. On a vu le vrai visage du LOSC. »

Le même scénario qu’en 2019

Cependant, ce match abouti rappelle étrangement la précédente campagne du LOSC en Ligue des Champions. Les Lillois de Christophe Galtier avaient joué crânement leur chance face à des adversaires supérieurs. Ils s’étaient créé de nombreuses occasions. Mais à chaque fois, ils avaient fait preuve de naïveté et avaient manqué de réalisme offensif et d’efficacité. A l’arrivée, la note était sévère: un point pris en 6 rencontres; une 4ème place qui éliminait Lille de toutes compétitions européennes.

Le même scénario semble en route même si les supporters ont semblé soulagés de revoir leurs favoris au niveau de la saison dernière. Maintenant, les Dogues devront récupérer après cette partie intense. Car samedi, ce sera déjà le derby à Lens. Et là, les loups, ce seront eux car ils sont attendus au coin du bois par des Sang et Or en pleine bourre, avides de laver le double affront de la saison dernière…

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. LOSC Salzbourg, 2è match en Ligue des Champions

Les commentaires sont fermés.