FOOTBALL: ET DE TROIS (DERBIES) POUR LE RC LENS !

LOSC Lens
Les supporters à l'arrivée du car du LOSC (photo JMD/Sports5962)

Les Sang et Or ont dévoré les Dogues dans l’antre du stade Pierre-Mauroy à Villeneuve-d’Ascq. Le RC Lens s’impose 1-2 face au LOSC à l’issue d’un derby du Nord intense et électrique. Heureusement, il n’y a pas eu de dérapage. Lens gagne son 3è derby en trois rencontres cette saison face à Lille. Et surtout il fait une excellente opération dans la course aux places européennes.

Le stade Pierre Mauroy était en ébullition pour ce derby, à l’intérieur comme à l’extérieur où les supporters étaient deux fois plus nombreux que d’habitude pour accueillir le car des Dogues.

Mais le LOSC est cueilli à froid dès le début. Le RC Lens profite d’une erreur défensive pour ouvrir la marque sur corner dès la 4ème par Przemyslav Frankowski, dont le contrôle et la frappe enchaînée aux huit mètres ne laissent aucune chance à Léo Jardim (0-1). C’est la douche écossaise pour le kop lillois.

Xeka égalise juste avant le repos

Les Lillois réagissent tout de suite et se montrent dangereux par Renato Sanches qui frappe sur le poteau gauche de Farinez (21è). Puis par Edon Zhegrova (24è) sur une frappe du gauche enroulée. Mais Lens prend le LOSC en contre. La passe de David Pereira Da Costa termine dans les pieds de Arnaud Kalimuendo, seul, qui allume Jardim. Son tir est dévié par José Fonte. Le RCL mène 0-2 à la 38è minute. Le public gronde alors que l’on voit des supporters lensois notamment dans la tribune présidentielle, manifester leur joie.

Xeka réduit le score (1-2) et relance le suspense juste avant la pause. Le Portugais conclue de la tête un centre d’Edon Zhegrova !

Le kop lillois a manifesté lors du derby du Nord (photo JMD/Sports 5962)

Alors que le match aller avait été marqué par un envahissement de terrain et des heurts entre supporters, ce sont cette fois-ci les joueurs qui n’ont pas réussi à maîtriser leurs émotions. Jonathan Gradit et Renato Sanches s’embrouillent en regagnant les vestiaires. Le Lillois a mis un coup d’épaule à son adversaire. La bousculade se poursuit dans le couloir menant aux vestiaires. L’arbitre fait revenir les deux joueurs sur le terrain pour leur infliger un carton jaune.

Dominés en première mi-temps les Lillois vont presser les Sang et Or et se créer plusieurs occasions en deuxième période. A l’image du tir de Jonathan Bamba (53e) depuis l’angle gauche de la surface, dévié du bout des doigts par Wuilker Farinez. Treize minutes plus tard, le Kosovar Edon Zhegrova trouve le poteau pour la deuxième fois du match pour les Dogues.

La fête à La Gaillette

Mais imprécis dans la finition comme souvent cette saison, les Lillois ne parviennent pas à égaliser. Ils perdent pour la 3è fois cette saison le derby du Nord. Le 115è de l’histoire ce qui provoque la colère des ultras lillois qui essaieront d’envahir le terrain. Et la joie de ceux de Lens qui seront nombreux à fêter leurs joueurs dans la nuit, à leur retour en car à la Gaillette.

Les réactions

Jocelyn Gourvennec entraîneur du LOSC. » C’est dur à accepter car d’habitude l’équipe répond présent dans les grands matches, mais pas ce (samedi) soir… On a eu un meilleur visage en seconde période mais ce n’est pas suffisant, on n’a pas répondu présent. Là, c’est difficile d’arracher les matches… On est extrêmement déçus, je suis extrêmement déçu, je vis ça comme un affront, comme une blessure, et ça fait mal, très mal. »

Franck Haise, entraîneur du RC Lens. » On est toujours là, on vient d’enchaîner deux victoires importantes dans cette course à l’Europe. On ne se fixe pas de limite. Gardons cette humilité et cette mentalité qui permettent de déplacer des montagnes et continuons à avancer. Les coeurs lensois peuvent être fiers de leur équipe, comme on peut être fier d’eux. On a public à part, et j’ai des joueurs à part ! Ils savent où placer les ego, ils placent le collectif au-dessus du reste et c’est une des choses qui explique les résultats depuis deux ans. »

Seko Fofana, capitaine du RC Lens. » Les supporters ont galéré pendant de nombreuses années. Aujourd’hui, on voit que le club a grandi. Il est en Ligue 1. On prouve chaque jour que l’on n’a pas volé notre place et on essaye de bien faire pour qu’ils soient toujours heureux et écrire l’histoire. Ce public m’étonne tous les jours. Même là, ce samedi matin, je suis arrivé à la Gaillette et je ne m’attendais pas à voir autant de personnes. Ca fait du bien, ça touche le cœur et on est fier. Je n’ai jamais vu des supporters autant derrière leurs joueurs. Ils sont vrais, ils essayent de nous donner des ondes positives. »

Vidéo Sports 59/62. La réaction de Seko Fofana après la victoire.

Xeka, milieu du LOSC. « Ce derby était très important pour nous, pour notre fierté. On s’excuse d’abord, on partage la frustration des supporters. Un derby, tout le monde veut le gagner. On est tristes, on est déçus, après tout ce qu’on a déjà montré les dernières saisons, et même cette saison en Ligue des champions et certains matches de Championnat. C’est normal que les attentes du club soient grandes. C’est un derby, c’est normal qu’il y ait de la tension, c’est le foot, c’est quelque chose qui arrive entre deux équipes qui veulent gagner, c’est normal. »

Jonathan Bamba était tout aussi déçu que ses équipiers (photos JMD/Sports 5962)

Feuille de match de LOSC – RC Lens

LOSC-RC LENS: 1-2 (1-2)

32ème journée de Ligue 1 Uber Eats – Saison 2021-2022
Samedi 16 avril 2022, 21h – Stade Pierre Mauroy (48 162 spectateurs) – Temps doux et sec

Arbitre : M.Brisard
Buts : Frankowski (5′), Kalimuendo (38′) pour Lens, Xeka (45’+1)
Avertissements : Xeka (18′), David (29′), Sanches (45’+3) pour le LOSC, Gradit (45’+3), Cahuzac (90′) pour le RC Lens

LOSC : Jardim – Çelik (Pied, 79′), Fonte (c.), Djaló, Gudmundsson (Bradaric, 23′) – Sanches, Xeka (Onana, 53′), André, Bamba – Zhegrova, David (Weah, 79′)
Entraîneur : Jocelyn Gourvennec

Lens : Farinez – Medina, Danso, Gradit – Frankowski, Fofana (c) (Kakuta, 86′), Berg, Clauss – Pereira Da Costa (Said, 90’+2), Sotoca (Cahuzac, 86′), Kalimuendo
Entraîneur : Franck Haise

A propos de JEAN-MARC DEVRED 670 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. RC Lens Montpellier 2-0
  2. LOSC Strasbourg ambiance bizarre au stade Pierre-Mauroy

Les commentaires sont fermés.