CYCLISME. LES BELLES HISTOIRES DU TOUR DE WALLONIE 2021

L'américain Simmons remporte le Tour de Wallonie
L'Américain Simmons remporte le 42ème Tour de Wallonie (photo JMD/Sport5962)

Le 42ème Tour de Wallonie a pris fin samedi avec la 5ème étape entre Dinant et Quaregnon remportée au sprint par le Belge Fabio Jakobsen. L’Américain Quinn Simmons remporte le classement général et succède au palmarès au Picard Arnaud Démare. Cette édition a été perturbée par les inondations de la semaine précédente dans la région de Liège. Mais elle a été marquée par de belles histoires.

L’an passé, le Tour de Wallonie avait été contrarié par la pandémie. La date avait été reculé et la course s’était déroulée à huis clos. Cette année, le public était de retour. Mais cette fois, les terribles inondations qui ont causé 31 morts en Belgique ont contraint les organisateurs a modifier leurs parcours. La 2ème étape (Verviers – Herve) ainsi a été annulée avant d’être remplacée par une course sur le circuit automobile de Zolder… en Flandre.

Une adaptation permanente

Mais finalement, malgré tous les aléas, la course est allée à son terme. D’où le soulagement de Christophe Brandt à l’arrivée à Quaregnon. » « Ce Tour de Wallonie n’a pas été simple », a expliqué l’administrateur délégué de TRW organisation. « Nous étions, à la veille de la course, en situation de crise après les inondations et le cyclisme n’était logiquement plus la priorité, ce que nous comprenons. Des solutions ont pu être trouvées pour permettre aux coureurs d’exercer leur métier et nous sommes très contents que la course a pu avoir lieu dans de bonnes conditions. Ce furent cinq beaux jours, les coureurs ont fait la course et ont assuré le spectacle. « 

Les cinq étapes dans les régions wallones ont été animées, malgré le contexte (photo JMD/Sports5962)

Sur le plan sportif, ce n’est certainement pas l’édition la plus marquante de l’histoire. Les parcours n’étaient pas suffisamment sélectifs. Sur les cinq étapes, quatre se sont terminées au sprint. La victoire finale s’est jouée sur la seule 3ème étape entre Waismes et Erezée. Cette 3ème étape a vu le succès en solitaire du jeune Américain Quinn Simmons, qui a conservé son avantage jusqu’au bout, et sans inquiétude.

Première victoire américaine

Quinn Simmons est ainsi devenu le premier coureur américain à remporter le Tour de Wallonie. « Gagner une course en Europe en tant que coureur américain, membre d’une équipe américaine, c’est génial. Il y a longtemps qu’on n’avait plus vu un Américain s’imposer dans une course par étapes en Europe. Je vais disputer la Vuelta avant d’attaquer les championnats du monde. Je pourrais les disputer chez les U23, ce qui pourrait me permettre, en cas de succès, d’endosser un nouveau maillot arc-en-ciel après celui des juniors en 2019. »

Cette victoire constitue une forme de réhabilitation. On se souvient que Simmons avait été suspendu par son équipe pour avoir publié des tweets ambigus en faveur de Donald Trump durant la présidentielle américaine. Une attitude qu’il avait regretté par la suite.

A défaut de suspense et de belles échappées, ce Tour de Wallonie 2021 a donné lieu à de belles histoires. A commencer par la double « résurrection » de Dylan Groenewegen et Fabio Jakobsen, presque un an après leur terrible accrochage.

Groenewegen – Jakobsen, le retour

Cela se passait au Tour de Pologne, le 5 août. Dans un sprint à hauts-risques. Groenewegen a tassé son compatriote contre les barrières, occasionnant une chute aux conséquences dramatiques. Jakobsen, gravement blessé au visage, est évacué à l’hôpital où il est intubé et placé en coma artificiel. Après de lourds soins (130 points de suture !) et une reconstruction complète de la mâchoire, Jakobsen va mettre de long mois pour revenir à la compétition.

L’UCI, après cet accident, inflige une suspension de 9 mois à Groenewegen. Les deux hommes doivent se reconstruire: physiquement pour Jakobsen. Mentalement pour Groenewegen.

Groenewegen réintègre discrétement le peloton au terme de sa suspension. Mais sans parvenir à s’imposer. Il renoue avec la victoire sur ce Tour de Wallonie. Il gagne la 1ère étape à Héron, et la 4ème à Fleurus. Visiblement marqué par l’accident du Tour de Pologne, il est devenu un autre sprinter. Toujours aussi rapide, mais plus du tout casse-cou, prêt à prendre tous les risques pour s’imposer.

 » Cette période de ma vie a été très dure à traverser »

Dylan Groenewegen

Il confiait ainsi, soulagé, après sa victoire à Héron: » Cette période de ma vie a été très dure à traverserJ’ai mis le vélo hors de mes priorités. J’ai aussi connu des problèmes privés, familiaux. Mais j’ai réussi à remonter la pente et je remercie mon équipe pour tout le travail accompli, notamment dans cette première étape du Tour de Wallonie où j’ai retrouvé le chemin de la victoire. »

Jakobsen, comme un symbole

Jakobsen lui a retrouvé la compétition quelques semaines plus tard. Beaucoup doutaient de sa capacité à revenir. Et surtout à disputer à nouveau des sprints massifs, après son calvaire. Il a répondu au mieux en Wallonie où figuraient d’autres sprinters renommés. Il a renoué avec la victoire en s’imposant face à son rival sur le circuit de Zolder, et lors de cette dernière étape à Quaregon.

