FOOTBALL: LE LOSC BAT STRASBOURG DANS UNE AMBIANCE BIZARRE

LOSC Strasbourg
La banderole assassine affichée en début de match (photo JMD/Sports 5962)

Le LOSC bat Strasbourg 1-0 lors de la 34ème journée de Ligue 1, dans une ambiance délétère. Les supporters ultras ont boycotté la première mi-temps, déballé des affiches cassantes contre les joueurs, les ont sifflé et n’ont pas célébré la victoire. Une ambiance qui rappelle celle subie par les Parisiens au Parc des Princes. La rupture semble définitive entre le club et la partie active des supporters.

Il y avait une ambiance particulière ce dimanche au stade Pierre-Mauroy. Après l’humiliation subie dans le derby puis la défaite à Reims, les supporters voulaient manifester leur colère à l’occasion du match contre Strasbourg. Prudemment le LOSC avait annulé l’arrivée des joueurs sur le parvis. Pas de bus, pas de tapis rouge. Il n’y avait quasiment aucune animation aux abords du stade.

Des banderoles agressives contre les joueurs

Les DVE avaient annoncé vouloir boycotter la première mi-temps. De fait le kop était à moitié vide. au coup d’envoi, et les animateurs ont eu bien du mal à faire monter l’ambiance avant ce LOSC – Strasbourg. La partie basse était occupée par une banderole noire sans équivoque: » vous avez écrit l’histoire puis la honte. Cassez-vous ! » Lors de l’annonce de la composition des équipes, les noms des joueurs étaient conspués, plus particulièrement ceux de Yilmaz et David.

Bref, l’ambiance était aussi délétère qu’au parc des Princes pour le PSG. Et c’est sous les huées que les joueurs lillois, visiblement crispés, sont entrés sur le terrain. Les autres tribunes étaient plus calmes. Mais très clairsemées. Et l’on entendait en fait que les supporters strasbourgeois venus en nombre dans le Nord. Quelle drôle d’ambiance… D’autant que quelques minutes après le coup d’envoi une autre banderole du même style est déployée: des grandes heures au déshonneur, cassez-vous ! »

Un match tendu, mais animé

La première période de ce LOSC – Strasbourg commence dans une ambiance tout aussi bizarre, hésitant entre sifflets et quand même quelques encouragements sur les attaques lilloises. Et à la demi-heure de jeu surgissent les premiers « Gourvennec démission ! » Dans la tribune officielle Martine Aubry est assisse aux côtés… du président du RC Strasbourg Marc Keller. Alors que Olivier Létang et Sylvain Armand affichent un visage totalement fermé.

Sur le terrain, les deux équipes se partagent les occasions. La plus nette et aussi la plus originale, survient à la 36è minute quand Léo Jardim détourne… d’un coup de tête le tir de la tête de l’attaquant alsacien Ludovic Ajorque. Le gardien brésilien réalisera d’ailleurs une performance énorme face à une belle équipe strasbourgeoise, qui justifie parfaitement son classement en haut de tableau.

Léo Jardim a réalisé un match parfait (photo JMD/Sports 5962)

A la fin de la première mi-temps conclue sur le score de 0-0, les sifflets fusent à nouveau comme les « Gourvennec démission ! », tandis qu’une troisième banderole se prépare. Elle ne sera finalement pas déployée.

Car les Dogues du Virage Est restés à l’extérieur en première mi-temps intègrent la tribune au repos. Le kop est enfin plein et le club peut annoncer le chiffre de 30 211 spectateurs, dont 363 visiteurs qui font du bruit.

Les occasions sont plus nombreuses en 2è période où l’on retrouve une ambiance un peu moins glaciale. Même si ces actions sont à l’avantage des Alaciens. Kevin Gameiro tire ainsi sur le poteau à la 49è minute avant de se montrer à nouveau dangereux dix minutes plus tard. A la 66è minute, Gabriel Gudmunsson voit son tir des 20 mètres arrêté par Mats Sels.

Le match se débride dans le dernier quart d’heure alors que le jeune arbitre Jérémie Pignard distribue les cartons jaunes.

Zeki Celik délivre le stade Pierre-Mauroy

Alors que l’on s’achemine vers le 0-0 survient le but libérateur. Zeki Celik profite d’un ballon mal renvoyé par la défense strasbourgeoise pour marquer le but de la victoire à la 87è minute. Les spectateurs exultent sauf ceux du kop qui restent impassibles. Là, on comprend que la rupture est irréversible entre le club et les ultras. D’autant que la défaite de Strasbourg fait plutôt les affaires du voisin lensois dans la course à l’Europe…

Les tribunes étaient clairsemées, mais une partie du public a quand même soutenu les Dogues (photo JMD/Sports 5962)

Cette victoire finalement soulage tout le monde. Car la crainte de voir des incidents se produire et dégénérer dans ou à l’extérieur du stade était bien réelle. Les forces de l’ordre renforcées pour ce match particulier se tenaient prêtes à intervenir à tout moment dans ce contexte tendu.

Il n’en a rien été. Et c’est tant mieux. Mais la fin de saison risque d’être longue pour le LOSC, malgré cette victoire qui permet de rester placé au classement. Une victoire faiblement applaudie par un public lillois très partagé.

Ainsi les joueurs qui voulaient remercier leur public ont préféré regagner directement leur vestiaire après avoir été une dernière fois hué par les DVE. Ainsi prenait fin ce match LOSC Strasbourg joué dans une drôle d’ambiance…

Les réactions

En conférence de presse après le match, Jocelyn Gourvennec a déclaré sur les appels à sa démission lancé par les DVE. » Ce n’est jamais facile de se faire secouer (par les supporters) dans son propre stade mais on s’y était préparé. On sait que le coach est la première cible quand ça va mal, je ne peux rien faire hormis travailler avec acharnement. Ça fait partie du métier, ce n’est pas agréable mais c’est comme ça. »

Julien Stéphan, entraîneur de Strasbourg. « Je pense qu’on a dominé dans tous les secteurs, donc bien sûr qu’il y a de la déception. Les joueurs sont frustrés parce qu’on n’a pas saisi les opportunités, et il y en a eu un certain nombre, mais on est tombé sur un gardien qui a fait des arrêts puis, sur une situation pas dangereuse, Çelik nous crucifie. C’est dommage mais on n’aurait pas parlé de ce but si on avait mené 2-0 et plié la rencontre. »

La feuille de match

LOSC – RC Strasbourg Alsace: 1-0 (0-0)

34ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Stade Pierre Mauroy (toit ouvert) – 30 211 spectateurs – temps ensoleillé
, température douce
Arbitre : M.Pignard

But : Çelik (88′) pour le LOSC
Avertissements : Gudmundsson (36′), Botman (60′) pour le LOSC ; Perrin (40′), Djiku (71′) pour Strasbourg

LOSC : Jardim – Çelik, Fonte (c.), Botman, Gudmundsson – Zhegrova (Gomes, 64′), André (Onana, 73′), Sanches, Weah – David, Yilmaz
Entraîneur : Jocelyn Gourvennec

RC Strasbourg Alsace : Sels – Perrin, Nyamsi, Djiku (c.) (Le Marchand, 83′) – Guilbert, Bellegarde, Prcic (Sissoko, 70′), Thomasson, Caci – Gameiro (Diallo, 70′), Ajorque
Entraîneur : Julien Stephan

A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. LOSC Strasbourg réactions sur l'ambiance

Les commentaires sont fermés.