FOOTBALL : HILLEL KONATE QUALIFIE VALENCIENNES FACE AU RED STAR EN COUPE DE FRANCE

Valenciennes Red Star
Ilyes Hamache a bousculé la défense du Red Star (photo VAFC)

Le Valenciennes FC se qualifie pour le 8ème tour de la Coupe de France en éliminant le Red Star après la séance de tirs au but (1-1, 3tab1). Le club hennuyer a largement dominé le match mais a manqué d’efficacité. Il se qualifie ainsi grâce à son gardien remplaçant Hillel Konaté, qui arrête trois tirs au but consécutivement. Une performance rare à ce niveau.

Au milieu d’un championnat de Ligue 2 réussi, le VAFC s’est accordé en ce dernier samedi d’octobre un intermède Coupe de France. Valenciennes recevait en effet le Red Star. Ce match entre un club de L2 et un autre de National constituait une des affiches de ce 7è tour de Coupe, avec le duel de L2 Saint-Etienne/Rodez. Malgré tout, cette entrée en Coupe de France n’a pas déplacé la foule au stade du Hainaut. Un quarteron de supporters du Red Star est quand même venu de la banlieue nord de Paris pour voir leur équipe. Un déplacement court il est vrai pour eux. Les banlieusards se « distinguent » en allumant des fumigènes avant même le coup d’envoi.

Pour ce match de Coupe, Nicolas Rabuel faisait légèrement tourner son effectif. Ainsi, Hillel Konaté dans les buts prenait la place de Gautier Larsonneur, auteur d’un début de saison remarquable. Mais légèrement blessé à la cheville. Ce remplacement d’ailleurs déjà acté en début de saison va jouer un rôle décisif dans ce duel.

Toujours en soins, Mathieu Debuchy était également absent alors que Joffrey Cuffaut restait sur le banc. Plusieurs jeunes de ce fait se présentaient sur la pelouse comme titulaires: Mattéo Rabuel (le fils de l’entraîneur), Ilyes Hamache ou encore Aeron Zinga.

Domination stérile de Valenciennes en première mi-temps

Dans une ambiance « gentillette », les Valenciennois croient marquer quand Hamache met le ballon dans les filets de William Avognan dès la 3ème minute de jeu. Mais l’arbitre Mickaël Leleu a vu une faute et refuse le but au grand dam du public.

Le public valenciennois s’était déplacé pour ce match de Coupe de France (photo JMD/Sports 5962)

Peu d’intensité dans ce match en première période. Les Hennuyers dominent face aux joueurs de Habib Beye. Pas d’occasions franches, même si le VAFC domine. Le plus dangereux est Aeron Zinga qui tire de peu à côté sur un centre de Noah Diliberto (31è). Konaté lui n’a rien à faire. Jusqu’à la 38è minute où il intervient sur une attaque audonienne.

Et malgré deux occasions dangereuses de Hamache et Nomel dans les dernières secondes pour Valenciennes, les deux équipes en restent à 0-0 au repos.

Le match bascule peu de temps après la reprise. A la 53è minute, Hamache déborde sur la gauche et s’enfonce dans la défense du Red Star. Il centre en retrait pour Zinga qui reprend victorieusement au second poteau: 1-0 pour VA !

Deux coachings différents entre le Red Star et Valenciennes

Après ce but, l’entraîneur francilien Habib Beye joue son va-tout et procède à un triple changement. L’ancien valenciennois Issouf Macalou quitte ainsi le terrain sous quelques sifflets. Même si ce coaching arrive un peu tard selon Beye, il va s’avérer payant.

Le Red Star se montre alors plus dangereux. Et Hillel Konaté doit ainsi intervenir à deux occasions (60è, 67è). Nicolas Rabuel effectue à son tour un triple changement à la 76ème minute. Lecoeuche, Martin et Zinga sont remplacés par Cuffaut, Berthomier et Noubissi.

Juste après, Jonathan Buatu commet une énorme bévue. Le défenseur valenciennois perd le ballon dans la surface de réparation. Alioune Fall le récupère et « fusille » Konaté d’un tir très puissant (78è). Tout est à refaire pour Valenciennes face au Red Star (1-1).

Les Nordistes ont du mal à se remettre de cette égalisation. Konaté est ainsi sauvé par la barre transversale après un tir sur coup franc puissant de Loïc Kouagba (85è). Mais plus rien ne sera marqué avant la fin du temps règlementaire. Comme il n’y a plus de prolongations en Coupe de France, les deux équipes doivent se départager par les tirs au but. Sous les sifflets du public valenciennois déçu par cette fin de match.

Cette séance sera illuminée par Hillel Konaté. Le gardien remplaçant valenciennois réussit trois arrêts consécutifs, après que Mathias Picouleau ait raté son tir. Valenciennes se qualifie par trois tirs au but à deux, sans aller au bout de la séance. L’essentiel est fait, d’où la belle célébration des joueurs avec leurs supporters.

