FOOTBALL : LE RC LENS S’OFFRE UN PRINTEMPS EUROPEEN !

RC Lens-Séville Ligue des Champions
Encore un impressionnant tifo avant RC Lens-Séville FC (photo JMD/Sports 5962)

Le RC Lens bat Séville 2-1 lors de la 6è journée de Ligue des Champions. Les Sang et Or terminent 3èmes du groupe B et se qualifient pour la seconde phase de la Ligue Europa. Après avoir subi en première période, les Lensois ont réagi après le repos. Pour marquer au bout du suspense le but de la victoire dans les dernières minutes. Et offrir ainsi un joli cadeau de Noël à leurs supporters, toujours aussi fervents.

Finalement l’arrêté préfectoral interdisant le déplacement des supporters sévillans à Bollaert a été levé à 16h. Pour un match à 18h45 ! Ce que l’on appelle en termes crus un « beau foutache de gu…« . Ainsi qu’une nouvelle claque pour le Ministre de l’Intérieur qui vit décidément un très mauvais début de semaine. Mais passons et parlons plutôt sport… Quelques supporters venus d’Espagne pour quelques jours ont quand même pu ainsi accéder au parcage visiteurs. Sans provoquer aucun incident.

L’hymne de la Champions League a retenti pour la dernière fois à Bollaert.

Bien que privé de 8 ou 9 titulaires, le Séville FC a nettement dominé la première période face au RC Lens, surtout au niveau de la possession de balle (presque 70% !). Le plus gros du jeu s’est concentré dans la moitié de terrain lensoise. Mais les Espagnols se sont montrés rarement dangereux, face à une défense lensoise bien regroupée. Seule occasion à noter: une belle reprise de Rakitic détournée par Samba (29è).

Un seul tir (non cadré) pour Lens, contre 6 dont 2 cadrés pour Séville; les Sang et Or finalement s’en sortaient plutôt bien avec un 0-0 au repos. Mais allaient-ils tenir encore une mi-temps comme cela ?

Medina engagé sur les deux penalties

En tous cas, un véritable déluge s’abat sur Lens au moment où les joueurs reviennent sur le terrain. Une averse qui va réveiller les joueurs artésiens. Ceux-ci sortent enfin de leur camp et prennent plus d’initiative. Même si Samba est sauvé par la barre sur un tir de Pedrosa (57è). Cette révolte est récompensée à l’heure de jeu.

L’ancien lillois Boubakary Soumaré crochète en effet Facundo Medina dans la surface de réparation. C’est le penalty incontestable confirmé par la VAR. Przemyslaw Frankowski ne tremble pas et trompe en force le gardien andalou Dmitrovic (1-0, 60è).

Cette soirée sera d’ailleurs marquée par les penalties. A la 75è minute en effet, Medina est pénalisé pour une faute sur Rakitic. Sergio Ramos voit son tir repoussé par Brice Samba. Mais l’arbitre fait retirer le penalty car le gardien lensois n’était pas totalement sur sa ligne. Et cette fois, Ramos ne loupe pas l’occasion d’égaliser (1-1, 79è). La star espagnole, toujours aussi insupportable, charge Samba dans la foulée, ce qui lui vaut un carton jaune mérité.

Mais il reste plus de 10 minutes stressantes à vivre pour le public lensois. Tandis que Ramos est hué à chaque fois qu’il touche le ballon. Dix minutes auxquelles s’ajoutent 7 minutes de temps additionnel. Une éternité…

Fulgini délivre le public lensois

Les Andalous repartent à l’assaut du but de Samba. Mais Angelo Fulgini, entré en cours de jeu, offre la délivrance aux supporters en échappant à la défense adverse, pour tromper Dmitrovic (2-1, 90è+6). C’est le but de la victoire qui conclue une belle soirée de football pleine de suspense. Avec cette 2è victoire et un total de 8 points, le RC Lens assure la 3è place du groupe B. Un accessit qui lui offre une place pour les 1/16è de finale de la Ligue Europa en février prochain. Presque le printemps européen…

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Franck Haise en conférence de presse après RC Lens-Séville.

Après cette belle victoire, et cette qualification, Franck Haise ne cachait pas sa satisfaction, sans en rajouter.  » Peu pensaient qu’on allait prendre 8 points. Si l’un d’entre vous me l’avait dit avant, j’aurais parié une caisse de grands vins ou de champagne… Bien sûr, ça ne nous donne pas la place pour rester en Ligue des Champions. Mais ça nous laisse la place de continuer à grandir, et à espérer vivre de belles aventures. »

La feuille de match

RC Lens-Séville FC : 2-1 (0-0)

6è journée de la Ligue des Champions. Stade Bollaert-Delelis. 37 456 spectateurs. Temps frais et pluvieux. Pelouse en bon état.

Arbitre: Félix Zwayer (All)

Buts pour le RC Lens : Frankowski (63’, sp), Fulgini (90’+6). Pour Séville FC : Ramos (79’, sp).
Avertissements : RC Lens : El Aynaoui (37’), Fulgini (85’). Séville FC : Soumaré (61’), Salas (66’).

RC Lens : Samba (c) – Gradit (Khusanov, 90’+7), Danso, Medina – Aguilar, Abdul Samed, Mendy (El Aynaoui, 24’), Frankowski – Pereira da Costa (Fulgini, 72’), Sotoca, Wahi (Guilavogui, 72’). Entraîneur: Franck Haise
Séville FC : Dmitrovic – Sanchez, Gudelj, Salas, Ramos, Pedrosa – Rakitic (c), Soumaré, Sow – Torres (Mir, 69’), En-Nesyri. Entraîneur: Diego Alonso

Les réactions

RC Lens-Séville en Ligue des Champions
Przemyslaw Frankowski a réussi un penalty important (photo JMD/Sports 5962)

Przemyslaw Frankowski, piston du RC Lens.  » Nous pouvons être fiers car nous sommes encore en Coupe d’Europe. On est également un peu déçus car nous sommes éliminés en ayant 8 points au compteur, mais on se contentera de l’Europa League. Nous serons prêt pour cette nouvelle compétition. »

Brice Samba, capitaine du RC Lens.  » Le club grandit et montre ainsi ses ambitions. On a pu voir le public ce soir et je pense que l’on a procuré beaucoup d’émotions même si ce fut difficile en première mi-temps. L’essentiel est la qualification. »

Jonathan Gradit, défenseur du RC Lens.  » ça pouvait paraître facile mais ça ne l’était pas. C’était le gagnant de la Ligue Europa en face de nous. C’est un exploit, et c’est très bien de l’avoir fait.»

Diego Alonso, entraîneur du Séville FC.  » Je pense qu’on a dominé plus ou moins tout le match. On n’a pas laissé beaucoup d’occasions à l’adversaire. Le soi-disant pénalty de Lens est un fait isolé. C’est cruel. Aujourd’hui, l’équipe a tout fait pour pouvoir gagner même s’il a manqué l’efficacité. « 

Retrouvez aussi les interviews de Jonathan Gradit et Brice Samba sur Dailymotion SPORTS 59/62.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1624 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.