CYCLISME : TIM MERLIER CHAMPION DE BELGIQUE A MIDDELKERKE

Tim Merlier champion
2ème maillot tricolore pour Tim Merlier (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Le Courtraisien Tim Merlier (Alpecin Fenix) est devenu pour la 2ème fois champion de Belgique de cyclisme sur route. Comme prévu, ce championnat disputé sur le circuit archi plat de Middelkerke s’est achevé au sprint. Mais il a fallu la photo-finish pour départager Tim Merlier et Jordi Meeuws (Bora Hansgrohe), tandis que Jasper Philipsen (Alpecin Fenix) prenait la 3ème place. Chez les dames, Kim de Baat succède à Lotte Kopecky.

Beaucoup de monde sur la côte belge pour ce dernier week-end de juin. Quelques jours après la canicule, la météo était très agréable à Middelkerke, pour les championnats de Belgique de course en ligne. Le public était fortement présent lors de la présentation des coureurs. Le championnat national, c’est à la fois un évènement sportif et une fête populaire au pays du vélo.

Lotte Kopecky perd son titre

Contrairement à la France, les courses féminine et Elite masculine ont lieu le même jour. Le titre féminin revient à Kim De Baat (Plantur-Pura), qui devance au sprint  Fien Van Eynde (IBCT) et Sara Maes (Multum Accountants Ladies Cycling Team), tandis que la coureuse de la Cofidis Women Team, Alana Castrique, prend la septième place. Elle met fin au règne de Lotte Kopecky, vainqueur des deux dernières éditions.

La victoire de Kim De Baat à Middelkerke (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Chez les hommes, quelques forfaits de dernière minute à cause du covid. Ilyo Keisse (Quick Step), Baptiste Planckaert (Intermarché) et Gil d’Heyvère (Minerva) rejoignaient ce dimanche les coureurs déjà retirés la veille (Sylvain Moniquet, Viktor Verschaeve et Thomas De Gendt). Le virus revient en force depuis le Tour de Suisse. Ce qui ne laisse d’inquiéter, quelques jours avant le départ du Tour de France.

En l’absence de Wout Van Aert, Philippe Gilbert, Remco Evenepoel et Jasper Philipsen notamment obtiennent les faveurs du public rassemblé devant le podium signatures.

Le Roubaisien Emiel Vermeulen était un peu seul au départ de ce championnat de Belgique (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

A côté des armadas Quick Step Alpha Vynil, Lotto Soudal ou Alpecin Fenix, des coureurs esseulés venant des équipes étrangères ont pris le départ. C’est le cas des trois coureurs de Cofidis Piet Allegaert, Jelle Wallays et Kenneth Vanbielsen. Mais aussi de Emiel Vermeulen, seul représentant de Go Sport Roubaix Lille Métropole.

Une course rapide et décousue

Sur un circuit très plat, tracé par l’enfant du pays Johann Museeuw, la course a été rapide. Sur ce circuit dépourvu de difficultés, et en l’absence de vent pour créer des bordures, le scénario n’a cependant pas été très passionnant. L’un des favoris, Arnaud Delie (Lotto Soudal), s’attendait à une arrivée au sprint. Mais pas que… « Il y a beaucoup de possibilité que cela arrive au sprint. Mais il y a des équipes comme Alpecin Fenix ou Quick Step qui veulent dynamiser la course. Il y a 60% de chance que cela arrive au sprint. Et 40% avec un groupe de 20-30 coureurs, ou 10 ou… un par un. »

Les trois coureurs de Cofidis (ici Jelle Wallays) ont souffert dans ce championnat très rapide (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

La course a été décousue et elle s’est animée à plus de 150 kilomètres de l’arrivée dans les Moeren grâce au vent. Le peloton a explosé et une cinquantaine de coureurs se sont retrouvés devant. Dans le circuit final à Middelkerke, un groupe de 11 coureurs s’est échappé avec notamment Sepp Vanmarcke, Jasper Stuyven et, surprise, Jasper Philipsen, qui n’attend pas le sprint. Mais le peloton s’organise et rentre dans les derniers kilomètres.

Le forcing de Remco Evenepoel

Evenepoel sort alors du peloton et revient sur Stuyven et Vanmarcke en compagnie de Julian Mertens. Mais le peloton rentre à nouveau à moins de 3 kilomètres de la ligne. Dans un sprint nerveux avec plusieurs chutes, Merlier se retrouve à la lutte avec Jordi Meeuws (Bora Hansgrohe). Cependant, il faut la photo-finish pour départager les deux hommes. Finalement, le Courtraisien est déclaré vainqueur et gagne son deuxième titre après 2019 où il s’était imposé à Gand. Il succède ainsi à Wout van Aert, forfait ce dimanche, au palmarès du championnat de Belgique.

Tim Merlier champion
Tim Merlier au centre et Jordi Meeuws, à droite seront départagés à la photo-finish (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Tim Merlier obtient ainsi son 2ème titre de champion de Belgique, après celui de Gand en 2019. Il est devenu depuis un des tout meilleurs sprinters mondiaux. A la ville, il forme un couple très glamour avec Cameron Vandenbroucke, la fille du défunt Franck Vandenbroucke. Celle-ci a mis fin il y a plus d’un an à sa propre carrière de cycliste professionnelle.

A Middelkerke, le Courtraisien a mis en valeur sa pointe de vitesse face à des finisseurs reconnus comme Meeuws, Philipsen ou Arnaud De Lie, seulement 6ème. La course était très incontrôlée, comme il nous l’a confié après le podium.

Vidéo Sports 5962. Tim Merlier nous résume la course.

Malheureusement, les spectateurs du prochain Tour de France ne verront pas le maillot tricolore belge le long des routes. Tim Merlier le champion ne fait pas partie de la sélection de Alpecin Fenix, emmenée par Mathieu Van der Poel.

Le sprinter de Courtrai prendra donc un peu de repos avant de fixer son programme pour la suite de la saison. On pourrait ainsi le voir au départ de courses proches comme le Tour de Wallonie ou le circuit franco-belge.

Classement du championnat de Belgique 2022

1 – MERLIER Tim (Alpecin-Fenix) les 208,7 km en 4:20:55
2 – MEEUS Jordi (BORA – hansgrohe) m.t
3 – PHILIPSEN Jasper (Alpecin-Fenix) m.t
4 – WEEMAES Sasha (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t
5 – MENTEN Milan (Bingoal Pauwels Sauces WB) m.t
6 – DE LIE Arnaud (Lotto Soudal) m.t
7 – DUPONT Timothy (Bingoal Pauwels Sauces WB) m.t
8 – VAN GESTEL Dries (TotalEnergies) m.t
9 – DEBUSSCHERE Jens (B&B Hotels – KTM) m.t
10 – SOETE Daan (Team Deschacht – Group Hens – Containers Maes) m.t

A propos de JEAN-MARC DEVRED 923 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.