CYCLISME : POGACAR IMBATTABLE A LA FLECHE WALLONNE , LES FRANCAIS PLACES

Flèche Wallonne Pogacar
Première Flèche Wallonne pour Tadej Pogacar (photo Billy Ceuslers/ASO)

La Flèche Wallonne ce mercredi 19 avril constituait le 2ème volet du triptyque ardennais après l’Amstel Gold Race, et avant la Doyenne. Sans surprise, les favoris se sont imposés au sommet du terrible Mur de Huy. Tadej Pogacar chez les Hommes, Demi Vollering chez les Femmes ont confirmé leur statut dans une Flèche Wallonne qui ne s’est réellement déclenchée que dans le dernier kilomètre, comme les années précédentes. Le phénomène slovène confirme sa supériorité du moment, tandis que les Français placent trois coureurs dans le Top 10.

Malgré les spéculations sur les différents scénarios envisageables pour contrer le grand favori de la course, c’est bien une explication traditionnelle et musclée qui s’est jouée dans la dernière ascension du Mur de Huy. Le final a été maîtrisé par Tadej Pogacar, qui a attendu le dernier moment pour placer une accélération imparable et aller chercher sa première victoire sur La Flèche Wallonne, à sa quatrième participation, devançant sur le podium Mattias Skjelmose et Mikel Landa.

La course a été animée en amont par une longue échappée de 8 coureurs, dans laquelle a brillé Soren Kragh Andersen (Alpecin-Deceuninck). Le coureur danois n’a pas été récompensé de son opiniatreté. Il est en effet le dernier a résister au peloton, qui le reprend dans la côte de Cheneffe, à 7 kilomètres du but.

La première Flèche Wallonne pour Pogacar

Malgré une ultime tentative du Belge Louis Vervaecke (Soudal Quick Step), un peloton groupé arrive au pied du Mur de Huy. Michael Woods et Tadej Pogacar mènent le début de l’ascension, mais la première réelle attaque vient de Romain Bardet à 250 mètres de la ligne. La réplique de Pogacar est imparable. Le Slovène accélère et dépose ses rivaux pour se détacher et franchir la ligne sans contestation aucune. Pogacar s’impose sans réelle opposition, même s’il semblait épuisé après sa victoire.

« Nous voulions que ce soit une course difficile pour faire la différence dans le mur de Huy, mais après une journée entière en tête, les gars étaient également très fatigués. C’était une journée très nerveuse et je suis content d’être resté sur le vélo, à un moment j’ai failli tomber. Est-ce que je ne commence pas à trouver la victoire ennuyeuse ? Bien sûr que non. On ne s’ennuie jamais de ça« , explique Tadej Pogacar au micro des diffuseurs.

Flèche Wallonne Pogacar
Tadej Pogacar s’impose au sommet du Mur de Huy (photo Fred VdB)

Auteur d’un début de saison éblouissant (12 victoires !), le champion slovène a été intouchable sur les courses par étapes, et signe une série inédite en tant que chasseur de classiques. Aucun coureur n’avait gagné la même année le Tour des Flandres, l’Amstel Gold Race et La Flèche Wallonne… même pas Eddy Merckx ! Pogacar a maintenant rendez-vous dimanche pour tenter le triplé ardennais sur Liège-Bastogne-Liège.

Victor Lafay confirme

Le clan français semblait bien handicapé avec les absences de Julian Alaphilippe et Benoît Cosnefroy (forfait avant le départ). Mais aussi l’abandon de David Gaudu, apparemment affaibli par un virus. Malgré tout, les Bleus tirent leur épingle du jeu avec Victor Lafay (Cofidis), auteur d’une montée très régulière qui lui permet d’obtenir la 6è place. Mais aussi Romain Bardet (Team DSM) qui a craqué dans les derniers cent mètres. Mais il termine quand même 9ème, juste devant Warren Barguil (Arkéa Samsic).

Victor Lafay était satisfait de sa performance. «  »Je fais 6e de la Flèche Wallonne… franchement c’est topLe plus important ici, c’est d’être bien placé au pied du Mur de Huy et ça a été le cas grâce au gros travail de l’équipe, notamment d’Anthony Perez. Il a été solide et présent quand il le fallait. »

Flèche Wallonne Pogacar
Le peloton dans le Mur de Huy (photo Fred VdB)

Trois coureurs dans le Top 10: les tricolores confirment qu’ils sont toujours à l’aise dans la plus française des courses belges.

Classement de La Flèche Wallonne Hommes

1 – POGACAR Tadej (UAE Team Emirates) les 194,3 km en 4:27:53 (43,5 km/h)
2 – SKJELMOSE Mattias (Trek – Segafredo) m.t
3 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) m.t
4 – WOODS Michael (Israel – Premier Tech) + 0:03
5 – CICCONE Giulio (Trek – Segafredo) m.t
6 – LAFAY VictorvCofidis) m.t
7 – BENOOT Tiesj (Jumbo-Vismav
8 – VAN GILS Maxim (Lotto Dstny) m.t
9 – BARDET Romain (Team DSM ) m.t
10 – BARGUIL Warren (Team Arkéa Samsic) m.t

VICTOIRE DE DEMI VOLLERING CHEZ LES FEMMES

Flèche Wallonne Vollering
Demi Vollering première au sommet du Mur de Huy (photo Maxime Delobel/ASO)

 Demi Vollering s’est offert La Flèche Wallonne Femmes pour la première fois de sa carrière, ce mercredi, en marquant le final de sa grande classe. D’abord piégée par l’audace d’Annemiek van Vleuten, qui a anticipé dans l’avant-dernière ascension du Mur de Huy, la Néerlandaise a pu compter sur le soutien de sa coéquipière Marlen Reusser pour faire la jonction avant de faire parler ses jambes, dans l’ultime grimpée du Mur, pour s’envoler vers la victoire, la 13e pour les Pays-Bas en 26 éditions. 

Son tempo irrésistible a suffi pour faire la différence dans le dernier kilomètre et s’imposer avec 5” d’avance sur Liane Lippert (Movistar Team Women) et 7’’ sur Gaia Realini (Trek-Segafredo). Trois jours après sa victoire sur l’Amstel Gold Race, Vollering se trouve en position pour réaliser un triplé sur les Ardennaises que seule Anna van der Breggen (2017), sa directrice sportive et compatriote, a déjà réalisé dans l’histoire du cyclisme fémnin (Infos ASO).

La première Française Evita Muzic (FDJ Suez) Termine 5ème.

Classement de la Flèche Wallonne Femmes

1. DEMI VOLLERING TEAM SD WORX les 127,3  km en 3h29’25 »
2. LIANE LIPPERT MOVISTAR TEAM WOMEN 00’05 »
3. GAIA REALINI TREK-SEGAFREDO 00’07 »
4. MARGARITA VICTO GARCIA CAÑELLAS LIV RACING TEQFIND 00’10 »
5. EVITA MUZIC FDJ-SUEZ 00’10 »
6. ASHLEIGH MOOLMAN-PASIO AG INSURANCE-SOUDAL QUICK-STEP TEAM 00’10 »
7. ANNEMIEK VAN VLEUTEN MOVISTAR TEAM WOMEN 00’10 »
8. SILVIA PERSICO UAE TEAM ADQ 00’16 »
9. ELISE CHABBEY CANYON//SRAM RACING 00’16 »
10. YARA KASTELIJN FENIX-DECEUNINCK 00’16 »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1613 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Liège Remco Evenepoel vainqueur de la Doyenne

Les commentaires sont fermés.