FOOTBALL : ÉLIMINATION CRUELLE DU LOSC FACE A ASTON VILLA APRÈS UN SUSPENSE INCROYABLE

LOSC Aston Villa Ligue Europa Conférence
Les deux équipes avant le coup d'envoi de LOSC-Aston Villa (photo JMD/Sports 5962)

Le LOSC est éliminé par Aston Villa malgré sa victoire 2-1 en demi-finale retour de la Ligue Europa Conférence. Les deux équipes se sont départagées lors d’une séance de tirs au but irrespirable. Bentaleb et André ont raté leur tir. Un scénario cruel pour des Lillois qui ont pourtant été grands lors de ce match très intense.

Le stade Pierre Mauroy était plein pour ce match de Ligue Europa Conférence, joué à une heure (18h45) et un jour forcément inhabituel. Pas mal pour un jeudi. Mais bien sûr, beaucoup de spectateurs sont arrivés en retard et les tribunes se sont remplies peu à peu. Il est vrai que l’affiche était alléchante: le LOSC contre Aston Villa, 4è de la premier League, le meilleur championnat national du Monde. Et en plus pour un 1/4 de finale qui pouvait devenir historique. Alors… Normal cette fois que ça se jouait à guichets fermés, alors que les précédents matchs européens sonnaient creux (17 000 spectateurs seulement pour Sturm Graz).

Privé de son dynamiteur Edon Zhegrova, Paulo Fonseca alignait un 4-2-3-1 avec Chevalier – Tiago Santos, Yoro, Diakité, Ismaily – André (c), Bentaleb – Yazici, Haraldsson, Gudmundsson – David. En face, l’ancien entraîneur du PSG Unaï Emery présentait une équipe avec l’ancien latéral lillois Lucas Digne, l’attaquant français Moussa Diaby, et aussi l’international belge Youri Tielemans. Le Picard Clément Lenglet lui restait sur le banc de touche.

L’ambiance des grandes soirées européennes avec ce LOSC-Aston Villa.

Le match démarre fort avec un but dès la 16è minute du LOSC. Gabriel Gudmunsson déborde sur le côté gauche et sert un caviar à Yusuf Yazici qui marque son 12è but en Coupe d’Europe. Lille égalise donc au score total avec l’équipe de Birmingham.

Yussuf Yazici ouvre le score contre Aston Villa.

Le LOSC fait le break

Le match est heurté sur le terrain et l’arbitre slovaque Ivan Kruzliak doit fréquemment intervenir. Douglas Luiz offre la seule occasion anglaise mais son tir est trop enlevé. Et à l’issue de 45 minutes animées, le LOSC mène logiquement 1-0 contre Aston Villa au repos.

Les Dogues confirment leur domination après la reprise. Dans une ambiance de feu, où l’on n’entend pas les 3 000 supporters anglais, Benjamin André reprend en effet de la tête un corner de Hakan Haraldsson et trompe Emiliano de façon un peu heureuse. Mais cela suffit au LOSC pour prendre l’avantage 2-0, et se qualifier provisoirement pour les demi-finales (67è).

Le but de Benjamin André à la 67è minute.

Les Anglais doivent maintenant prendre des risques pour revenir au score. Mais les minutes s’égrènent et les Villans n’inquiètent que très peu Lucas Chevalier. Le gardien lillois sort quand même une belle parade sur un tir croisé de Matty Cash (82è).

Mais ce n’est que partie remise pour ce dernier. Le latéral anglais reprend d’un tir puissant un ballon cafouillé par la défense lilloise dans ses 22 mètres. Les Dogues réclament une faute sur Chevalier qui en fait perd le ballon et retombe sur Diakité. L’arbitre reste inflexible et Aston Villa revient à 2-1 contre le LOSC (87è). C’est l’égalité parfaite.

Des prolongations inévitables

Il reste alors 5 minutes de jeu supplémentaire pour permettre à l’une ou l’autre équipe pour faire la différence. Mais ce ne sera pas le cas malgré un ultime pressing rouge sur le but de Emiliano Martinez. Et il faut donc jouer les prolongations, ce que les deux équipes voulaient éviter.

