FOOTBALL: QUEL LOSC APRES CETTE DERNIERE TREVE INTERNATIONALE ?

Monaco Lille
Xeka et André sont restés à Luchin durant la trêve (photo archives JMD/Sports5962)

Vendredi 19 novembre à 21 heures, le LOSC retrouve la Ligue 1 avec un déplacement périlleux sur le Rocher. Le champion de France affronte un autre club européen, Monaco. Monaco Lille, c’est l’une des affiches de la 14ème journée de Ligue 1. Mais où en sont ces deux équipes ambitieuses après cette ultime coupure internationale de l’année ?

C’est un constat confirmé depuis le début du championnat. Les Dogues ont un mal fou à reprendre après ces coupures d’une dizaine de jours, durant laquelle l’entraîneur est privé d’une dizaine de joueurs retenus en sélection. Défaite (2-1) à Lorient après la première trêve début septembre. Echec à Clermont (1-0), après la trêve d’octobre. Et cette fois, c’est un nouveau déplacement qui se profile, qui plus est chez un des cadors de la Ligue 1. Même si Monaco, à l’instar de Lille, connaît un début de championnat décevant, alors que la réussite est au rendez-vous en Ligue Europa (l’ASM est 1ère de son groupe).

Des retours tardifs pour Monaco Lille

Cette fois encore, Jocelyn Gourvennec a récupéré ses internationaux au fur et à mesure, pas toujours entiers. Ce problème a été forcément évoqué lors du traditionnel point-presse d’avant-match, tenu mercredi en début d’après-midi au domaine de Luchin, par Jocelyn Gourvennec et Benjamin André. La blessure à l’oeil de Jonathan David avec l’équipe du Canada constitue ainsi le seul « pépin » de la trêve.

Vidéo. Les principales déclarations de Jocelyn Gourvennec et Benjamin André.

Le coach lillois a ainsi replacé ce match de reprise dans son contexte. C’est le premier d’une série de 9 rencontres (Ligue 1 et Ligue des Champions) à enchaîner jusqu’à Noël. Soit un match tous les trois jours, comme Monaco d’ailleurs.

L’effectif est juste quand on joue deux compétitions à la fois. Les matches internationaux compliquent la situation comme le constate Benjamin André, l’un des rares cadres restés à Luchin durant la trêve.  » C’est évident que les sélections nous plombent un peu, mais c’est valable pour beaucoup de clubs. Quand on veut être au haut niveau, il faut de bons joueurs, et quand vous avez de bons joueurs, c’est logique qu’ils partent en sélection. »

La nécessité de resynchroniser les joueurs

C’est ainsi que le LOSC va récupérer ses deux internationaux nord-américains, Timothée Weah et Jonathan David ce vendredi jour du match. Tout comme le Portugais Angel Gomes. Et qu’il y a donc peu de chance de les voir jouer ce duel alléchant entre Monaco et Lille. En tous cas pas en intégralité.

 » Il nous manque encore du monde. Ca c’est l’inconvénient de ces trêves avec les joueurs qui jouent loin. Ils étaient encore 11 à être partis. Et on les récupère au compte-gouttes. » Gourvennec constate le problème des reprises difficiles d’après coupure internationale.  » C’est vrai qu’on a à chaque fois mal redémarré. Une fois à Lorient, une fois à Clermont. C’étaient deux matches qui se ressemblaient beaucoup. Dans le contenu, on n’a pas montré beaucoup de choses. On a toujours des imprévus sur les joueurs qui reviennent de sélection.

 » On doit mieux synchroniser ceux qui étaient là et ceux qui rentrent »

Jocelyn Gourvennec

 » Quand vous avez beaucoup de joueurs internationaux, que vous préparez le match toute la semaine, à la fois sur le plan athlétique, mais aussi sur les plans tactique et stratégique… Quand les joueurs ne sont pas là, il faut faire des rappels quand ils reviennent tard. Mais c’est comme cela. Moi et le staff on doit s’adapter. Et on doit mieux synchroniser ceux qui étaient là (ils étaient dix joueurs de champ plus deux gardiens) et ceux qui rentrent. Qui doivent vite switcher entre leur projet en équipe nationale pour rebasculer en mode club.« 

La préparation du match contre Monaco a été compliquée.

Mêmes problèmes à Monaco qu’à Lille

 » C’est vrai que sur les deux retours de trêve on a eu du mal les deux fois. Il faut impérativement que face à Monaco on soit plus prêts, mieux synchronisés et plus focalisés sur l’objectif du match« , conclue sur ce sujet l’entraîneur du LOSC.

Du côté de Monaco, Nico Kovac a également évoqué le problème des joueurs retenus comme à Lille en sélection. Des joueurs encore plus nombreux à l’ASM. L’entraîneur croate place ce match dans les grand rendez-vous de la saison.

« Actuellement, nous sommes un peu dans la même situation que Lille »

Nico Kovac, entraîneur de Monaco

 » Ce que je sais, c’est que les joueurs aiment jouer les gros matchs, contre le PSG, et contre des concurrents directs pour les places européennes. La motivation est décuplée dans cette situation, même si on sait qu’il faut pouvoir répéter les performances de niveau et hausser notre niveau d’exigence à tous les matchs. Actuellement nous sommes un peu dans la même situation que Lille. Ce sera un match compliqué, difficile pour les deux équipes. Mais je veux encore une fois rester positif et je pense que mes joueurs sont sur la même longueur d’ondes.« 

Nico Kovac, l’entraîneur monégasque (photo ASM)

Un groupe sans Sanches ni Bamba

Jocelyn Gourvennec a annoncé son groupe dans la soirée jeudi. Il emmène 20 joueurs avec lui. Parmi eux, les trois « retardataires » Jonathan David, Timothy Weah et Angel Gomes. En revanche, Jonathan Bamba et Renato Sanches restent à Lille. Choix d’entraîneur ou blessure ? Aucune précision n’a été apportée par le LOSC à ce sujet.

Monaco- Lille, vendredi 19 novembre (21h) au stade Louis II de Monaco

A propos de JEAN-MARC DEVRED 910 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.