FOOTBALL : LA MAUVAISE SOIREE DES CLUBS NORDISTES

LOSC Clermont
L'entrée des équipes au stade Pierre-Mauroy (photo JMD/Sports 5962)

Les clubs nordistes ont souffert lors de la 21ème journée de Ligue 1. Le LOSC en effet perd à nouveau deux points contre Clermont (0-0), tandis que Lens s’incline pour la première de la saison à domicile contre Nice (0-1). L’OGC est d’ailleurs la bête noire de nos deux clubs. Les Aiglons viennent en effet de les battre tous les deux à trois jours d’intervalle en championnat. Le RC Lens comme le LOSC font une très mauvaise affaire car leurs adversaires directs, eux, ont gagné.

Après leur échec frustrant à Brest, les Dogues avaient une mission bien définie. Prendre les trois points de la victoire, afin de ne pas décrocher du wagon de tête. Avec derrière cet impératif de résultat, une nécessité dans le contenu: faire enfin preuve d’efficacité en concrétisant les occasions. Si l’on excepte le carton face à Troyes, Lille montre un manque de réalisme pathétique depuis plusieurs semaines. le LOSC a laissé de nombreux points en route. Des points qui risquent fort de coûter cher lors du décompte final.

7èmes avant le match, les Lillois devaient se méfier d’une formation clermontoise discrète, mais solide, comme le prouve son classement: 9ème, à 5 points de Lille. Au match aller, le LOSC s’était imposé 0-2 en Auvergne.

LOSC – Clermont: le festival des occasions manquées

Le fait est que Lille a, comme d’habitude, « vendangé » de nombreuses occasions. L’absence de Jonathan David, blessé à la main, n’arrangeait pas les choses. Mais sans un Lucas Chevalier impérial dans les buts, les Dogues auraient même pu s’incliner face à une formation auvergnate qui a crânement tenté sa chance dans un stade Pierre-Mauroy où les supporters ont commencé à manifester de l’impatience face au sur-place de leurs joueurs.

Il y avait pourtant près de 33 000 spectateurs dans les travées du Grand Stade. Mais ceux-ci n’ont guère eu l’occasion de vibrer face à la prestation peu convaincante de leur équipe.

Les Lillois ont certes dominé si l’on s’en tient à la possession de balle (65% contre 45% à Clermont). Mais les autres statistiques montrent bien que les Auvergnats ont bien contrôlé leur adversaire, et n’ont pas hésité à prendre leur chance. Les Lillois ont ainsi tiré 22 fois au but, contre 13 à Clermont. Mais ils n’en ont cadré que 5 fois (5 pour leurs adversaires). Pire, Clermont a tiré sur les poteaux. Et si Lucas Chevalier n’avait réussi plusieurs parades décisives (32è, 59è, 79è), c’est bel et bien Clermont qui se serait imposé à Villeneuve-d’Ascq sans que l’on puisse parler de hold-up.

Vidéo SPORTS/5962 – SportBuzz. Lucas Chevalier après Lille-Clermont.

Les sifflets du public après le match

En réalité, les Dogues ont surtout pressé dans le dernier quart d’heure. La défense clermontoise, avec un très bon Mory Diaw dans les buts, a fait preuve d’une belle solidarité pour tenir un match nul mérité. Et comme souvent depuis le début de l’ère Fonseca, Lille a totalement pêché dans la finition. Bayou (26è) face à son ancien club; Weah (34è), Bamba (72è), Fonte (75è) et Virginius (88è) notamment ratent de belles occasions. Au grand dam de leurs supporters qui vont siffler à la fin du match, et déjà au repos, devant cette inefficacité affligeante.

Tout est résumé dan les statistiques de ce match un peu énervant.

Devant cette carence offensive désormais chronique, Paulo Fonseca semblait faire preuve de résignation en conférence de presse après ce LOSC-Clermont stérile. Le forfait de Jonathan David s’est forcément fait ressentir.  » « Les joueurs ont tout fait pour gagner, mais c’était difficile contre une équipe qui a très bien défendu. Clermont est solide et attaque de façon directe, donc c’était un match très dangereux. Je pense que, quand on ne peut pas gagner, il faut bien défendre pour ne pas prendre de but. C’est difficile pour toutes les équipes qui affrontent des blocs bas, pas que pour nous, et il ne faut pas oublier que Clermont a battu Lyon et Rennes.« 

Des attaquants à nouveau inefficaces

Symbole de cette maladresse dans la finition, Timothy Weah. Cette fois, l’attaquant américain jouait devant et non plus arrière latéral. Il a manqué plusieurs occasions. Mais il n’était pas le seul.

