CYCLO-CROSS : MATHIEU VAN DER POEL SEIGNEUR DE LA SEMAINE SAINTE

Cyclocross semaine sainte
Mathieu van der Poel, ici à Gavere, a survolé la semaine sainte (photo Fred VDB/Cyclocross-News)

Durant les fêtes, c’est …la fête du cyclo-cross en Flandre belge, avec la Semaine Sainte. Une semaine qui fait même plus avec pas moins de 11 courses disputées en 17 jours en Belgique, mais aussi aux Pays-Bas. Les meilleurs spécialistes mondiaux, à commencer par les trois fantastiques Van der Poel, Van Aert et Pidcock se sont ainsi retrouvés en Coupe du Monde sur deux courses proches du Nord, à Anvers et Gavere. Mais aussi sur d’autres épreuves comptant pour de lucratifs circuits privés (Superprestige, Badkamers X2o et Exact Cross).

La semaine sainte proprement dite se déroule entre Noël et Nouvel An, du mardi 26 décembre au samedi 30, avec un cyclo-cross tous les jours. Deux manches de Coupe du monde (Gavere et Hulst), deux étapes du Superprestige (Heusden-Zolder et Diegem) et l’Exact Cross de Loenhout ont ainsi eu lieu durant la dernière semaine de l’année.

Mais cette grande période des labours et des sous-bois en néerlandophonie a commencé déjà le 22 décembre à Mol, puis à Anvers le lendemain. Elle s’est poursuivie dès le 1è janvier avec le Grand Prix Sven Nys à Baal avant le cross des Dunes à Coxyde le 4. Et elle s’achèvera par la course de Gullegem le 6 et la Coupe du Monde à Zonhoven le 7. Soit 11 cyclo-cross en 17 jours ! Plus qu’une grosse quinzaine en fait.

Comme la quinzaine flandrienne du printemps

Cette semaine sainte du cyclo-cross s’apparente en effet à la quinzaine sainte des classiques flandriennes. Une période dorée du cyclisme sur route avec plusieurs classiques ou semi-classiques disputées en Flandre avant Paris-Roubaix. Et parfois, on y retrouve les mêmes, comme Wout van Aert et Mathieu van der Poel.

Mathieu van der Poel a écrasé la semaine sainte, comme ici à Gavere.

Imaginez plus de 17 000 personnes rassemblées le lendemain de Noël dans un grand parc boueux parsemé de buvettes et de friteries. Vous êtes en plein coeur dela Flandre Orientale, à Gavere, à 10 km de Gand. Comme l’an passé, cette petite commune belge accueillait une épreuve de la Coupe du Monde de cyclo-cross. Elle ouvrait ainsi cette semaine sainte du cyclo-cross.

Cela sent bon la frite et la bradworst (saucisse), tandis que les pintes de bières coulent à flot. La journée commence bien avant les courses (13h40 pour les Femmes; 15h10 pour les Hommes). Et cette fête du vélo où l’on vient en famille se termine dans la soirée, dans une ambiance disco sous chapiteau géant. C’est cela, la semaine sainte du cyclo-cross en Belgique et (un peu) aux Pays-Bas. Un peu l’équivalent du Boxing Day anglais pour le football.

Cyclo-cross semaine sainte Gavere
Une foule impressionnante à Gavere le 26 décembre (photo Fred VDB/Cyclocross’News.com)

Les Néerlandaises seules au monde

Les femmes sont sensibles aussi à cette ambiance de fête. Elles sont autant encouragées que les hommes, comme l’explique la championne de France Hélène Clauzel après sa 13è place à Gavere.  » Jamais nous ne courrons devant autant de monde. C’est en plus un public de connaisseurs, qui aiment vraiment le cyclo-cross. Je suis même surprise d’être encouragée tout au long de la course. Il y a beaucoup de Français ici, sans doute grâce à la proximité de la frontière. »

Des courses pourtant très particulières, souvent disputées dans la boue vu la pluie abondante en Belgique ces derniers temps.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. L’interview de Hélène Clauzel à Gavere.

Mais sur le terrain, on n’a entendu parler que le néerlandais. Les Hollandaises dominent outrageusement la discipline. Mais la concurrence est rude entre elles. La championne du Monde Fem Van Empel a ainsi partagé les victoires avec la jeune championne des Pays-Bas Puck Pieterse. Mais aussi les « anciennes » Ceylin Alvarado (25 ans) ou Lucinda Brand (34 ans).

