RALLYE-RAID: ADRIEN VAN BEVEREN REPART SUR LE DAKAR

Van Beveren Dakar
Adrien Van Beveren sur Yamaha lors de la 11ème étape du Dakar 2021 (Photo Frederic Le Floc’h / DPP)

Adrien Van Beveren prendra le départ samedi 1è janvier de son 7ème Dakar. Le motard audomarois espère cette fois le terminer, après quatre abandons consécutifs. Ce sera le dernier sur un Yamaha officielle. Van Beveren compte bien pour cette « dernière » figurer dans le top 10 comme lors de ses deux premières participations en 2016 (6è) et 2017 (4è).

Le sort semble s’acharner sur Adrien Van Beveren depuis 2018, année où il annonçait son ambition de victoire. Malgré série d’abandons et de chutes, il fait toujours parti des favoris comme on peut le lire dans sa fiche du site officiel du Rallye Raid Daker.

 » Édition après édition, Adrien Van Beveren reste l’un des pilotes outsiders pour la victoire finale. Il fait partie du gotha du rallye mondial et tutoie les sommets de la discipline. Le pilote français bénéficie d’une cote d’estime impressionnante chez lui dans les Hauts-de-France, là où il a conquis, les boucles blondes aidant, son statut de « petit Prince » de la moto après ses trois victoires sur l’enduro du Touquet. Pourtant, depuis quatre éditions conclues par autant d’abandons, le sort semble s’acharner contre son destin. « 

Van Beveren vice-champion du Monde des rallyes-raid

Il n’a plus terminé le Dakar depuis l’édition 2017, bouclée à une poignée de secondes du podium. L’année dernière, c’est un problème mécanique, survenu lors de l’ultime étape qui l’a empêché d’aller au bout. À la différence de la saison 2020 où il avait dû se remettre d’une lourde chute, aucune blessure n’est venue perturber sa préparation.

Adrien Van Beveren effondré après son abandon dans la dernière étape du Dakar 2021 (photo ASO/Charly Lopez)

Et progressivement, sur les pistes et en compétition, Adrien a retrouvé la confiance, l’enthousiasme et la niaque qui en font l’un des meilleurs pilotes actuels. Être à nouveau grisé par la vitesse, prendre des risques, batailler pour les premières places. Son attitude lors des derniers rallyes, notamment au Maroc où il a ouvert la piste à de multiples reprises, ne trompe pas. Adrien Van Beveren est une nouvelle fois prêt à tout donner, retrouver le niveau qui lui avait permis de signer deux ‘top 10’ en 2016 et 2017, et recommencer à rêver en grand. »

Effectivement, sans faire de bruit, le pilote nordiste est devenu vice-champion du monde des rallyes-raids 2021. Cela grâce à ses places d’honneur lors du rallye du Kazakhstan (3e), le Silk Way Rally, le rallye du Maroc (5e), et l’Abu Dhabi Desert Challenge (2è).

 » J’ai la sensation cette année d’avoir retrouvé la confiance et le goût du risque »

Adrien Van Beveren

Son abandon, lors de l’ultime étape du Dakar 2021, fut particulièrement cruelle pour Adrien Van Beveren. Avec son écurie, il a revu son mode de fonctionnement pour rebondir tout de suite, comme il l’explique aussi sur le site du Dakar.

Sur quatre-roues aussi

« Depuis le dernier Dakar, on a tout remis en question avec le team. On a multiplié toute l’année les tests de durabilité avec Yamaha afin d’avoir la moto la plus fiable et la plus compétitive possible. J’ai aussi essayé d’optimiser au maximum ma préparation en roulant beaucoup, à Dubaï, au Kazakhstan, en Russie, au Maroc et à Abu Dhabi. Après ma chute au Dakar 2020, ça a été difficile. Mais j’ai la sensation cette année d’avoir retrouvé de la confiance et le goût du risque. J’ai toujours autant envie de m’accomplir au Dakar, de montrer mon potentiel et de voir le fruit de mon travail avec l’équipe récompensé. »

Parallèlement au rallye-raid, Adrien Van Beveren poursuit aussi son expérience sur quatre-roues. Il participait ainsi avec un certain succès au rallye du Touquet en mai dernier.

Adrien Van Beveren lors du rallye du Touquet, le 27 mai . Avec le n°42 également (photo JMD/Sports 5962)

Cette année en revanche, il est resté discret en terme de communication avant le Dakar. Pas de « prologue » en public à Saint-Omer pour promouvoir l’événement. D’abord parce que le contexte sanitaire ne s’y prête pas. Et peut-être aussi par superstition… Il a toujours abandonné à la suite de cette grande opération de promotion.

Les autres Nordistes engagés

Hormis Adrien Van Beveren, qui en sera à sa 7ème participation, 11 Nordistes sont engagés dans les différentes catégories, au Dakar 2022.

Moto

Stéphane Darques (45 ans) 2ème participation

Auto

Antoine Delaporte (50 ans), 1ère participation

Johnny Aubert (41 ans) co-pilote de Christian Lavieille. 1ère participation en auto. 3 en moto.

Dakar Classic

Patrick Doby (66 ans), 1ère participation

Prototype léger

Eric Croquelois (58 ans) 17ème participation dont 15 en moto

Axel Alletru (31 ans), 2ème participation

Patrick (65 ans) et Romain Becquard (38 ans) 2ème participation (+3 en moto pour Patrick Becquart

Jean-François (52 ans) et Gaspard Destailleur (22 ans), 1ère participation

Hugues Matringhem (52 ans) 1ère participation

A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

4 Trackbacks / Pingbacks

  1. Dakar 2022 présentation
  2. Dakar 2022 vérifications
  3. Van Beveren Dakar 2022
  4. Van Beveren Dakar 2022

Les commentaires sont fermés.