TENNIS : UNE JOURNEE AUX QUALIFS’ A ROLAND-GARROS

Roland-Garros opening week
L'allée des mousquetaires, à Roland-Garros (photo JMD/Sports 5962)

Depuis ce lundi 22 mai, le stade de Roland-Garros a ouvert ses portes au public pour l’opening week. C’est désormais une véritable 3ème semaine pour le tournoi français du grand chelem. Les spectateurs peuvent, pour une somme modique, assister aux nombreux matches de ce tournoi très acharné, qui attribue les dernières places pour le tableau final qui débutera dimanche. C’est aussi l’occasion de voir les stars s’entraîner sur le court central Philippe-Chatrier, ou de participer à de nombreuses animations. Cette opening week attire en tous cas beaucoup de monde, après les années covid. Lucas Pouille brille durant cette avant-semaine de Roland-Garros.

A Roland-Garros, Jean-Marc Devred

Il y avait déjà du monde dans les allées mardi matin, pour le 2è jour de l’Opening Week. Dès 10 heures, les matches débutent sur tous les courts annexes de Roland-Garros. Cela joue non-stop jusqu’en début de soirée, à raison de 5 ou 6 matches par court. Les trois courts principaux eux sont exclusivement réservés à l’entraînement des joueurs et joueuses qualifiées pour le tableau final. Et cette année, on retrouve dans ces « qualifs » des gars présents les années précédentes dans le tableau final du simple. C’est le cas de Lucas Pouille, qui découvre ce tournoi très spécial, après une véritable période de purgatoire, sinon d’enfer.

Mais on retrouve aussi les noms de Pierre-Hugues Herbert, de l’Anglais Liam Brody chez les hommes; de l‘Américaine Coco Vandeweghe ou de la Slovène Polona Hercog chez les femmes. Cette année, ces joueurs réputés repartent dans cette 2ème division des Grands Chelems, au côtés de jeunes, où encore de gens qui disputaient l’an passé encore le tableau final.

Un air de Play In Challenger Lille

C’est le cas de Henri Laaksonen. Le Suisse du TC Loon-Plage est sorti dès le 1è tour par l’Argentin Olivieri 5-7, 1-6. On verra le pauvre Henri quitter tristement le modeste court n°2, et rentrer tout seul au vestiaire, dans le plus grand anonymat. Alors que tous les engagés du tableau final ont droit à une escorte lorsqu’ils traversent les allées de Roland-Garros.

Roland-Garros opening week
Le joueur de Loon-Plage Henri Laaksonen après sa défaite mardi (photo JMD/Sports 5962)

Durant ce tournoi qui engage 128 joueurs dans chaque simple, on retrouve aussi des participants du dernier Play In Challenger à Lille. On peut ainsi citer en vrac l’Autrichien Jurij Rodionov, le Finlandais Otto Virtanen (vainqueur du tournoi lillois), du Canadien Gabriel Diallo, des Français Antoine Escoffier et Dan Added ou du Lituanien Ricardas Berankis. Sans oublier les Belges Zizou Bergs, Michaël Geerts ou Raphaël Collignon.

 » En tant que Belge, c’est un rêve de jouer à Roland-Garros »

Raphaël Collignon, 210è joueur mondial

Ce dernier est sorti aussi dès le premier tour de cet opening week à Roland-Garros par l’Australien Aleksandar Vukic en 3 sets serrés (4-6, 6-4, 4-6). Ce qui fera dire au Wallon après le match:  » en étant 280è en début de saison, c’était un objectif pour moi de participer à ces qualifications. En tant que Belge, c’est un rêve de jouer Roland, de par la proximité. Je le regarde depuis que je suis tout petit. C’est vraiment une super expérience… Là, j’ai joué directement contre un mec du top 100. En challenger, c’est rare. Et puis, du fait de jouer dans un tournoi du Grand Chelem, tout le monde se transcende. »

Chacun son court pour les champions

Les spectateurs venus mardi ont pu aussi assister à l’entraînement de certaines pointures attendues la semaine prochaine. Cela se passait sur le court Philippe Chatrier, ouvert pour la première fois au public. Caroline Garcia, Corentin Moutet et Andrey Rublev ont ainsi pu s’entraîner devant des tribunes garnies.

D’autres ont préféré l’intimité des courts Suzanne-Lenglen et Simonne-Mathieu, où était imposé le huis-clos. Ainsi, l’Amiénois Constant Lestienne, le Russe Karen Kachanov (ancien vainqueur de l’Open du Nord) ou la Tunisienne Ons Jabeur (finaliste à Wimbledon et l’US Open l’an passé) ont choisi ainsi le Lenglen en pleine transformation.

La Saint-Poloise Kristina Mladenovic elle s’est entraînée sur le superbe court Mathieu habillé comme les serres d’Auteuil. Kiki a échangé des balles en fin d’après-midi avec un sparring-partner masculin, sous les yeux de son frère Luka qui lui sert aujourd’hui d’entraîneur, comme son père et sa mère auparavant.

Roland Garros Opening Week
Le clan Mladenovic mardi sur le court Simonne Mathieu (photo JMD/Sports 5962)

Durant toute la journée, les spectateurs ont pu ainsi aller d’un court à l’autre sans bousculade. Mais aussi participer aux animations comme le street tennis; acheter dans les boutiques officielles; flemmarder sur les transats en regardant les écrans géants, ou se restaurer sur place.

On peut aussi croiser des personnalités du tennis comme les anciennes joueuses nordistes Nathalie Dechy ou Pauline Parmentier, la toute jeune maman, présentes mardi en spectatrices. Tout cela pour 10 euros, en attendant la journée consacrée à Yannick Noah samedi.

Noah, le dernier vainqueur français il y a 40 ans déjà…

LUCAS POUILLE POURSUIT SUR SA LANCEE

Le joueur nordiste Lucas Pouille est certainement l’attraction de cette opening week à Roland-Garros. Environ 36 heures après sa victoire contre le Tchèque Machac au 1è tour des qualifications, Lucas Pouille passe le 2ème. Le Nordiste (n°670 mondial), bat le Taïwanais CH Tseng (n°125) en trois sets (5-7, 6-3, 6-0). Après un début moyen, Pouille a retrouvé son jeu pour égaliser. Son adversaire, blessé aux adducteurs, a cédé dans la 3è manche.

Au prochain tour, Lucas Pouille affrontera l’Autrichien Jurij Rodionov. Celui-ci participait cet hiver au Play In Challenger à Lille, où il est parvenu en demi-finale. Il est tête de série n° 22 dans ce tableau qualificatif. Le vainqueur de ce match frano-autrichien se qualifiera pour le tableau final.

En tous cas, le Loonois était satisfait, mais surtout serein, après cette victoire convaincante, devant les media français présents en zone mixte.

Ce match décisif aura lieu dès demain jeudi sur le même court n°14 qui réussit si bien à Lucas Pouille. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le Dunkerquois a appris aussi mercredi qu’il était invité dans le double messieurs du tableau final. Il sera associé à Richard Gasquet dans une paire certainement très médiatique. Dans tous les cas de figure donc, Lucas Pouille sera la semaine prochaine sur les courts de Roland-Garros.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1519 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Trophée des Légendes 2023 avec Nathalie Dechy et Henri Leconte

Les commentaires sont fermés.