CYCLISME : TADEJ POGACAR A LA CONQUETE DE LA FLECHE WALLONNE 2023

Flèches Wallonne 2023 Pogacar
Tadej Pogacar lors de la Flèche Wallonne 2022 (photo Gauthier Demouveaux/ASO)

Après l’Amstel Gold Race dimanche, la campagne ardennaise se poursuit ce mercredi 19 avril avec la Flèche Wallonne 2023. Les Femmes comme les Hommes affronteront plusieurs fois le célèbre Mur de Huy qui consacre toujours le vainqueur avec son arrivée finale. Qui succédera à Dylan Theuns et Marta Cavalli, les deux vainqueurs 2022 ? La question est très ouverte chez les dames, même si l’on pense forcément aux Néerlandaises. Chez les Hommes en revanche, on se demande bien qui pourra battre Tadej Pogacar.

Parmi les 175 partants de la 87e édition de La Flèche Wallonne, les regards des coureurs comme des téléspectateurs seront pour l’essentiel tournés vers Tadej Pogacar, le double vainqueur du Tour de France qui s’exprime aussi sur le terrain des classiques. Il ne vise rien que moins que le triplé ardennais, après avoir gagné dimanche dernier l’Amstel Gold Race.

Dans le peloton, de nombreux candidats chercheront tout de même à contrarier les plans de l’ogre slovène, à commencer par Tom Pidcock, mais aussi son premier poursuivant sur l’Amstel, Ben Healy.

Des Français ambitieux

Dans les rangs des coureurs français, Benoit Cosnefroy, David Gaudu et Warren Barguil se sont montrés en retrait, mais les chances de se distinguer reposent peut-être sur Romain Bardet, ou encore Victor Lafay qui compte profiter de sa bonne forme actuelle.

Vidéo ASO. La bande-annonce de la Flèche Wallonne 2023

Avec la retraite d’Alejandro Valverde et le forfait de Julian Alaphilippe, La Flèche Wallonne est privée des vainqueurs de sept des neuf dernières éditions. Et Dylan Teuns ayant lui aussi renoncé, il reste un seul ancien vainqueur présent dans le peloton, Marc Hirschi, alors que quatre autres coureurs ont déjà connu le podium à Huy : Michal Kwiatkowski (3e en 2014), Diego Ulissi (3e en 2019), Benoit Cosnefroy (2e en 2020) et Michael Woods (3e en 2020). Le nouveau contexte de concurrence change totalement la donne, en particulier au regard de l’état de forme du grand favori Tadej Pogacar.

Pour le responsable sportif de l’épreuve Jean-Michel Monin, la stratégie du champion slovène ne devrait pas se distinguer par sa complexité : « Il est ultra en confiance, ultra en forme, et il a un ascendant psychologique sur tous ses rivaux. Sa principale préoccupation, ce sera d’arriver bien placé au pied du Mur de Huy et ensuite de laisser parler la puissance de ses jambes ». 

Des Français ambitieux

Après une Flèche Brabançonne triomphale (4 coureurs dans le top 5 !), les Français viennent aussi avec des ambitions au départ de cette course qui leur réussit souvent. C’était le cas de Julian Alaphilippe. Mais le triple vainqueur de l’épreuve, en manque de forme, sera absent. Benoît Cosnefroy semblait le plus apte à le suppléer. Mais le coureur normand, ancien vainqueur à Isbergues, ne semble pas au mieux.

Aussi, l’équipe Cofidis, qui compte déjà 10 victoires cette saison vient avec des coureurs en forme et pleins d’ambitions, dans cette Flèche Wallonne 2023.

Flèche Wallonne 2023 Pogacar
Le peloton dans le Mur de Huy l’année dernière (photo Gauthier Demouveaux/ASO)

Pour sa quatrième participation à la Flèche Wallonne, et après avoir signé son meilleur classement l’année dernière (22e), Victor Lafay se présente ainsi sur l’une de ses courses favorites du calendrier après avoir obtenu la semaine dernière une victoire sur la Classic Grand Besançon Doubs. 

Au sein d’un effectif solide qui aligne également Jesus Herrada, vainqueur d’une autre manche de ce week-end franc-comtois sur le Tour du Doubs, ainsi que Ion Izagirre et Guillaume Martin, le puncheur français table sur sa forme du moment pour grimper encore dans la hiérarchie. « C’est la course des puncheurs, et c’est ce qui me correspond. Je commence à bien connaître le Mur de Huy, mais aussi le parcours dans sa globalité et l’approche générale de la course. Il faut y aller à l’économie, arriver le plus frais possible au Mur et retarder le moment de fournir son effort au maximum. Car on peut très vite avoir les jambes coupées alors qu’il reste trois cents mètres.»