LOSC / Aston Villa Ligue Europa Conférence
Gabriel Gudmunsson est à l’origine du premier but de Lille (photo JMD/Sports 5962)

La fraîcheur physique, mais surtout la force mentale, vont faire la différence dans ce duel très serré. Lucas Chevalier se rattrape de son erreur en réalisant une sensationnelle double parade sur 2 tirs consécutifs de Bailey et Luis (100è).

A la 107è, belle occasion pour Tiago Santos, dont le tir (trop croisé) frôle le poteau droit de Martinez. Le match est alors très intense, digne de la Ligue des Champions. Les Anglais dominent dans les dernières minutes. Mais Chevalier préserve son but. Le score en reste à 2-1 après deux heures de jeu. Cette fois, il faut les tirs au but pour donner un vainqueur.

Une séance de tirs au but irrespirable

Cette fois , la force psychologique et les nerfs vont faire la différence. Ainsi que le talent de deux gardiens, réputés comme des stoppeurs de penalties. Cette séance va se faire devant le kop lillois. Un avantage certain pour le LOSC.

Malheureusement, Nabil Bentaleb est le premier a rater son tir. Survient alors un incident inédit. Martinez écope d’un second carton jaune pour avoir provoqué le public. C’est normalement l’expulsion. Mais M.Kruzliak revient sur sa décision. Un point de règlement méconnu stipule en effet que les cartons sont remis à zéro avant une séance de tirs au but.

Lucas Chevalier stoppe ensuite la tentative de Leon Bailey, et remet les 2 équipes à égalité. Benjamin André a la lourde responsabilité d’égaliser à 4-4. Mais Martinez sort l’arrêt qu’il faut au bon moment. Il envoie Aston Villa en demi-finale. Un scénario ô combien cruel pour des Lillois qui ont été vaillants.

La feuille de match

LOSC-Aston Villa: 2-1 (1-0). Aston Villa qualifié sur l’ensemble des 2 matchs (3-3, 3 tab à 4)

Quart de finale retour de l’UEFA Europa Conférence League Stade Pierre Mauroy (toit ouvert) – 47 093 spectateurs. Temps doux, pelouse en bon état.
Arbitre :  M.Kruzliak (Slovaquie)

Buts : Yazici (16′), André (67′) pour le LOSC ; Cash (89′) pour Aston Villa
Avertissements : Zaniolo (21′), Martinez (39′), Emery (44′), Digne (62′), Rogers (76′), Duran (90’+1), Watkins (109′) pour Aston Villa ; Bentaleb (42′), André (44′), Fonseca (44′), Santos (62′), Gomes (117′) pour le LOSC

LOSC : Chevalier – Santos, Diakité, Yoro, Ismaily – Bentaleb, André (c.) – Yazici (Cavaleiro, 86′), Haraldsson (Gomes, 77′), Gudmundsson (Cabella, 91′) – David
Entraîneur : Paulo Fonseca

Aston Villa :  Martinez – Konsa, Pau Torres, Cash, Digne – McGinn (c) (Duran, 80′, Douglas Luiz, Tielemans – Diaby (Bailey, 69′), Watkins, Zaniolo (Rogers, 29′)
Entraîneur : Unai Emery

Les réactions

Paulo Fonseca, entraîneur du LOSC. « Nous sommes désolés. Mais je suis très fier de ce qu’a fait l’équipe, de mes joueurs, de la façon dont elle a joué aujourd’hui. On a fait deux grands matchs je pense. Honnêtement, nous méritions de passer, mais c’est le football. Ce n’est pas facile de faire ce qu’on a fait contre une équipe comme Aston Villa. Maintenant, nous devons penser aux prochains matchs. »

Jonathan David, attaquant du LOSC. « C’est très difficile parce qu’on fait quasiment ce qu’il fallait pour gagner le match. Mais ils arrivent à marquer sur une petite chance. À la dernière minute. Bien sûr, ça fait mal. »

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Olivier Létang en zone mixte après le match.

Olivier Létang, président du LOSC. « Nous avons été meilleurs que cette équipe d’Aston Villa. Mais c’est eux qui joueront les demi-finales. Ça veut dire qu’il nous a manqué peut-être un petit truc pour passer. Mais je ressens beaucoup de fierté. Je préfère être positif à la fin de cette campagne européenne. On a démontré qu’on avait une équipe qui avait de la personnalité, de l’ambition. »

Retrouvez la réaction en vidéo de Jonathan David sur Dailymotion SPORTS 59/62

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1606 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.