TENNIS : LUCAS POUILLE RETROUVE RODIONOV DIMANCHE POUR SON PREMIER TOUR A ROLAND-GARROS

Roland-Garros les Nordistes
Lucas Pouille retrouvera le court n°14 pour son premier tour (photo archives JMD/Sports 5962)

Après la fin des qualifications vendredi et suite au tirage au sort de jeudi, on connaît maintenant le programme des Nordistes pour le premier tour du tableau final des simples à Roland-Garros 2023. Constant Lestienne et Lucas Pouille entrent en lice dès ce dimanche 28 mai. L’Amiénois affrontera le redoutable Karen Kachanov en début de journée sur le court Suzanne-Lenglen. Le Loonois lui retrouvera… Jurij Rodionov en fin de journée sur le court 14, sur lequel il a gagné ses trois matches de qualification. Une programmation qui n’a rien d’innocent.

Lucas Pouille a en effet connu un soutien exceptionnel du public lors de ses trois matches victorieux contre Machac, Tseng et Rodionov jeudi. Les 2 500 spectateurs de ce court annexe ont mis le feu pour soutenir le Nordiste revenu de l’Enfer. C’est pourquoi la direction du tournoi n’a pas hésité à le remettre sur son court fétiche. Un terrain où il a retrouvé la confiance perdue ces dernières années.

Mais ironie du sort, Pouille jouera à nouveau contre Rodionov, qu’il a battu jeudi pour la qualification dans le tableau final. L’Autrichien a en effet été repêché comme lucky loser (meilleur perdant). Et le tirage au sort a prévu un premier tour entre deux qualifiés. Ce match constituera donc une vraie revanche. Et le Nordiste aura forcément un avantage mental après sa victoire, il devra se méfier de la réaction de Rodionov, qui aura certainement tiré les leçons de sa défaite en qualifications. Ce duel franco-autrichien sera le 4è de la session sur le court 14. Donc aux alentours de 18h peut-être.

Un os pour Constant Lestienne

Constant Lestienne lui est directement qualifié pour le tableau final. Mais le Picard n’a pas été gâté par le tirage au sort. Il tombe en effet sur le colosse russe Karen Kachanov, tête de série n°11 du tournoi. 69è joueur mondial, Lestienne dispute pour la première le tournoi final de Roland-Garros. Pas de chance donc avec ce tirage qui lui attribue un ancien joueur du TC Lillois, vainqueur de l’Open du Nord il y a quelques années. Les deux hommes ouvriront la journée sur le court Suzanne-Lenglen. Une autre découverte pour l’Amiénois licencié au TC Loon-Plage.

Roland-Garros les Nordistes
Kristina Mladenovic à l’entraînement sur le court Simonne-Mathieu sous l’oeil de son frère Luka (photo JMD/Sports 5962)

Les filles nordistes elles attendront la semaine prochaine pour entrer dans le simple dames de Roland-Garros 2023. Bénéficiaire d’une invitation, Kristina Mladenovic jouera lundi sur un court et à une heure pas encore définis. La Saint-Poloise affrontera l’Américaine Kayla Day. Originaire de Californie et âgée de 23 ans, cette joueuse est peu connue du public. Classée 138è mondiale par la WTA, Kayla Day est passée par les qualifications à Roland-Garros. Elle a battu successivement la Slovène Dalila Jakupovic (6-1, 6-1); la Roumaine Bulgaru (6-4, 6-1) et la Russe Elina Avanesyan à l’issue d’un duel acharné (5-7, 6-4, 7-6). C’est donc une adversaire à la portée de Kiki Mladenovic, souvent sortie dès le premier tour ces dernières années dans les différents tournois du Grand Chelem en simple.

Duel franco-français pour Océane Dodin

La 4è « mousquetaire » des Hauts-de-France, Océane Dodin, ne jouera pas avant mardi. La Lilloise, qui a gagné trois titres mineurs cette année (Monastir, Grenoble, Andrézieux-Bouthéon), est classée 121è mondiale. Elle affrontera la jeune Jelena Janicijevic, dans un duel franco-français. Cette dernière a obtenu une invitation pour son premier Roland-Garros, alors que Océane était elle directement qualifiée, pour avoir figuré dans le top 100.

La Nordiste n’a passé qu’une fois (en 2017) le premier tour à Roland-Garros en 8 participations. A 20 ans, Janicijevic (181è) disputera elle déjà son 4è Roland-Garros, où elle n’a jamais passé le premier tour. Océane Dodin partira donc avec les faveurs du pronostic, si elle arrive à vaincre ses vieux démons au niveau de la confiance.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1506 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Roland-Garros Constant Lestienne frôle l'exploit

Les commentaires sont fermés.