CYCLISME: ALAPHILIPPE CHUTE, EVENEPOEL GAGNE… LA DROLE DE JOURNEE DE QUICK-STEP

Liège-Bastogne-Liège Evenepoel
Remco Evenepoel remporte la Doyenne à 22 ans, comme Pogacar (photo ASO/ Maxime Delobel)

A 22 ans, le prodige belge Remco Evenepoel remporte la 108ème édition de Liège-Bastogne-Liège dès sa première participation. Parti dans la côte de la Redoute à 30 km de l’arrivée, a conclu en solo un numéro impressionnant. Il offre le premier succès à Quick Step Alpha Vinyl dans cette campagne de classique catastrophique. Mais le « wolfpack » a quand même connu un nouveau malheur dans la Doyenne avec la grave chute de Julian Alaphilippe.

Comme d’habitude, une échappée au long cours part tôt avec 11 coureurs. Avec parmi eux trois Français: Fabien Doubey, Paul Ourselin ( (TotalEnergies) et Bruno Armirail (Groupama-FDJ). Ce dernier sera d’ailleurs le grand animateur de ce Liège-Bastogne-Liège 2022. L’échappée comptera 6’30 d’avance, avant le retour vers Liège.

La terrible chute de Julian Alaphilippe

Peu avant d’aborder la montée au col du Rosier, une chute collective envoie de nombreux coureurs dans les fossés. Tombé en contrebas de la route, Julian Alaphilippe a été immédiatement secouru par Romain Bardet, également victime de la chute, survenue à 80 km/h ! Bardet a parlé de cauchemar dans une interview à RMC Sport. » Quand j’ai regardé autour, j’ai vu Julian, peut-être cinq ou six mètres plus bas. C’était un choc émotionnel, il était vraiment dans une situation inquiétante Personne ne venait, alors qu’il avait vraiment besoin d’aide. C’était une urgence, il ne pouvait pas bouger, pas respirer« . 

Le récent vainqueur du Tour des Alpes était visiblement choqué par cet accident.

Le champion du Monde a été transporté à l’hôpital d’Herentals en voiture. Il souffre d’un pneumothorax, de deux côtes et d’une omoplate cassées selon le premier bilan médical fourni par son équipe Quick Step-Alpha Vinyl.

Remco Evenepoel attaque dans La Redoute

Après cette terrible chute, le peloton se retrouve scindé en deux, avec un premier groupe dans lequel ont gardé leur place des favoris comme Valverde, Van Aert, Evenepoel, Mohoric, Cosnefroy et Madouas.

Mais c’est dans la côte de la Redoute que la sélection est la plus sévère. Tout d’abord à l’avant, avec une offensive qui permet à Bruno Armirail de déposer tous ses compagnons d’échappée. Derrière lui, le coup porté par Remco Evenepoel s’avère encore plus tranchant puisqu’il lâche d’emblée ses rivaux à 29 km de l’arrivée. Huit kilomètres plus loin, il fond sur Armirail qui ne parvient pas à tenir la roue du jeune Belge plus loin que les premières pentes de la Roche-aux-Faucons.

Dans la dernière partie de la côte de la Redoute, Remco Evenepoel dépose tous ses adversaires pour parcourir en solitaire les 29 kilomètres le séparant du quai des Ardennes, et remporter Liège-Bastogne-Liège, le premier monument de sa carrière. Derrière lui, un sprint se joue dans le groupe de poursuite pour compléter un podium 100 % belge avec Quinten Hermans et Wout van Aert.

Hermans, Evenepoel et Van Aert:un podium 100% Belge pour la Doyenne 2022 (photo ASO/Gautier Demouveaux)

Après les abandons de Alaphilippe et Bardet, les Français terminent loin, même s’ils ont été très présents dans l’échappée du jour. Les premiers, Warren Barguil (Arkéa-Samsic) et Bruno Armirail terminent ensemble 15è et 16è à 1’36 de Evenepoel.

Les coureurs de Cofidis sont encore plus loin. Le meilleur, Jon Izagirre, se classe 27è, à 2’30 du vainqueur.

