HOCKEY/GLACE : LES DIABLES ROUGES DE VALENCIENNES APPRENNENT LA DIVISION UN

Hockey/gmace Diables Rouges de Valenciennes
Les Diables Rouges lors du derby contre Dunkerque (photo JMD/Sports 5962)

Les matches retour de Division 1 ont débuté par un derby du Nord entre Valenciennes et Dunkerque. Sans surprise, les Corsaires de Dunkerque ont largement dominé les Diables Rouges de Valenciennes (1-7) à Valigloo dans une rencontre jouée à guichets fermés. Les hockeyeurs valenciennois découvrent en effet la D1 après avoir été admis sur dossier juste avant le début du championnat. L’objectif est donc le maintien pour le Valenciennes Hainaut Hockey Club (VHHC). Un objectif réalisable vu le contexte et les premiers résultats.

Face aux Corsaires de Dunkerque, les Diables Rouges de Valenciennes ont donc concédé leur 10è défaite de la saison. L’apprentissage est donc difficile pour les hockeyeurs valenciennois. Mais c’était attendu comme l’explique le président Sébastien Bailleul. Le VHHC a en effet tenté un coup de poker en sollicitant la montée en D1 par la voie administrative.

 » On est monté sur dossier. On a saisi l’opportunité de le faire, car cette année, on a plus de chance de se maintenir car il y a une restructuration de la D1 qui va passer de 14 équipes à 16 équipes. Il n’y aura donc qu’une seule descente à la fin de la saison ». Sébastien Bailleul poursuit:  » nous sommes donc là pour faire une année d’apprentissage, car la D1 est une division très relevée. »

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. L’interview de Sébastien Bailleul avant le derby Valenciennes-Dunkerque le 30 décembre.

Le plus petit budget de D1

Le VHHC est le plus petit budget de ce championnat qui est le 2è échelon du hockey français, après la Ligue Magnus.  » C’est la moitié de celui de Dunkerque« , affirme même le président hennuyer. Avec un effectif issu de la D2, les Diables Rouges ont donc connu un début de championnat difficile. Mais ils ont quand même gagné 4 rencontres; dont 2 après prolongations (qui attribuent 2 points et pas 3) face à Cholet, Chambéry, Morzine et Neuilly.

 » On a été validé très tard, en août« , rappelle l’entraîneur Romain Sadoine.  » On a une équipe de D2 à la base. Nous ne partons donc favoris sur aucun match. Mais cela nous réussit mieux de jouer en outsider que face à des équipes à notre portée où nous jouons un peu avec la peur. Le groupe est meilleur quand il joue sans pression. »

Le coach valenciennois dresse donc un bilan positif de la phase aller. Mais avec quelques frustrations.  » Le bilan est positif mais on aurait pu aller chercher d’autres points. On a perdu des points bêtement, ce qui est dû à notre manque d’expérience. Nous avons une équipe jeune, notamment chez les joueurs français. Mais nous apprenons tous ensemble, et c’est bien. »

A la fin des matchs aller, le VHHC pointe donc à l’avant-dernière place du championnat avec 11 points. Ce qui est suffisant pour se maintenir. Mais le dernier, Morzine, n’est qu’à 2 points avec un match en moins. Il faudra donc batailler jusqu’au bout, en comptant aussi Neuilly/Marne et Chambéry qui ne sont pas loin devant. Car en fait, la descente se jouera en play-downs, que Valenciennes souhaite bien sûr éviter.

Un public à Valenciennes pour les Diables Rouges

En tous cas, le hockey/glace commence à intéresser le public valenciennois. Le derby contre Dunkerque, finaliste de la Coupe de France, s’est joué à guichets fermés, avec 1 350 spectateurs à Valigloo. Une belle patinoire, mais qui est déjà trop petite en cas de progression du club.  » C’est un bel outil de travail », admet quand même Sébastien Bailleul.  » On s’entend bien avec le gestionnaire, le goupe Equalia. La métropole et la mairie nous suivent. Même si on souhaite avoir toujours plus.« 

Hockey/glace Diables Rouges de Valenciennes
Un public vibrant lors du derby contre Dunkerque (photo JMD/Sports 5962)

La lourde défaite (1-7) face à Dunkerque dans une ambiance très festive montre tout le chemin qui reste à parcourir pour Valenciennes. Mais le pari tenté cette saison est toujours jouable. Les Diables Rouges ont ainsi montré qu’ils étaient au niveau de la 2è moitié du tableau. L’idéal serait de terminer à la 9è ou 10è place, et d’éviter ainsi des play-downs stressants.

En tous cas, l’opération maintien semble presque plus accessible pour les Diables Rouges de Valenciennes que pour le grand voisin du VAFC, en grande difficulté à mi-saison…

Voir aussi l’interview vidéo de Romain Sadoine sur Dailymotion SPORTS 59/62.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1627 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Coupe de France les Corsaires de Dunkerque en finale

Les commentaires sont fermés.