« Je remercie mes coéquipiers pour le gros travail fourni dans la dernière étape. Ils ont organisé le train parfaitement pour me placer idéalement pour le sprint. Ce train sera avec moi à la prochaine Vuelta où l’objectif sera de gagner des étapes. J’ai pu peaufiner ma condition et prendre beaucoup de confiance pendant le Tour de Wallonie, ce qui est essentiel pour la suite de ma saison. »

Florian Sénéchal sera l’un des premiers à l’embrasser. 4ème du général l’an passé, le coureur de Ligny-en-Cambrésis était prêt de lui après sa terrible chute en Pologne. Il l’avait aider à rester conscient avant l’arrivée des secours. Depuis, une réelle amitié lie les deux hommes.

L’hommage de Jakobsen à Sénéchal

Sur ce Tour de Wallonie, le coureur nordiste s’est mis totalement au service du Néerlandais de la Deceuninck Quick Step pour lui emmener les sprints. Et Jakobsen n’a pas manqué de lui rendre hommage au micro de Sporza, la TV publique flamande. » Je remercie mes coéquipiers pour leur parfaite initiation et en particulier Florian Sénéchal. Ça me donne la chair de poule. Il m’a sauvé la vie et m’a aidé à gagner. On s’aime, pour ainsi dire”.

Une autre de ces belles histoires dans ce Tour de Wallonie…

Florian Sénéchal a emmené le sprint victorieux de Fabio Jacobsen à Quaregnon (photo JMD/Sports5962)

Florian Sénéchal, malgré son rôle d’équiper, termine quand même 21ème et deuxième Français, derrière la révélation Alexis Renard, 3ème.

Des affrontements loyaux

Tandis que Jakobsen monte pour la 2ème fois sur le podium, Dylan Groenewegen lui va recevoir le maillot jaune du vainqueur du classement par points. Les deux hommes ne se croiseront pas. Depuis l’accident, ils ne se sont jamais réconciliés, malgré une tentative de dialogue au printemps provoquée par le sprinter de Deceuninck. Mais le coureur de Jumbo Visma ne s’est jamais excusé.

Cette fois, les deux sprinters se sont affrontés au sprint, mais loyalement et sans incident. Peut-être le début d’une autre de ces belles histoires du Tour de Wallonie 2021…

Cette édition particulière a donc été marquée par les intempéries qui ont ravagé l’est de la Belgique. L’organisation est parvenue à maintenir l’épreuve en modifiant les parcours. Mais le contexte a bien sûr touché la caravane et les participants.

Le beau geste des coureurs

Face à l’épreuve vécue par les victimes des inondations, le peloton avait déjà observé deux minutes (séparées) de silence avant le départ de la première étape à Genappe. Mais ils ont eu un geste encore plus fort la veille de l’arrivée finale.

Les coureurs du Tour de Wallonie 2021 ont décidé, en accord avec leur association internationale « Cyclistes Professionnels Associés – C.P.A » de faire don des primes gagnées dans le cadre des 5 jours de course aux victimes des très graves inondations. 71.050 euros ont ainsi été récoltés et le versement sera effectué avec la collaboration de la Croix-Rouge de Belgique.

 » Je ne peux que répéter ma reconnaissance aux coureurs »

Christophe Brandt

Ce beau geste, très concret, est venu spontanément des coureurs. Ce qui a fait dire à Christophe Brandt: » je ne peux que répéter ma reconnaissance aux coureurs, que je salue, pour avoir pris la décision de reverser leurs primes du Tour de Wallonie aux victimes des inondations qui se sont produites dans le pays. »

Pour toutes ces raisons (première victoire d’un Américain; double retour au premier plan de Groenewegen et Jakobsen; solidarité des coureurs avec les victimes des intempéries), cette 42ème édition restera dans les mémoires. Avec un mélange finalement réussi de tristesse et d’espoir…

Classement général final du Tour de Wallonie

  1. Quinn Simmons (EU- Stek Segafredo) 20h01’13
  2. Stan Dewulf (Bel- Citroën AG2R) à 4 secondes
  3. Alexis Renard (Fra- Israël SUN) à 20 sec.
  4. Frenando Barcelo Aragon (Esp- Cofidis) à 24 sec.
  5. Pascal Eenkhorn (PB- Jumbo Visma) à 24 sec.
  6. Quinten Hermans (Bel- Intyermarché Wanty ) à 27 sec.
  7. Maxime Van Gils (Bel- Lotto Soudal) à 28 sec.
  8. Sean Quinn (EU- Hagens Bermans) à 31 sec.
  9. Amaury Capiot (Bel- Aekéa Samsic) à 32 sec.
  10. Milan Menten (Bel- Bingoal Pauwels) à 32 sec.
A propos de JEAN-MARC DEVRED 174 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Neuville à Ypres remporte son premier rallye de la saison
  2. Florian Sénéchal à la Vuelta gagne la 13ème étape

Les commentaires sont fermés.