Vainqueur dès sa première participation

Vainqueur à 22 ans avec un sang-froid de vieux briscard de Liège-Bastogne-Liège, Remco Evenepoel décrit ainsi sa tactique. » Je voulais placer une bombe sur la Redoute et voir ensuite quelle serait la situation derrière. J’ai poussé le plus fort que j’ai pu et mon attaque a été assez puissante. Ensuite il y a eu du vent de face dans la deuxième partie de la Roche-aux-Faucons et je n’avais plus beaucoup d’avance c’était très dur à ce moment. »

«  C’était un plan, », poursuit le jeune champion. » et quand tu sens que le plan va se réaliser, ça t’aide à te donner à fond. Alors je me suis concentré sur mon effort pour garder la même puissance. Une fois sur le plateau, je me suis dit qu’ils ne pourraient pas rouler plus vite que moi sur cette partie, puis il y a eu la descente et là j’avais à nouveau 40’’ d’avance donc il n’y avait plus qu’une chute ou une crevaison qui pouvait m’empêcher de gagner. »

La victoire pleine de panache de Remco Evenepoel à Liège-Bastogne-Liège met fin à la mauvaise série de Quick Step sur la campagne printanière de classiques. Seul Fabio Jakobsen s’était imposé lors de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, une course bien moins prestigieuse que la Doyenne.

La grave chute de Julian Alaphilippe , bien malchanceux cette année, jette aussi une ombre sur ce succès tant espéré par l’équipe de Patrick Lefévère.

Le classement de Liège-Bastogne-Liège 2022

1. *EVENEPOEL Remco QUICK-STEP ALPHA VINYL TEAM BEL les 257,1 km en 6h12’38 » (moy. 41,397 km/h)
2. HERMANS Quinten INTERMARCHE-WANTY-GOBERT MATERIAUX BEL 48″
3. VAN AERT Wout JUMBO-VISMA BEL 48″
4. MARTINEZ Daniel Felipe INEOS GRENADIERS COL 48″
5. *HIGUITA Sergio Andres BORA-HANSGROHE COL 48″
6. TEUNS Dylan BAHRAIN VICTORIOUS BEL 48″
7. VALVERDE Alejandro MOVISTAR TEAM ESP 48″
8. POWLESS Neilson EF EDUCATION-EASYPOST USA 48″
9. *HIRSCHI Marc UAE TEAM EMIRATES SUI 48″
10. WOODS Michael ISRAEL-PREMIER TECH CAN 48″

ANNICK VAN VLEUTEN S’IMPOSE COMME EVENEPOEL

Annemiek Van Vleuten s’impose en solitaire à Liège (photo ASO/Romain Laurent)

Comme Remco Evenepoel, Annemiek van Vleuten (Movistar Women Team) a réalisé une démonstration pour remporter ce dimanche le deuxième Liège-Bastogne-Liège Femmes de sa carrière, trois ans après le premier. Reprise une première fois par ses rivales après son attaque dans la Redoute, la Néerlandaise de 39 ans n’a ensuite plus été revue après la deuxième flèche décochée dans la côte de la Roche-aux-Faucons, à 14 kilomètres de l’arrivée.

La championne olympique et double championne du monde de chrono a fait valoir ses qualités de rouleuse pour résister, vent de face, au retour d’un groupe de cinq poursuivantes. Elle remporte cette 6ème édition avec 43” d’avance sur Grace Brown (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope) et la tenante du titre Demi Vollering (Team SD Worx). Elle égale, avec ses deux victoires sur la “Doyenne”, le record détenu par sa compatriote Anna van der Breggen.

Infos ASO

Le classement de Liège-Bastogne-Liège Femmes

1. VAN VLEUTEN Annemiek MOVISTAR TEAM WOMEN NED les 142,1 km en 3h52’32 » (moy. 36,666 km/h)
2. BROWN Grace FDJ NOUVELLE-AQUITAINE FUTUROSCOPE AUS 43″
3. VOLLERING Demi TEAM SD WORX NED 43″
4. MOOLMAN-PASIO Ashleigh TEAM SD WORX RSA 43″
5. LONGO BORGHINI Elisa TREK-SEGAFREDO ITA 43″
6. CAVALLI Marta FDJ NOUVELLE-AQUITAINE FUTUROSCOPE ITA 47″
7. SIERRA CANADILLA Arlenis MOVISTAR TEAM WOMEN CUB 01’58 »
8. LIPPERT Liane TEAM DSM GER 01’58 »
9. NIEWIADOMA Katarzyna CANYON // SRAM RACING POL 01’58 »
10. SPRATT Amanda TEAM BIKEEXCHANGE-JAYCO AUS 01’58 »
11. ROOIJAKKERS Pauliena CANYON // SRAM RACING NED 01’58 »
12. LABOUS Juliette TEAM DSM FRA 02’05 »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 922 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.