FOOTBALL : LUCAS CHEVALIER, L’HOMME INDISPENSABLE DU LOSC

LOSC-Metz Lucas Chevalier
Lucas Chevalier le héros de LOSC-Metz (photo JMD/Sports 5962)

Les Dogues poursuivent leur série victorieuse. En battant Metz 2-0 lors de la 14è journée de Ligue 1, le LOSC se rapproche du podium et reste invincible depuis le 26 septembre, en championnat comme en Coupe d’Europe. Face aux Lorrains, les Lillois maladroits ont quand même marqué deux fois. Mais surtout, leur gardien Lucas Chevalier est le héros de ce LOSC-Metz. Il obtient en effet un nouveau clean-sheet en arrêtant deux penalties. Il rappelle ainsi un certain Mike Maignan.

Surprise sur la feuille de match de LOSC-Metz: Benjamin André est sur le banc de touche. Il est remplacé par Angel Gomes sur le terrain, tandis que le brassard de capitaine est confié cette fois à Rémy Cabella, qui redevient titulaire.

Après avoir pataugé dans la mare de boue de Ljubljana jeudi, les Dogues cette fois n’étaient pas en état de se plaindre de l’état de la pelouse du stade Pierre-Mauroy. D’autant qu’avec le toit fermé, elle a été préservée des averses de neige de la matinée.

A trois semaines de Noël, les clubs de supporters avaient organisé une opération de bienfaisance en faveur des enfants défavorisés. Les spectateurs pouvaient offrir des peluches qu’ils ont jeté sur le terrain peu avant le coup d’envoi. D’où un spectaculaire jet de peluches à la mi-temps.

Lucas Chevalier Superstar

Mais le père Noël ce dimanche de décembre est jeune et s’appelle Lucas Chevalier. Plébiscité par les supporters la saison dernière, le Calaisien s’est pleinement imposé au LOSC. Au point de faire oublier Mike Maignan en personne. Non seulement il accumule les clean-sheets ( 5 sur les 6 derniers matchs), permettant ainsi des victoires malgré un manque de réalisme offensif. Mais maintenant, il marche totalement dans les pas de son prédécesseur.

Face à Metz en effet, le gardien du LOSC a arrêté non pas un mais deux penalties accordés au FC Metz par M. Angoula. Le premier, c’est en première mi-temps, suite à une faute de Lenny Yoro. Chevalier part du bon côté et détourne le tir pourtant bien cadré de Simon Elisor (27è). Ce qui permet au LOSC de rester à 0-0 face à Metz. « Quand le premier tireur a posé le ballon, un gaucher, je l’ai regardé cinq secondes et je me suis dit qu’il allait croiser. J’y suis allé à fond, j’essaie juste de choisir un côté en fonction du tireur et de ne pas dévier », explique le gardien nordiste. 

Le second, c’est en 2è période. Dix minutes après la reprise, Chevalier stoppe irrégulièrement Elisor qui filait vers le but. Cette fois, il arrête le tir de Lamine Camara avec la même assurance insolante.  » Arrêter un penalty pour un gardien, c’est comme marquer un but« , confiera Lucas sur Canal +.

Cinq clean-sheets en 6 matchs

Car effectivement, après ce 2è exploit, le LOSC était parvenu à prendre l’avantage peu avant le repos. Malgré une floppée d’occasions sur le but de l’ancien Dogue Alexandre Oukidja, le ballon ne rentrait pas, notamment sur des tirs de Yazici et David. Mais tous deux vont se rattraper durant le temps supplémentaire (+6 mn). Le Turc marquait d’abord suite à un renvoi maladroit d’un Oukidja pas à l’aise (45è+2, 1-0). Puis c’était au tour du Canadien de conclure quand même, mais sur penalty, après avoir été bousculé par le défenseur messin Candi (45è+6), 2-0).

La suite, on la connaît. Lucas Chevalier va préserver le résultat face à un FC Metz offensif, qui aurait pu obtenir un penalty supplémentaire en 1ère période. Mais le gardien lillois sauve une dernière fois son équipe sur une reprise dangereuse de Sabaly (69è). Incontestablement, c’est l’homme du match. Celui qui offre la victoire à son équipe.

 » Une performance que je ne vais pas oublier « 

Lucas Chevalier

« Cela n’arrive pas tous les jours, je ne sais pas si je vais encore vivre ça dans ma carrière, confie Chevalier le héros de LOSC-Metz en zone mixte . » C’est bien pour la confiance, ça restera une performance que je ne vais pas oublier. » Cette saison, seul le gardien niçois Marcin Bulka a réussi cette performance. Mais Chevalier ne pense pas pour autant en faire une spécialité comme Mike Maignan. « Non, je ne sais pas, je n’en sais rien, on verra sur la duréeCe n’est pas forcément quelque chose sur lequel je travaille. Les penaltys, c’est plutôt au feeling, ce que tu ressens sur le moment et l’instinct. Mais vraiment bosser dessus, je ne sais pas. »

L’hommage du coach

Paulo Fonseca en tous cas a rendu hommage à son jeune gardien (22 ans), en conférence de presse.  » Notre victoire face au FC Metz est méritée, avec Lucas Chevalier qui arrête deux penalties. Il a été très important pour l’équipe… Nous avons bien géré la seconde période. Lucas a été déterminant dans le but, bien entendu, mais notre équipe est devenue forte défensivement. » 

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Paulo Fonseca en conférence de presse après LOSC-Metz.

Après cette victoire 2-0 contre le FC Metz, le LOSC et son gardien Lucas Chevalier restent à portée du podium de la Ligue 1, à 1 point de Monaco (3è) et à 6 points du PSG, toujours leader à l’issue de cette 14è journée.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. La réaction de Lucas Chevalier en zone mixte après LOSC-Metz.

La feuille de match

LOSC-FC METZ 2-0 (2-0)

14ème journée de Ligue 1
Dimanche 3 décembre 2023 (17h05) – Stade Pierre Mauroy de Villeneuve-d’Ascq. 38 065 spectateurs. Toit fermé. Temps froid. Pelouse en bon état.
Arbitre :  Gaël Angoula

Football LOSC-Metz Ligue 1
Le toit du stade Pierre-Mauroy était fermé pour LOSC-Metz (photo JMD/Sports 5962)

Buts :  Yazici (45’+2), David (sp. 45’+4)
LOSC : Chevalier – Santos, Yoro,  Alexsandro, Gudmundsson –Gomes, Cabella (c), Bentaleb (André, 56′), Zhegrova (Ferrah, 88′)- Yazici (Haraldsson, 70′), David (Bouaddi, 88′)
Entraîneur : Paulo Fonseca

FC Metz : Oukija – Udol (c), Candré, Traoré, Van Den Kerkhof (Asoro, 46′), Kouao (Nduquidi, 34′) – Camara (N’Guessan, 90’+1), Jean-Jacques –  Elisor (Tetteh, 74′), Sabaly (Diallo, 73′), Jallow
Entraîneur :  Lazlo Bölöni

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1624 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.