CYCLISME: OMICRON BOULEVERSE LE CYCLOCROSS EN BELGIQUE

cyclo-cross Belgique
Le cyclo-cross de Coxyde s'est déroulé en public fin novembre (photo JMD/Sports5962)

L’accélération de la pandémie avec l’arrivée du virus omicron a des effets immédiats sur le sport en Belgique, à commencer par le cyclo-cross Le gouvernement a décrété le huis clos pour la plupart des événements sportifs. Dès ce dimanche, le public a disparu des courses maintenues comme à Dendermonde. D’autres comme Diegem ont préféré annuler.

C’est une image que l’on croyait révolue avec l’arrivée des vaccins. Mais non, l’épidémie de coronavirus rebondit avec comme accélérateur le variant omicron. Dès ce lendemain de Noël, les huis clos sont revenus en Belgique. C’est ainsi que la course la plus attendue de cette fin d’année s’est déroulée sans public.

Le choc des titans à Dendermonde sans spectateurs

L’épreuve de Coupe du Monde de Dendermonde constituait le premier choc entre les trois surdoués de la discipline: Wout Van Aert, Mathieu Van der Poel et Tom Pidcock. Les amateurs de cyclo-cross fort nombreux en Belgique flamande sont donc restés devant leur téléviseur pour voir l’événement, comme l’hiver dernier. Van Aert a survolé la course dans laquelle le Nordiste Quentin Jaurégui a échoué à la 36ème place.

Le lendemain, le prodige belge a fait coup double à la 6è manche du Challenge Superprestige à Heusden-Zolder. Mais toujours sans spectateurs. La mesure gouvernementale prise le 22 décembre courre (si l’on peut dire…) jusqu’au 31 janvier. Elle concerne donc les épreuves du Superprestige à Zolder (27 décembre) et Diegem (29 décembre), du X20 Trofee à Loenhout (30 décembre), Baal (1er janvier), Herentals (5 janvier), Hamme (22 janvier), le cross de Gullegem (4 janvier) ainsi que le Championnat de Belgique prévu à Middelkerke le week-end du 8 et 9 janvier.

La fédération Belgian Cycling s’étonne dans un communiqué de la décision du Comité de concertation qui interdit le public dans les cyclo-cross. « Les courses de cyclocross se déroulent en plein air, en pleine nature, le long d’un circuit où la distance sociale peut être parfaitement respectée. L’interdiction de la présence de spectateurs est donc infondée et désastreuse », répond ce communiqué.

La fédération belge a demandé la révision de cette décision et qu’elle soit « si possible levée dans les meilleurs délais, et bien sûr si la situation sanitaire continue à le justifier, lors de la prochaine réunion du Comité de concertation, afin de préserver les chances de survie du secteur. La compensation financière apparaît également comme une exigence absolue dans le cadre de cette mesure ». Un appel pas entendu pour le moment.

La colère du bourgmestre de Middelkerke

L’épreuve de Diegem, connue pour son déroulement nocturne, a ainsi jeté l’éponge. Les autres sont maintenues, pour le moment. Car leur budget va violemment être impacté avec l’absence des recettes de la billetterie, qui constitue le poste essentiel. La manche de Coupe du Monde fixée le 5 décembre à Anvers avait déjà subi le même sort.

C’est pourquoi le bourgmestre de Middelkerke, où doivent se dérouler les championnats nationaux les 8 et 9 janvier, a demandé une compensation financière sinon il annulera. « Le public compense fortement une partie des coûts. Je ne peux pas laisser les habitants payer pour une course qu’ils ne peuvent pas venir voir », explique ainsi Jean-Marie Dedecker, qui trouve cette mesure « stupide« , dans son franc-parler.

En France, le cyclo-cross de Olhain s’est déroulé en public également, le 22 décembre, jour de l’annonce en Belgique (photo JMD/Sports5962)

Cette évolution en Belgique commence à inquiéter les organisateurs en France. C’est le cas du côté de Liévin. La ville du Pas-de-Calais doit accueillir les championnats de France les 8 et 9 janvier. Y aura-t’il du public ? Rien n’est moins sûr car on sait les autorités préfectorales des Hauts-de-France souvent frileuses quand on parle de vélo.

Les derniers cyclo-cross en Belgique

Dendermonde (26 décembre, 12è manche de la Coupe du Monde UCI)

  1. Wout Van Aert (BEL, Jumbo Visma)
  2. Mathieu Van der Poel (NED, Alpecin Fenix)
  3. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions)

Heusden-Zolder (27 décembre, 6è manche du Challenge Superprestige)

  1. Wout Van Aert (BEL, Jumbo Visma)
  2. Tom Pidcock (GB, Inéos Grenadiers)
  3. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen – Bingoal)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 675 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.