Semaine sainte du cyclo-cross
Fem van Empel ici au Cross des Dunes de Coxyde (photo Fred VDB/Cyclocross’News.com)

Une grande partie des spectateurs sont cependant venus voir les « trois fantastiques » s’affronter comme l’an passé. Mais cette saison, Van der Poel, Van Aert et Pidcock ne se retrouvaient que quatre fois sur la même course. Tous les trois ont en effet allégé leur calendrier de cyclo-cross, pour mieux préparer la route.

Un incroyable succès populaire

Autre changement: la bataille des trois n’a pas vraiment eu lieu. Cela à cause de l’écrasante supériorité de Mathieu van der Poel. Le champion du Monde sortant a pourtant commencé plus tard que Pidcock et Van Aert. Mais il les a outrageusement dominé à chaque fois, tel un Terminator façon Schwarzenneger…

Au risque peut-être de tuer l’intérêt pour le cyclo-cross ? Pas vraiment quand on a vu la foule sur la plupart des courses (15 000 à Anvers; 23 000 à Diegem en nocturne !), où l’entrée est pourtant payante. Pourtant, cette domination sans partage a énervé des spectateurs lors de la course disputée pourtant chez lui, à Hulst. Le champion néerlandais a été constamment chahuté par des spectateurs belges; ce qui a entraîné une réaction de colère de sa part, quand il a craché sur un spectateur. Dommage…

Le crachat de Van der Poel à Hulst.

La suprématie incontestée de Van der Poel

La domination insolente de VDP durant cette semaine sainte agace peut-être. Ce qui n’empêche pas le prodige néerlandais de poursuivre sur sa lancée. Le jour de l’an à Baal, Mathieu a remporté sa 8è victoire en autant de courses, malgré le début de course offensif de Van Aert. Mais celui-ci, comme Pidcock, marqué par la malchance et les ennuis mécaniques, semblent aujourd’hui accepter la supériorité du champion du Monde.

On ne voit d’ailleurs pas qui pourra l’empêcher d’empocher une 6è titre mondial, dans un mois à Tabor. C’est certainement l’enseignement principal de cette semaine sainte avant le rendez-vous de Coxyde jeudi 4 janvier, pour l’un des derniers duels entre Van der Poel et Van Aert. L’autre étant la totale mainmise des crossmen des Pays-Bas, tant chez les hommes que chez les femmes. C’est la fin de la suprématie flamande.

Les vainqueurs de la semaine sainte du cyclo-cross

  • Exact Cross de Mol (Bel, 22 décembre): Mathieu van der Poel (PB, Alpecin-Deceuninck) et Lucinda Brand (PB, Baloise Trek Lions)
  • 9è manche Coupe du Monde à Anvers (Bel, 23 décembre): Mathieu van der Poel (PB) et Fem van Empel (PB, Visma Lease a Bike)
  • 10è manche Coupe du Monde à Gavere (Bel, 26 décembre): Mathieu van der Poel (PB) et Puck Pieterse (PB, Alpecin-Fenix)
  • Challenge Superprestige à Heusden Zolder (Bel, 27 décembre): Wout van Aert (Bel, Jumbo Visma) et Fem van Empel (PB)
  • Superprestige de Diegem (Bel, 28 décembre): Mathieu van der Poel (PB) et Puck Pieterse (PB)
  • Exact Cross de Loenhout (Bel, 29 décembre): Mathieu van der Poel (PB) et Sane Cant (Bel, Crelan-Corendon)
  • 11è manche de la Coupe du Monde à Hulst (PB, 30 décembre): Mathieu van der Poel (PB) et Puck Pieterse (PB)
  • Grand Prix Sven Nys à Baal (Bel, 1è janvier): Mathieu van der Poel (PB) et Fem van Empel (PB)
  • Cross des Dunes Flamand à Coxyde (Bel, 4 janvier): Mathieu van der Poel (PB) et Fem van Empel (PB)
  • Hexia Cross de Gullegem (Bel, 6 janvier): Michaël Vantourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) et Zoé Backstedt (GB)
  • 12è manche de la Coupe du Monde à Zonhoven (PB, 7 janvier): Mathieu van der Poel (PB) et Puck Pieterse (PB)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1520 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.