FOOTBALL : LE COUP DE GUEULE DE OLIVIER LÉTANG APRÈS LILLE-TOULOUSE

Pelouse de Lille Olivier Létang
Olivier Létang, le président du LOSC, se fâche (photo archives Sports/5962)

Cela devient un serpent de mer. En tous cas le sujet qui fâche. Il concerne la pelouse du stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq. Le problème est récurrent et dure depuis l’ouverture du grand stade de la métropole lilloise. Mais il prend une nouvelle tournure depuis deux mois. C’est-à-dire avec l’utilisation de la Décathlon Aréna pour la Coupe du Monde de Rugby, avec cinq matches disputés en un mois. Olivier Létang tape maintenant du poing sur la table au sujet de la pelouse de Lille.

Le terrain hybride, déjà fragile, ne s’est pas arrangé avec le passage des rugbymen avec leurs crampons énormes. Mais aujourd’hui, le président du LOSC demande des comptes à la Métropole Européenne de Lille (MEL), propriétaire de l’équipement sportif. Le début d’une gué-guerre de présidents entre Olivier Létang et Damien Castelain ?

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Les déclarations de Olivier Létang en zone mixte après LOSC-TFC.

Depuis que France 2024, organisateur de la Coupe du Monde de rugby, a rendu la Décathlon Arena au LOSC, la question revient avant et après chaque match. Paulo Fonseca et les joueurs se sont tout de suite plaints de l’état du terrain. Les équipes visiteuses en ont « remis une couche », notamment l’entraîneur de Monaco Adli Hütter. Mais la plainte la plus virulente est venue de l’UEFA après les deux rencontres de Ligue Europa Conférence.

Un courrier sans réponse

De ce fait, Olivier Létang, ne voyant rien venir, a écrit à la MEL et au concessionnaire du stade Elisa, pour demander ce qu’ils comptaient pas faire. Pas de réponse apparemment des deux côtés. D’où le « coup de gueule » dimanche soir du patron du LOSC.

Celui-ci s’est en effet invité en zone mixte, comme il le fait parfois, après le match LOSC-Toulouse. Pas pour parler de la pelouse, mais de la prestation de ses joueurs et faire un premier point sur le parcours en championnat. Mais alors que l’on s’acheminait vers la fin de ce point presse improvisée, notre jeune confrère du Petit Lillois a posé la « question qui fâche ». Et là, le président du LOSC a répondu sans langue de bois, en précisant qu’il s’exprimerait plus longuement plus tard sur ce dossier épineux (mais quand ?).

 » La pelouse est un scandale ! « 

Olivier Létang

Voici les propos sans concessions de Olivier Létang, au sujet de la pelouse de Lille. « Je ferai le point plus tard, plus dans le détail. La pelouse fait partie des problématiques que nous avons. La pelouse et le stade Pierre-Mauroy sont des gros désavantages pour le LOSC. Cette pelouse est un scandale ! Personne ne réagit au niveau de la MEL, tout le monde se cache. Personne n’est en capacité d’assumer », a ainsi affirmé le président.

Un problème récurrent

Celui-ci poursuit. « Le LOSC paye le loyer le plus cher de France (6,8 millions d’euros par an selon La Voix du Nord), pour avoir un stade dans cette configuration et une pelouse comme celle-ci. Je n’ai pas besoin de répéter ce qui a été dit par le délégué de l’UEFA ou l’entraîneur de Monaco. On sait ce qu’est une pelouse de haut niveau et aujourd’hui, la nôtre est une catastrophe. C’est important que notre communauté sache ce qui se passe, et comment le LOSC est traité. Ce ne sont pas des gens qui veulent favoriser le LOSC. Mais je reviendrai dessus ».

Voilà qui est clair. Il serait surprenant de ne pas avoir une réplique du président de la MEL, Damien Castelain, dont le nom n’a pas été cité dans cette intervention. Mais on sent que l’élu est clairement visé. D’autant qu’Elisa, c’est toujours la Grande Muette…

La veille encore, le cas de la pelouse avait encore été évoqué par Paulo Fonseca et Angel Gomes en conférence de presse d’avant-match. Logiquement, le LOSC espérait un changement de pelouse durant la trêve internationale, puisqu’il n’y a plus de match avant le 3 décembre (Lille-Metz à 17h05). Cela semble mal parti, même si le club semble maintenant faire le forcing.

Pelouse de Lille Olivier Létang
La pelouse du stade Pierre-Mauroy traitée par éclairage artificiel après la Coupe du Monde de rugby (photo JMD/Sports 5962)

En attendant, le toit était ouvert dimanche malgré les menaces de pluie pour le match contre Toulouse. Cela afin d’aérer au maximum l’herbe hybride. En dehors des matches, la pelouse continue à être éclairée en mode luminothérapie géante, comme depuis le début. Signe que le problème de fond n’a pas été vraiment étudié. Mais cela coûte certainement cher à la collectivité. Et cela dure depuis plus de 10 ans…

Affaire à suivre…

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1513 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.