Vidéo SPORTS 59/62-SPORT BUZZ. Timothy Weah après LOSC-Clermont.

Le LOSC ne prend donc que un point en deux rencontres à Nice et devant Clermont. Résultat: Lille stagne au classement à défaut de reculer (6è). Mais l’écart se creuse sur le groupe de tête avec désormais 5 points de retard sur le 5ème, Rennes. Et c’est justement au Roazhon Park que les Dogues jouent leur prochain match samedi. Autant dire que ce sera un match à enjeu face à une formation bretonne qui surfe sur une vague victorieuse dans son stade de la route de Lorient.

La feuille de match

LOSC – Clermont Foot 63: 0-0

21ème journée de Ligue 1
Mercredi 1er février 2023 (19h) – Stade Pierre Mauroy (toit ouvert) – 32 498 spectateurs dont 7 visiteurs. Temps frais. Pelouse en état moyen.
Arbitre : M. Stinat

Avertissement : Khaoui (55′) pour Clermont

LOSC :  Chevalier – Diakité, Fonte (c.), Djalo, Ismaily – André, Baleba (André Gomes, 65′) – Weah (Zhegrova, 83′), Angel, Cabella (Bamba, 65′) – Bayo (Virginius, 75′) Entraîneur : Paulo Fonseca

Clermont :  Diaw – Seidu, Wieteska, Caufriez – Allevinah, Khaoui (Massolin, 84′), Magnin (c.), Neto Borges – Cham (Zeffane, 90’+1), Rashani (Ogier, 90’+1) – Andric (Kyei, 70′) Entraîneur : Pascal Gastien

LENS TOMBE DE HAUT FACE A NICE

Si le LOSC est tenu en échec par Clermont, le choc est plus rude pour le RC Lens. Sa série de 10 victoires à domicile cette saison a pris fin mercredi soir contre l’OGC Nice, vainqueur 0-1 grâce à un but de Gaëtan Laborde à la 57è minute. C’est aussi la 2è défaite de la saison après le derby perdu à Lille.

Le stade Bollaert-Delelis était à nouveau à guichets fermés pour Lens-Nice (photo JMD/Sports5962)

Pourtant, le stade Bollaert-Delelis était à nouveau complet pour ce match joué en plein milieu de semaine (37 437 spectateurs, meilleure affluence de la 21è journée). Mais c’est bien ce premier soir de février qu’est arrivée cette défaite qui met fin à deux belles séries: les victoires à domicile (10); et l’invincibilité (14).

Cette victoire n’a rien d’un hold up. Les Aiglons rayonnent depuis l’arrivée de Didier Digard à la place de Lucien Favre (3 victoires, un nul). Sans nul doute un choix réussi de Florent Ghisolfi arrivé il y a deux de Lens à Nice. Le public de Bollaert n’a d’ailleurs pas pardonné cette « trahison » en affichant une banderole insultante à l’adresse de l’ancien directeur sportif du RC Lens. Des jets de projectiles ont d’ailleurs eu lieu en 2ème mi-temps, nécessitant une intervention du speaker.

Les supporters lensois ont mal digéré cette défaite qui devait pourtant se produire un jour. Avec fair-play, Franck Haise reconnaissait d’ailleurs la victoire niçoise en conférence de presse, comme sur le site du club.

Les réactions de Florian Sotoca et Franck Haise sur le site du RC Lens

Après cette défaite contre Nice, et la victoire de Marseille à Nantes (0-2), les Artésiens perdent aussi leur 2ème place au classement de Ligue 1.

Suite à cette mauvaise soirée, les Sang et Or doivent se racheter dès samedi. Le RC Lens se déplace à Brest, qu’il vient de battre en Coupe de France. Mais là, ce sera un autre contexte. Avec Rennes-Lille et Brest-Lens, ce sera d’ailleurs la ballade bretonne pour les clubs nordistes. Mais il ne faut pas s’attendre à une promenade de santé pour cette 22ème journée…

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1507 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.