CYCLISME : JULIAN ALAPHILIPPE CHAMPION DU MONDE POUR LA 2ème FOIS

Julian Alaphilippe champion du Monde
Julian Alaphilippe et Valentin Madouas après l'arrivée @Golazo

A Louvain (Belgique), Jean-Marc Devred

Julian Alaphilippe champion du Monde pour la 2è fois consécutive ! C’est ce que l’on retiendra en premier de ce championnat de légende. C’est le résultat d’une course parfaitement contrôlée par l’équipe de France avec un Florian Sénéchal en grande forme. Mais on n’oubliera l’ambiance extraordinaire durant toute cette semaine en Flandre.

Rien à faire: le pays du vélo, c’est bien la Belgique. Et selon les organisateurs et la police, un million de spectateurs se sont pressés entre Anvers et Louvain pour assister au centenaire des championnats du Monde. Tout cela dans une ambiance festive, sans supporters qui se tapent dessus, dans une odeur de frites et de fricandelles, alors que la bière coule à flot, sans échauffer les esprits.

La foule dans la fanzone de Louvain (photo JMD/Sports5962)

Rien que pour cette ambiance unique, ces Mondiaux 2021 en Flandre resteront inoubliables. Mais sur le plan sportif, on a assisté à une course très animée. Le parcours très flandrien, aux relances incessantes, a favorisé cette course de mouvement. Et à ce petit jeu, les Français et les Belges se sont tirés la bourre…

Vidéo. L’ambiance de kermesse au passage des coureurs.

La course a été magnifique. Et sans chauvinisme aucun, les Français de Thomas Voeckler ont réussi un chef-d’oeuvre tactique. Les tricolores ont constamment contrôlé la course. On a vu que du bleu en tête, avec une première banderille placée en début de course par Benoît Cosnefroy.

Florian Sénéchal n’y croyait pas

Par la suite, les Français ont été de tous les coups. Derrière un Julian Alaphilippe qui a très vite montré qu’il avait des jambes de feu, Valentin Madouas et le Cambraisien Florian Sénéchal ont pris l’échappée royale, qui regroupait tous les favoris. Le coureur Nordiste explique alors la stratégie.

 » Tout le monde a été surpris de nous voir attaquer, de loin. On pensait que on allait s’écraser. Tout le monde était là. Mais on a vu tous les autres s’user, s’use, s’user. Je ne comprends toujours pas comment la tactique de Thomas (Voeckler) a marché. Mais tous le monde a fait le maximum. Chapeau à l’équipe de France et chapeau à Julian. » Le Cambraisien a également confié qu’il était en réserve en cas d’arrivée au sprint, si Julian était rattrapé.

A 17km de l’arrivée, Alaphilippe attaque dans la côte de Saint-Antoine. Un coup de folie ? Non. L’Auvergnat voulait sans doute se débarrasser de Wout Van Aert et Mathieu Van Der Poel, ses deux meilleurs ennemis, qui attendaient peut-être un sprint à une vingtaine d’unités. Un coup osé, mais parfaitement calculé, comme l’explique Florian Sénéchal.

Vidéo. Florian Sénéchal après la course

En serrant les dents, le champion du Monde sortant va résister au groupe de quatre sorti à sa poursuite. Il garde une quinzaine de secondes à 10km de l’arrivée. On pense qu’il va être repris. Mais derrière, les poursuivants avec Van Barle, Powless, Valgren et Stuyven se neutralisent. L’écart se creuse à 30 secondes.  » On n’avait pas forcément le titre en tête. Mais on voulait faire la meilleure course possible. On a tenté le coup, comme en le sent. En se disant, si one se fait battre par plus fort, tant pis. Aujourd’hui, Julian était l’un des plus forts« , a ainsi affirmé Valentin Madouas, équipier parfait. » Toute l’équipe de France a fait une tactique parfaite. Julian a gagné, c’est super« .

Julian Alaphilippe champion du Monde avec panache

Alaphilippe ne sera pas rejoint. Et c’est devant une foule considérable qu’il gagne son 2è titre consécutif. Une première pour le cyclisme français. Derrière, le Néerlandais Dylan Van Barle règle le Danois Michaël Valgren et le malheureux Jasper Stuyven, 4ème. La déception est énorme pour le public belge. En salle de presse, nos confrères se consolaient en confiant que la victoire de Alaphilippe, c’était un peu une victoire belge. Alaphilippe courre en effet pour la Deceuninck Quick Step; il a aussi acheté une maison à Renaix.

Le podium du championnat du Monde élite avec Julian Alaphilippe vainqueur

On comprend difficilement les sifflets d’un public chauvin qui n’a toujours pas digéré la demi-finale de Coupe du Monde 2018… Cela n’a pas choqué le Français qui s’est exprimé en conférence de presse… en anglais.  » Merci au public Belge de m’avoir dit des mots pas très sympathiques dans le dernier tour et me demandant de ralentir, ça m’a donné encore plus envie d’appuyer sur les pédales « a confié Julian Alaphilippe avec un sourire.

Pour lui, cette année passée avec le maillot arc-en-ciel était passée vite.  » Cette victoire récompense ma carrière, tout ce que je fais pour le vélo. Et ce sont des souvenirs que je pourrai raconter plus tard à mon petit garçon », dira-t’il simplement en français.

Mais en tous cas, l’air de la Flandre réussit à Julian Alaphilippe., champion du Monde 2021.

Thomas Voeckler félicite Julian Alaphilippe après son exploit (photo Golazo/UCI)

Le classement du championnat du Monde élite

  1. Julian Alaphilippe (FRA) 5h56’34
  2. Dylan Van Baarle (NED) à 32″
  3. Michaël Valgren Hundahl (DAN) à 32″
  4. Jasper Stuyven (BEL) à 32″
  5. Nelson Powless (USA) à 32″
  6. Thomas Pidcock (GBR) à 49″
  7. Zdenek Stybar (CZE) à 1’06
  8. Mathieu Van Der Poel (NED) à 1’18
  9. Florian Sénéchal (FRA) à 1’18
  10. Sonny Colbrelli (ITA) à 1’18.
A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.