CYCLISME : LE RETOUR DU BISON ARRAGEOIS

Adrien Petit 4 Jours
Adrien Petit faisait sa rentrée aux 4 Jours de Dunkerque (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Adrien Petit faisait sa rentrée aux 4 Jours de Dunkerque la semaine dernière. Le coureur d’Arras était encore en manque de kilomètres après sa chute à Majorque en début d’année, et les pépins de santé qui ont suivi. Malgré ce début de saison pourri, son équipe belge Intermarché Circus Wanty a renouvelé son contrat jusqu’en 2025. Si bien que le « bison arrageois » envisage la suite de la saison avec beaucoup d’envie.

Durant toute la semaine, Adrien Petit a signé des autographes au départ de chaque étape. Le plus ancien professionnel nordiste avait à coeur de participer à la principale course par étapes de sa région. Même s’il n’était pas encore dans les meilleures dispositions. Il ne comptait en effet que 6 jours de courses, samedi, au départ de l’étape de Cassel. Mais Adrien commençait à retrouver des sensations.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Adrien Petit au vélodrome de Roubaix.

« J’étais bien sur les premières étapes; moins bien à la maison (Achicourt) », nous confiait-il à Roubaix, avant le départ de la 6è étape vers Cassel. « Les jambes étaient un peu lourdes car c’était ma première course par étapes de l’année. C’est donc un peu normal. Mais je reprends des repères. Je sens que la force revient. C’est donc une bonne chose pour la suite. »

Comme il le pressentait, Petit a souffert sur le tourniquet de Cassel, pas vraiment propice à ses qualités de routier-sprinter. L’Artésien terminera 75è de l’étape, à presque 8 minutes du Norvégien Hagenes, vainqueur à Cassel.

L’espoir de faire le Tour de France

Au classement général final, il se classe à la 70è place, à plus de 16 minutes de Romain Grégoire, le grand vainqueur. Mais on l’aura vu tout au long de la course faire son travail d’équipier. Et surtout accumuler les kilomètres, avant de partir en Norvège. Il y aura ensuite la Bruxelles Classic, le Tour de Suisse et les championnats de France, à Cassel justement. Un championnat à la maison, mais sur lequel il ne se fait pas d’illusion. « Le championnat est trop dur pour moi. Mais il y a dans l’équipe Lilian Calmejane qui sera plus à son avantage sur un circuit comme cela. »

4 Jours Adrien Petit
Adrien Petit a souffert sur les pentes de Cassel (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Malgré son début de saison compliqué, Adrien Petit a eu la joie durant ces 4 Jours, de voir son contrat prolongé jusqu’en 2025 chez Intermarché, l’équipe belge implantée à Tournai. « Il nous a beaucoup manqué lors des classiques du printemps » affirme ainsi le responsable des performances Aike Visbeek. « Non seulement pour ses capacités à obtenir des résultats, mais aussi dans son rôle aux côtés de nos jeunes talents. J’ai hâte de le revoir au sommet de sa forme dans nos trains de sprint et notre équipe de classiques. Investir dans les capitaines de route est une priorité pour Intermarché-Circus-Wanty. Dans un autre ordre d’idées, cette prolongation de contrat était aussi une excellente occasion d’accompagner Adrien dans son retour à son meilleur niveau. »

Il peut ainsi envisager la suite avec sérénité. Avec peut-être comme premier objectif, celui de participer comme l’an dernier au Tour de France. « Avant le début de saison, c’était dans les plans d’y être pour aider Biniam (Girmay). Mais il va falloir reprendre des repères avec lui. Ce sera fait sur le Tour de Suisse, où on fera le point ensemble. »

A cette époque de l’année où beaucoup de coureurs comptent de nombreux jours de course, Adrien Petit dispose de ce fait de beaucoup de fraîcheur. Un gros avantage avant la campagne de juillet et les trois semaines éprouvantes du Tour de France.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1507 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.