FOOTBALL: LA BALADE CALAISIENNE DES BLEUETS FACE AUX VIKINGS

France Féroé Espoirs
Le stade de l'Epopée à Calais en fête pour France-Féroé Espoirs (photo JMD/Sports 5962)

L’équipe de France Espoirs a battu celle des Iles Féroé 2-0 ce jeudi soir à Calais en phase de qualification pour le championnat d’Europe U21 en 2023. Ce match sans suspense a permis de voir les futures stars du football français comme Eduardo Camavinga. Le public jeune venu au stade de l’Epopée a pu fêter les Bleuets dans une soirée de football comme antan.

Cela faisait deux ans que le stade de l’Epopée à Calais n’avait plus accueilli de rencontre internationale. La dernière fois, c’était pour le Tournoi de France féminin. C’était au début de l’épidémie de covid, et quelques jours avant le premier confinement. Le match initial de l’équipe de France s’était déroulé en public. Les deux journées suivantes étaient à huis clos. La France plongeait alors dans un monde inconnu.

Lucas Chevalier en surnombre

Deux ans après, la situation est redevenue « presque » normale. Mais jusqu’à quand ? En tous cas, ce jeudi soir, le public pouvait de nouveau revenir dans les tribunes, sans pass vaccinal ni masque. Pour ce match officiel comptant pour les qualifications du championnat d’Europe espoirs, près de 8 000 spectateurs se sont déplacés pour ce match des Bleuets contre les modestes U21 des îles Féroé, archipel nordique dépendant de la Norvège.

Petite surprise lorsque paraît la feuille de match de ce France-Féroé espoirs à Calais. Le gardien valenciennois Lucas Chevalier n’y figure pas. Problème physique ? Test positif ? Rien de cela.  » Nous ne pouvons présenter que 22 noms sur la feuille de match« , explique le sélectionneur national Sylvain Ripoll. » Comme Lucas est 3è gardien, il n’était pas sur le banc, même s’il a fait l’échauffement avec l’équipe. » Mais c’était en tous cas une déception pour le public calaisien de ne pas voir, au moins sur le banc, cet enfant de Calais.

Pour le reste, Sylvain Ripoll alignait l’équipe attendue, avec le Lensois Arnaud Kalimuendo en attaque. Une équipe de France à fort belle allure, avec notamment Eduardo Camavinga, Maxence Caqueret et Amine Gouiri.

Malgré la fraîcheur, les conditions étaient plutôt bonnes pour ce match U21. Après une Marseillaise vibrante, les joueurs mettent peu de temps pour entrer dans le match. Ainsi, Sofiane Diop obtient une première occasion dès la 8è minute. Mais son tir est trop enlevé. Quelques instants plus tard, c’est à Arnaud Kalimuendo de se montrer dangereux dans la surface de réparation.

Le bijou de Camavinga

Les vagues bleues déferlent sur le but de Barour Raynatroo. Mais les Vikings tiennent le choc. Jusqu’à la 22è minute, où Eduardo Camavinga ouvre le score par un bijou de tir à raz-de-terre qui frôle l’intérieur du poteau. Le gardien nordique ne peut rien faire et l’équipe de France mène logiquement 1-0.

Les Bleuets poursuivent leur domination après ce but. Sans parvenir à concrétiser leurs nombreuses actions, provoquées notamment par Amine Adli et Maxence Caqueret. Derrière, Guillaume Dietsch passe une soirée tranquille. Le gardien français n’a rien à faire. Au repos, le score en reste à 1-0 pour la France. Service minimum, vu la différence de niveau entre les deux formations.

La seconde période commence de la même façon avec des bleuets qui confisquent le ballon. Mais qui manquent d’imagination dans leur animation offensive. A part les jeunes, venus en nombre, les spectateurs calaisiens ont du mal à s’enflammer devant cette partie à sens unique. La tête de Kalimuendo à la 68è réveille à peine le public.

Les espoirs tricolores se contentent de contrôler le ballon en tentant de déborder la défense renforcée des Féroé en centrant sur les deux côtés. Il faut attendre la 82è minute pour voir marquer enfin le 2è but libérateur. Michael Olise sert Georginio Rutter dans la surface. L’attaquant français se joue de son vis-à-vis d’un petit pont, centre devant le but et provoque la faute d‘Aki Johannesen qui marque contre son camp.

