FOOTBALL: LE VAFC EN VENTE ?

Vente VAFC
Eddy Zdiech avant le match contre Caen (photo JMD/Sports5962)

C’est un serpent de mer qui réapparait depuis plusieurs années: le Valenciennes Football Club (VAFC) serait en vente. C’est du moins ce qu’affirme le journal l’Equipe dans son édition du 27 avril. Les éléments semblent sérieux, même si le club a démenti par communiqué.

L’information est sortie dès la veille, vers 21h12, sur le site web de l’Equipe, avant d’être publiée ce matin dans le quotidien papier. Notre confrère Joël Dominighetti affirme que le président Eddy Zdiech a officiellement mandaté le cabinet spécialisé anglais KPMG pour une cession.

Notre confrère parle de trois sources fiables et cite un certain nombre de chiffres précis sur cette revente. Et notamment un prix de cession de 3,51 M d’euros.

Un communiqué sarcastique du club

Pas de réaction directe de Eddy Zdiech ce matin, ni du club. Celui-ci a quand même publié rapidement un communiqué sur son site (dès 8h57), de façon sarcastique. Il tient en deux lignes: » C’est donc la énième fois que la vente du club est annoncée, toujours de source sûre et parfumée de chiffres totalement farfelus. Ce n’était pas encore arrivé cette saison. Voilà qui est fait ! ALLEZ VA ». Cela dit, l’annonce du mandat n’est ni confirmée, ni infirmée…

Ce n’est pas la première fois effectivement que les media annoncent la mise en vente du club. Le dernier épisode remonte à l’an dernier, avec un projet de reprise de la part du casinotier Patrick Partouche, actionnaire minoritaire du club, qui est resté lettre morte. Le dialogue est en tous cas impossible entre les deux hommes.

Il y avait eu auparavant, à la fin de l’année 2018, la reprise « quasi sûre » du club hennuyer par la société suisse III Sport Invest. Celle-ci avait prévu de mettre l’ancien ministre des Sports de Nicolas Sarkozy, Eric Besson, à la tête du club. Mais cette cession a capoté, sans que l’on sache trop les raisons, ni qui en était le responsable.

La pression des ultras

Alors, quelle valeur doit-on donner à cette nouvelle annonce de vente du VAFC ? Les bases de l’Equipe semblent solides. Mais depuis qu’il a pris la présidence du club après sa relégation en ligue 2, en 2014, Eddy Zdiech a toujours donné l’impression de vouloir garder le VAFC sous son emprise.

On sait que depuis plus d’un an, les principaux clubs de supporters demandent le départ du chef d’entreprise valenciennois, en multipliant les actions symboliques en dehors du stade, et les banderoles de protestation les soirs de match.

Régulièrement, les supporters déploient des banderoles de protestation (photo JMD/Sports 5962)

On sait aussi que le VAFC est en procés aux prud’hommes avec différents anciens acteurs du club comme le gardien Nicolas Penneteau, l’ex-directeur général adjoint Pierre Wantier et peut-être aussi l’ancien entraîneur Olivier Guégan, limogé en cours de saison.

Pour le moment, l’avenir du club se joue sur le terrain. Le VAFC lutte actuellement pour le maintien en Ligue 2. L’équipe de Christophe Delmotte figure actuellement en 16è position au classement. La situation du club en fin de championnat (relégué ou maintenu) sera en effet essentielle dans ce processus de revente. Ce week-end, les Hennuyers ont ainsi un déplacement difficile à Paris.

Cette fois, Eddy Zdiech a t’il décidé de jeter l’éponge, vu le contexte défavorable ? Affaire à suivre, une fois de plus…

A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.