Konaté ce héros

Le héros du match s’appelle bien sûr Hillel Konaté. Celui-ci confie à la presse étonnée que c’était la première fois qu’il réussissait trois arrêts dans une séance de tirs au but, parce qu’il rarement participé à des séances de tirs au but en matches de Coupe.

Dans la semaine aussi, les trois gardiens du VAFC ont travaillé ces tirs au but avec notamment le visionnage par le staff des tireurs du Red Star. Un travail important pour le Poitevin, ancien gardien de l’USBCO avant de venir à Valenciennes.

Vidéo Sports 59/62. Hillel Konaté en conférence de presse après Valenciennes – Red Star

Hillel Konaté sait qu’il jouera essentiellement la Coupe de France, selon le choix effectué en début de saison par Nicolas Rabuel. Barré par Gautier Larsonneur, il apprécie donc ce genre de match où il a l’occasion de briller. « Cela fait toujours plaisir d’être dans la lumière. C’est un match qu’on a maîtrisé, en général, grâce à toute l’équipe. Après, on sait que la Coupe de France, il peut y avoir des scénarios fous. »

Les deux entraîneurs, Habib Beye comme Nicolas Rabuel ont rendu hommage à sa remarquable performance. Le coach valenciennois notamment s’est déclaré « content pour lui. Cela récompense son travail mais surtout, son état d’esprit. Hillel, c’est un top mec, un super numéro 2. Les gardiens, dans un groupe, sont des moteurs. Ils se tirent la bourre avec les attaquants aux entraînements. On avait analysé leurs tireurs, mais Hillel a cette part d’instinct. Il faut qu’il le garde. »

Valenciennes se tire finalement bien d’un match qu’il aurait dû gagner facilement. Cela, grâce à son gardien numéro 2, qui a montré que le club pouvait compter sur lui.

Les réactions

Habib Beye, entraîneur du Red Star. « Je suis fier de mes joueurs et satisfait du contenu. Car nous avons résisté à une belle équipe de Ligue 2 qui justifie son classement actuel. Valenciennes a eu tellement d’occasions en première mi-temps que c’était même bien d’aller aux tirs au but. On a joué au foot. On a été en capacité de produire du jeu, ce qui est le leitmotiv de la saison. Mais Konaté a fait les arrêts qu’il fallait. »

Nicolas Rabuel, entraîneur du VAFC. « On s’est compliqué la vie en première mi-temps, on a beaucoup d’occasions franches que l’on ne met pas au fond. C’est l’esprit de la coupe, le +1 ne suffit pas. Quoiqu’il se passe, l’équipe adverse joue jusqu’au bout. On recule, on joue un peu moins, et on s’expose à l’égalisation…  Cela met du suspense, je m’en serai bien passé. Mais pour faire un beau parcours en coupe, on doit passer par ces épreuves. »

Nicolas Rabuel en conférence de presse après le match Valenciennes-Red Star (photo JMD/Sports 5962)

Allan Linguet, défenseur du VAFC. « Le plus important est la qualification même si on s’est un peu fait peur. L’égalisation a mis de la frustration parce qu’à la mi-temps, s’il y a 2-0 ou 3-0, ça n’aurait pas été immérité. On ne peut pas baisser la tête dès que l’on prend un but. Il faut faire attention parce qu’ils peuvent en mettre un deuxième derrière. Revenir avec la qualification, même si c’est aux tirs aux buts, ça redonne de la confiance. On a toujours une série d’invincibilité à domicile et ça fait plaisir. »

La feuille de match

Valenciennes FC – Red Star: 1-1 (3 tab 1) mi-temps: 0-0

7ème tour de la Coupe de France 2022-2023

Stade du Hainaut à Valenciennes, temps doux, pelouse en état moyen. Environ 5 000 spectateurs

Arbitre: Mickaël Leleu, assisté de MM.Brossette et Corcuff

Buts : Zinga (53′) pour Valenciennes ; Fall (78′) pour le Red Star

Tirs au but : Cuffaut, Berthomier, Bonnet pour Valenciennes. Benali pour le Red Star

VAFC : Konaté – Linguet, Buatu, Rabuel, Lecoeuche (c.) (puis Cuffaut, 76′) – Nomel (puis Bonnet, 70′), Diliberto, Picouleau – Martin (puis Berthomier, 76′), Hamache, Zinga (puis Noubissi, 76′). Entraîneur: Nicolas Rabuel

Red Star : Avognan – Vialla (puis Tré, 58′), Dieng, Kouagba, El Hriti – Guel, Ndoye (c.) (puis Fall, 77′), Slimani – Macalou (puis Cissé, 58′), Anani (puis Ikanga, 58′), Durand (puis Benali, 70′). Entraîneur: Habib Beye

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.