FOOTBALL : LE LOSC FÉMININ BALAYÉ PAR LE STADE DE REIMS

LOSC féminin Reims
Les féminines du LOSC ont à nouveau souffert contre un cador de D1 (photo JMD/Sports 59/62)

Le LOSC féminin s’incline sur son terrain de Villeneuve-d’Ascq face au Stade de Reims (2-5). Les Lilloises terminent donc l’année en dernière position au classement général de la D1, à l’issue de cette 11ème journée. L’opération maintien sannonce difficile en 2024 pour le promu lillois.

C’est déjà la mi championnat en D1 Arkema, et le LOSC recevait samedi le Stade de Reims pour le dernier match avant la trêve. Cette première moitié de saison a été difficile pour le promu lillois. Avant-dernières avant le coup d’envoi, les Lilloises jouaient un match crucial face au Stade de Reims, 4ème. Pour la circonstance le président Olivier Létang assistait à la rencontre. Tout comme Amandine Henry, qui effectuera ses débuts sous le maillot rouge en janvier.

La défaite est sévère quant au score. Mais le public a constaté à nouveau une réelle différence de niveau entre une équipe qui vient de D2, et une autre qui figure en haut de tableau (4è), pour sa 6è saison en D1. De plus, le LOSC féminines était privé de l’internationale marocaine Nesryne El Chad. La meilleure jeune joueuse africaine de l’année ne jouera plus de la saison, suite à une rupture des ligaments croisés survenue à Bordeaux. Un tuile dont le club se serait bien passé dans ce début de saison difficile.

Des occasions stériles

Et pourtant, sur le terrain annexe du Stadium de Villeneuve-d’Ascq, les joueuses de Rachel Saidi ont fait preuve d’envie en se créant les premières occasions en début de rencontre grâce à Lorena Azzaro (14è, 38è). Mais les Rémoises, sans donner l’impression de forcer obtiennent une première occasion suite à un penalty. Heureusement, Lisa Launay repousse le tir de Rachel Coboz (31è). Mais la gardienne nordiste ne peut rient deux minutes plus tard sur le tir de la même Coboz, qui ouvre le score (0-1, 33è).

Juste avant le repos, Julie Rabanne croit égaliser. Mais son but est refusé pour hors-jeu. Les deux équipes regagnent donc le vestiaire sur le score de 0-1 en faveur de Reims.

Tout restait donc possible en seconde période pour le LOSC féminin mené seulement d’un but par le Stade de Reims. Mais l’ancienne lilloise Noémie Mouchon va faire le break en marquant à la 56è minute (0-2). Mais celle-ci ne célèbre pas son but par respect pour ses anciennes équipières.

Le réalisme des Rémoises

Suivront les buts de Oluwatosin Demehin (62è), Rofiat Imuran (79è) et Shanah Chossenotte (90è+3). Une série entrecoupée par deux buts mérités de Maïté Boucly (63è) et Julie Rabanne sur penalty (86è). A l’arrivée, le score est net et sans bavure (2-5) entre le LOSC féminin et le Stade de Reims.  » Un score sévère » constate ainsi Rachel Saidi.  » On offre encore beaucoup de buts. Il y a beaucoup de frustration et de déception là-dessus. On est en train de perdre beaucoup de points en offrant ses cadeaux à nos adversaires. Il faut que l’on soit beaucoup plus costaud sur le plan défensif, malgré notre travail répété. On boucle malheureusement la phase aller sur une défaite. »

Mais le réalisme des Champenoises a fait la différence car elles ont laissé le ballon aux Nordistes (60% de possession) pour mieux les prendre en contre. La vitesse des attaquantes rémoises a souvent dépassé les défenseures lilloises, dans une partie engagée sur le plan physique.

L’année s’achève donc sur un bilan faible pour les Lilloises: 7 défaites, 3 nuls et une seule victoire; 13 buts marqués pour 33 encaissés. C’est de loin la plus mauvaise défense de D1. Avec 6 points seulement, le LOSC navigue dans les mêmes eaux que Bordeaux.

La feuille de match

LOSC Féminin – Stade de Reims : 2-5 (0-1)

11ème journée de D1 Arkema
Terrain annexe, Stadium Lille Métropole. 1 000 spectateurs environ. Arbitre : Mme Daupeux assistée de Mmes Pansart et Jourdain.

Buts : pour Lille, Boucly (63e), Rabanne (85e sp) ; pour Reims, Corboz (33e), Mouchon (56e), Demehin (62e), Imuran (80e), Chossenotte (90e+5).

Avertissements : aux Lilloises Ollivier (19e), Laplacette (89e) ; à la Rémoise Imuran (84e).

LOSC : Launay – Laplacette, Lambert (Bamenga 67′), Mbala (Lelarge 81′), Devleewschauwer, Ollivier (Roux 67′) – Pian, Paprzycki – Rabanne, Azzaro (Boilesen 77′), Boucly
Entraîneur : Rachel Saidi

REIMS : Szemik – Rastocle, Pasquereau, Demehin, Notel – Le Moguédec (Eninger, 70e), Joly (Ngock, 83e), Corboz (c, Meyong, 70e) – Chossenotte, Mouchon (Imuran, 78e), Nassi (Gomes, 83e). Entraîneure : Amandine Miquel.

Les réactions

Rachel Saidi, entraîneure du LOSC féminin.  » le score est une nouvelle fois très large. On offre encore beaucoup de buts. Il y a beaucoup de frustration et de déception là-dessus. On est en train de perdre beaucoup de points en offrant ses cadeaux à nos adversaires.« 

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. La réaction de Rachel Saidi en zone mixte après LOSC féminin-Reims.

Amandine Miquel, entraîneure du Stade de Reims féminin.  » Nous avons un groupe encore jeune, qui panique assez vite, comme on a pu le voir. Il fallait donc prendre un peu le large. C’est ce que l’on a fait; ce qui nous permet de ne pas être en difficulté lorsqu’elles en marquent un 2ème. « 

La réaction de l’ancienne Lilloise Noémie Mouchon en zone mixte.
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1623 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.