CYCLISME : LA BELLE JOURNEE D’AURELIEN PARET-PEINTRE AU GIRO

Giro Paret-Peintre
Aurélien Paret-Peintre vainqueur à Lago Laceno (photo Giro Italia)

Belle journée pour les Français aujourd’hui. Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën) remporte la 4ème étape du Giro devant le Norvégien Andreas Leknessund (DSM), qui prend le maillot rose à Remco Evenepoel (Soudal Quick Step). Cette étape de moyenne montagne entre Venosa et Lago Laceno a effectivement chamboulé le classement général, comme on l’attendait. A 27 ans, Paret-Peintre gagne pour la première fois une étape dans un grand Tour et prend la 3ème place au général. Thibaut Pinot lui conserve le maillot azur de meilleur grimpeur.

Quand la bonne échappée est partie à 100 km de l’arrivée, on pensait à une possible victoire française. Cette échappée comprenait en effet Warren Barguil (Arkéa Samsic) et Aurélien Paret-Peintre. Deux coureurs à la fois bons grimpeurs et véloces en petit comité. Avec eux, cinq autres coureurs motivés: Amanuel Ghebreigzabhier et Toms Skujins (Trek-Segafredo), Nicola Conci (Alpecin Deceuninck), Vincenzo Albanese (EOLO-Kometa) et Andreas Leknessund (Team DSM). Ce dernier, 18e à 1’40 » de Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step) était le mieux placé au classement général. Tous les sept vont parfaitement s’entendre jusqu’à la dernière difficulté, le Colle Molella, où va se jouer l’étape.

Warren Barguil est le premier à craquer. Albanese, le plus rapide du lot, résiste bien dans ce petit col mais cède à son tour. Leknessund, qui vise le maillot rose, passe en tête avec Paret-Peintre dans la roue. Les deux hommes perdent du temps sur le peloton qui revient fort sous l’impulsion des Inéos-Grenadiers. Alors que Evenepoel se retrouve privé d’équipiers.

Première victoire d’étape dans un grand Tour

Malgré une réticence à collaborer, le Français et le Danois se disputent la victoire. Sans surprise, Aurélien Paret-Peintre se montre le plus rapide et gagne son 3ème succès pro sur ce Giro 2023. Mais surtout, le premier en World Tour, dans un grand Tour.

La victoire de Paret-Peintre dans le sprint final à deux

Le Français était bien sûr rayonnant après sa victoire. « C’est une journée de rêve. La plus belle victoire de ma carrière. Je me suis battu longtemps pour être dans l’échappée et j’y suis parvenu. Dans la dernière ascension je me suis accroché. Je savais que je pouvais le battre au sprint. Tout le monde avait conscience que l’échappée aujourd’hui jouerait certainement la gagne. Il ne fallait rien lâcher. Je suis désormais troisième au général mais je ne tire pas de plans sur la comète. J’ai bien préparé le Giro avec un excellent stage à l’Etna avec Mikaël Cherel. Ce travail porte ses fruits.», a déclaré Aurélien à l’arrivée. 

Leknessund se console en revêtant le maillot rose que Evenepoel a laissé filer. Malgré tout, le Belge a bien contrôlé et ne concède que 28 secondes au nouveau leader. Il conserve même deux secondes d’avance au général sur le Français. Mais avec cette 3ème place assortie d’une victoire d’étape, Aurélien Paret-Peintre a déjà réussi son Giro. l’équipe AG2R Citroën a passé une belle journée, malgré l’abandon de son jeune coureur Paul Lapeira, malade, en cours de route.

Pinot toujours en bleu

« Je ne suis pas triste de ne plus avoir le maillot rose », a déclaré de son côté Remco Evenepoel. « Mercredi, je porterai le maillot arc-en-ciel, ce qui me convient parfaitement. Je n’ai que 20-30 secondes de retard au classement, donc les choses vont bien. Aujourd’hui, c’était une étape difficile, très mouvementée et avec une vitesse moyenne élevée surtout dans la première partie, mais l’équipe a fait un travail solide, alors que j’avais un bon feeling tout le temps, et j’en suis satisfait.»

Thibaut Pinot, lui, a bien défendu son maillot azur. Il prend 10 points dans le premier col du jour. Ce qui lui permettra de prendre de l’avance sur l’Erythréen Ghebreigzabhier, qui rafle les autres points en cours d’étape. Une belle journée aussi pour le Franc-Comtois qui a montré son intérêt pour le Grand Prix de la Montagne. Les Français ne sont pas venus pour rien au Giro…

Classement de la 4è étape

1) Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën) en 4h16’04”
2) Andreas Leknessund (Team DSM) +02″
3) Toms Skujiņš (Trek-Segafredo) +57″
4) Vincenzo Albanese (Eolo-Kometa) s.t.
5) Nicola Conci (Alpecin-Deceuninck) +1’02”
6) Amanuel Ghebreigzabhier (Trek-Segafredo) +1’07”
7) Koen Bouwman (Jumbo-Visma) +2’01”
8) Damiano Caruso (Bahrain Victorious) mt
9) Eddie Dunbar (Jayco AlUla) mt.
10) Aleksandr Vlasov (Bora-hansgrohe) mt

Le nouveau classement général

  1. Andreas Leknessund (Team DSM)
  2. Remco Evenepoel (Soudal-Quick Step), +28”
  3. Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën), +30”
  4. Joao Almeida (UAE Team Emirates), +1’00”
  5. Primoz Roglic (Jumbo-Visma), +1’12”
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1571 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.