Les Néerlandaises avides de revanche

Bien entendu, le coureur de Cofidis sera comme l’ensemble du peloton confronté à l’équation Pogacar.  «Certaines équipes vont avoir envie d’essayer de le piéger, mais ma stratégie ce sera d’attendre et de me concentrer sur le final pour viser un Top 10, voire un Top 5. On rêve tous de gagner, mais je ne peux pas m’épuiser à le suivre s’il attaque à 40 km de l’arrivée ».   

Les meilleures puncheuses du monde s’expliqueront, mercredi, dans les pentes explosives du Mur de Huy, franchi à trois reprises au terme de la 26e édition de La Flèche Wallonne 2023 Femmes. Les côtes d’Ereffe et de Cherave jalonneront également le parcours long de 127 km.

Flèche Wallonne 2023
L’Italienne Marta Cavalli avait apporté la victoire en 2022 à la FDJ Futuroscope (photo Romain Laurent/ASO)

 La tenante du titre, Marta Cavalli, fera face à la cohorte des Néerlandaises, bien décidées à récupérer leur couronne après le long règne d’Anna van der Breggen (2015 à 2021). La championne du monde Annemiek van Vleuten, qui ne s’est encore jamais imposée ici, et Demi Vollering, lauréate dimanche de l’Amstel Gold Race, constituent les principales favorites.

La Britannique Lizzie Deignan effectue son retour à la compétition après 18 mois d’absence. “Tant de choses ont changé dans ma vie” raconte la coureuse de Trek-Segafredo, qui a mis au monde son deuxième enfant l’automne dernier.

Les principaux engagés dans la Flèche Wallonne 2023

Allemagne

Bora-Hansgrohe : Higuita (Col), Hindley (Aus)

Australie

Team Jayco AlUla : Sobrero (Ita), Craddock (Usa), Grmay (Eth)

Bahrein

Bahrain Victorious : Landa, Bilbao (Esp), Mohoric (Slo), Poels (Hol),

Belgique

Soudal Quick-Step : Bagioli (Ita), Schmid (Sui), Vervaeke (Bel)

Lotto Dstny : Van Gils (Bel), Eenkhoorn (Hol), Sweeny (Aus)

Intermarché-Circus-Wanty : Calmejane (Fra), Costa (Por)

Alpecin-Deceuninck : Hermans (Bel), Stannard (Aus)

Bingoal WB : Teugels, Mertz (Bel)

Émirats Arabes Unis

UAE Team Emirates : Pogacar (Slo), Hirschi (Sui), Bennett (Nzl), Ulissi (Ita), Wellens (Bel)

Espagne

Movistar Team : Mas, Aranburu (Esp)

Equipo Kern Phrama : Adria, Arrieta (Esp)

Burgos-BH : Bol (Hol), Sanchez (Esp)

États-Unis

Trek-Segafredo : Mollema (Hol), Ciccone (Ita), Lopez (Esp)

EF Education-Easypost : Chaves (Col), Powless (Usa), Honoré (Dan)

France

AG2R Citroen Team : Cosnefroy, Bonnamour (Fra)

Groupama-FDJ : Madouas, Gaudu, Molard (Fra)

Cofidis : Jesus Herrada (Esp), Lafay (Fra), Martin (Fra)

Team Arkea-Samsic : Barguil, Champoussin (Fra)

TotalEnergies : Latour, Vuillermoz (Fra)

Grande-Bretagne

Ineos Grenadiers : Pidcock (Gbr), Kwiatkowski (Pol), Martinez (Col)

Israël

Israel-Premier Tech : Woods (Can), Schultz (Aus)

Kazakhstan

Astana Qazaqstan Team : Lutsenko (Kaz), De la Cruz (Esp)

Norvège

Uno-X Pro Cycling Team : T.Johannessen (Nor), Charmig (Dan)

Pays-Bas

Jumbo-Visma : Benoot (Bel), Valter (Hon)

Team DSM : Bardet, Combaud (Fra), Hamilton (Aus)

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1570 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Flèche Wallonne Pogacar et Vollering vainqueurs

Les commentaires sont fermés.