CYCLISME : RETOUR DE LA PASSION DES CRITERIUMS EN FLANDRE BELGE

Critérium de Roulers 2022
Wout Van Aert, Yves Lampaert et Tom Pidcock sur le podium à Roulers (photo JMD/Sports 5962)

Durant deux ans, pratiquement tous les critériums cyclistes ont été annulés, à cause de la pandémie. Ces courses cyclistes pour le spectacle, sans classification officielle, n’étaient pas prioritaires. Elles renaissaient cette année en Flandre belge. Le public flamand s’est pressé avec enthousiasme à Alost comme au critérium de Roulers 2022, malgré l’absence de la plupart des stars du dernier Tour de France.

Des milliers de personnes étaient ainsi présentes à Alost, près de Gand, pour le premier critérium d’après Tour. Pourtant, contrairement aux années avant covid, le maillot jaune Jonas Vingegaard n’était pas là. Pas plus que Tadej Pogacar ou Wout Van Aert, les autres cadors du dernier Tour de France. Ceux-ci boudent les critériums autrefois incontournables. Même les sommes importantes proposées par les organisateurs belges n’ont pas réussi à convaincre le Danois et le Slovène à venir. Ceux-ci on s’en doute n’ont pas réellement besoin de ressources financières supplémentaires.

Wout Van Aert au départ du chrono à Roulers (photo JMD/Sports 5962)

L’engouement autour de Wout van Aert

Seul Geraint Thomas, le 3ème du podium, était à Alost. Le Gallois terminera également 3ème de cette course sans points et sans enjeu, derrière Jasper Philipsen, vainqueur de deux étapes du Tour, et Yves Lampaert, le premier maillot jaune.

Ce dernier doublait le lendemain au critérium de Roulers (Roeselaere en néerlandais 2022), où les spectateurs étaient également très nombreux. Cette fois, le nouveau héros belge, était cette fois présent. Le premier en jaune, le second en vert. Le plateau était là aussi essentiellement belgo-flamand, à l’exception du Britannique Tom Pidcock, l’autre star de la soirée.

Le sprinter de Go Sport Roubaix Lille Métropole Emiel Vermeulen découvrait l’évènement. Il était invité « en voisin » par les organisateurs aux côtés des grands, deux jours après sa 4ème place au Grand Prix de Pérenchies.

Vidéo SPORTS 59/62. Emiel Vermeulen au critérium de Roulers mardi soir.

Une ambiance de kermesse

Après deux années de coupure, on retrouvait malgré tout l’ambiance d’antan, avec plusieurs courses enchaînées sur un circuit urbain et très roulant de 2 km en plein centre-ville. Entrée gratuite. Devant le podium protocolaire, friteries, buvettes et stands de hamburgers servaient sans discontinuer des spectateurs venus chercher un moment de fête. Dans l’immense village VIP installé près du départ, la soirée s’est prolongée en musique bien après le terme de la course (vers 21h30). C’est cela l’ambiance des kermesses et des critériums en Flandre.

La foule des grands jours devant le podium à Roulers (photo JMD/Sports 5962)

Une curiosité sur la ligne de départ: la présence de trois jeunes japonais actuellement en stage en Europe. Une particularité à Roulers. Un bref chrono de 2 km (un tour de circuit), précédait la course en ligne partie avec un peu de retard. Tout le monde attendait en effet l’arrivée de Wout van Aert, qu’on sentait présent plus par obligation que par conviction. Ce petit contre-la-montre se termine sur la victoire surprise du routier de Cofidis Jelle Wallays.

Wout Van Aert comme une rock star

L’ambiance monte quand Van Aert monte sur le podium pour la présentation, puis enchaîne pour le contre-la-montre. Le nouveau cannibale arrivait de Hollande en hélicoptère, suite à d’autres sollicitations des sponsors. Auparavant, il s’est exprimé devant les media présents, même s’il voulait limiter aux seules TV.

 » J’ai l’impression d’être une vraie rock star « 

Wout van Aert

 « J’ai apprécié le repos. C’était nécessaire. J’ai rattrapé un peu de sommeil. Pour forcer mon corps à rester occupé dans la perspective de Saint-Sébastien, j’ai accepté de participer aux épreuves de Roulers et de Herentals, jeudi. C’est agréable de saluer les fans et je le fais volontiers. En plus, cela possède un cachet particulier quand tu peux montrer ton maillot vert. « J’ai l’impression d’être une vraie rock star. Toute cette attention, ce n’est pas habituel », a déclaré Van Aert, qui a été fortement applaudi.

La course a été menée à vive allure (photo JMD/Sports 5962)

Le podium idéal, forcément…

Les choses sérieuses commencent avec la course en ligne. Le critérium a été couru à un rythme élevé notamment suite à une attaque de Van Keirsbulck et Wallays. Mais sous l’impulsion de Tiesj Benoot, le duo reste à distance du peloton. À six tours de l’arrivée, van Aert est revenu rapidement sur les fuyards pour le plus grand plaisir des supporters. Avec Pidcock, Lampaert et Benoot, qui a tenté en vain de partir seul à trois tours de la fin, un groupe de six coureurs s’est retrouvé devant. Au passage du denier tour, Van Aert a accéléré mais Lampaert, qui courait devant son public, a réussi à le suivre et à le battre au sprint. Là aussi sous une folle ovation.

Critérium de Roulers 2022
Yves Lampaert vainqueur au sprint de Wout van Aert à Roulers (photo JMD/Sports 5962)

Là aussi, la fête était belle malgré l’absence de Vingegaard, Pogacar et Thomas. Sans oublier la concurrence du Tour de Wallonie. Mais en était-ce vraiment une ? Le parvis du podium était également noir de monde pour la cérémonie protocolaire du critérium de Roulers 2022, alors que le jour commençait à décliner.

On retrouvera une dernière fois ces coureurs à Herenthals jeudi, avant la reprise des classiques en Espagne avec la Clasica San Sebastian.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 923 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.