Un grand pas vers la qualification

A 2-0, le peu de suspense qui restait se dissipe définitivement. L’équipe de France Espoirs remplit le contrat minimum avec cette victoire contre les Iles Féroé prévue d’avance à Calais. Mais elle fait un pas de plus vers la qualification qu’elle aurait pu assurer contre l’Ukraine.

Mais vu les circonstances dramatiques, ce match est ajourné. Les Bleuets resteront donc quelques jours encore à Calais avant de recevoir en match amical l’Irlande du Nord lundi soir, toujours au stade de l’Epopée.

Sylvain Ripoll, sélectionneur national des Espoirs français, en conférence de presse (photo JMD/Sports 5962)

Les réactions des Français

Sylvain Ripoll, sélectionneur U21.  » On sait que ce sont des matches particuliers à jouer, avec une attaque-défense en permanence. Il ne faut pas s’essouffler, se lasser d’attaquer. On avait vu ça un petit peu à l’aller. Il faut marquer des buts pour que le match se libère vraiment. L’important est d’engranger des points, de faire tourner le compteur. Cela nous permet de consolider la première place, avec pas mal d’avance. Il y aura encore deux matches en juin, contre la Serbie et l’Arménie. On verra où on en sera à ce moment-là. »

Eduardo Camavinga, milieu de terrain. «  Beaucoup d’équipes jouent comme les Féroé aujourd’hui car nous sommes craints. Mais nous avons su faire le dos rond, jouer avec nos qualités et marquer. On a fait un meilleur match qu’à aller, on a été plus vigilants sur l’aspect défensif. Le contexte de l’aller était très différent. Ici à domicile vec le soutien des supporters, c’est vrai que ça nous a aidé. Et on est contents du résultat. »

Arnaud Kalimuendo, attaquant. » On a fait le travail; c’était important de prendre les trois points face à une équipe très disciplinée. On se prépare à ce genre de match en sachant qu’on aura très peu d’occasions. C’est pareil avec le RC Lens. Je suis resté serein et concentré sur ce que j’avais à faire. »

La feuille de match de France Féroé à Calais

France / Iles Féroé : 2-0 (1-0)

Championnat d’Europe U21 2023, phase qualificative.

Stade de l’Epopée à Calais. Environ 7 823 spectateurs. Pelouse en bon état. Temps frais et humide.

Arbitre : Luka Bilbija (Bosnie-Herzégovine)

Buts : Camavinga (22è) ; Johannesen (82è csc)

Avertissements : Solheim (35è)

France : G.Dietsch – A.Truffert ; W.Omari ; B.Badiashile (cap) ; P.Kalulu – E.Camavinga ; M.Caqueret (puis Thuram 75è); S.Diop (puis Olisé 64è) – A.Kalimuendo (puis Rutter 75è) ; A.Gouiri (puis Le Fée 83è) ; A.Adli (puis Ngoumou 64è).

Entraîneur : Sylvain Ripoll

Iles Feroé : Reunatroo – Sorensen ; Petersen (puis Rusborg 28è); Johannesen ; Solheim (puis Oregaard 61è) ; Skala puis Agnersson 60è) ; Jacobsen ; Giessing – Radosavlevic (cap) ; Lakin (puis Nielsen 61è).

Entraîneur : Erik Hentze

Le point sur le groupe H

Résultats :
– 02-09-2021 : France-Macédoine du Nord 3-0
– 06-09-2021 : Îles Féroé-France 1-1
– 08-10-2021 : France-Ukraine 5-0
– 12-10-2021 : Serbie-France 0-3
– 11-11-2021 : France-Arménie 7-0
– 16-11-2021 : Macédoine du Nord-France 0-1
– 23-11-2021 : France-Îles Féroé 2-0

Classement :
1. France, 19 pts (7 matches, +21)
2. Ukraine, 13 pts (6 matches, -1)
3. Serbie, 8 pts (7 matches, -1)
4. Macédoine du Nord, 6 pts (7 matches, -4)
5. Îles Féroé, 6 pts (7 matches, -3) 
6. Arménie, 3 pts (6 matches, -12)

Calendrier :
– 29-03-2021 : Ukraine-France (reporté)
– 03-06-2022 : France-Serbie
– 07-06-2022 : Arménie-France
Les neuf vainqueurs de groupe et le meilleur deuxième se qualifient pour la phase finale et rejoignent la Géorgie et la Roumanie, pays organisateurs. Les autres deuxièmes jouent les barrages. 

A propos de JEAN-MARC DEVRED 910 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.