HALTEROPHILIE : ROMAIN IMADOUCHENE CHAMPION DU MONDE A L’EPAULE-JETE !

Bogota Romain Imadouchene
Romain Imadouchene lors des Jeux Méditerranéens à Oran (photo CNOSF)

Le Dunkerquois Romain Imadouchène (-96 kg) a obtenu la médaille d’or à l’épaulé-jeté avec 213 kg, lors des Championnats du monde, lundi soir à Bogota (Colombie). Il a réussi 165 kg à l’arraché et finit quatrième au total olympique avec 378 kg. Cela faisait 16 ans que l’haltérophilie française n’avait plus de champion du Monde dans ce sport un peu controversé.

La nouvelle est passée un peu inaperçue. D’abord parce que ces Mondiaux tardifs se passent loin, en Colombie, et sont très peu médiatisés. Ensuite parce que l’haltérophilie souffre toujours des relents de dopage qui ont terni son image de marque. Sans oublier des problèmes de gouvernance qui fâchent le Comité international olympique. Pourtant, ce sport a fait le ménage. Et le CIO le conserve au programme olympique. Il y aura donc bien des concours d’haltérophilie à Paris 2024 et Romain Imadouchène a toutes les chances d’y participer. Et pas seulement pour y participer.

Depuis quelques années, l’homme fort de Rosendaël progresse en effet tranquillement dans la hiérarchie internationale. Il a ainsi obtenu une médaille d’or, toujours à l’épaulé-jeté, lors des championnats d’Europe à Tirana, ainsi que le bronze au total olympique. Mais on ne s’attendait pas à un tel exploit qui, bien sûr, ravit la Fédération française d’haltérophilie et de musculation.

Le titre mondial au total olympique est revenu à Lesman Paredes avec 397 kg. Notons que Paredes est un Colombien qui défendait à Bogota les couleurs de … Bahrain.

Le premier champion du Monde depuis 2006

L’haltérophilie française n’avait plus eu de champion du Monde depuis Vencelas Dabaya en 2006 ! A Bogota, Romain Imadouchène était d’ailleurs le seul athlète masculin sélectionné, avec les trois féminines Dora Tchakounté, Vicky Graillot et Marie Josèphe Fègue.

Hormis cette médaille d’or, la progression de Romain Imadouchène à Bogota au total olympique est intéressante. Il bat son record de 6 kilos. Car il faut savoir qu’au Jeux Olympiques, les médailles concernent seulement le total de l’épaulé-jeté et de l’arraché.

D’autre part, le Nordiste devra perdre du poids car à Paris, la catégorie le concernant sera les -89 kilos. Mais cela n’inquiète pas le directeur des équipes de France. Dans l’Equipe, Arnaud Ferrari déclare en effet ceci sur le Dunkerquois. « Après sa médaille d’or aux Euro, déjà à l’épaulé-jeté, il a franchi un cap. Pour l’instant, il évolue à -96 kg, pour le faire monter en puissance, mais c’est un vrai -89 kg. Il n’a d’ailleurs été pesé qu’à 91,8 kg. Son objectif à Paris 2024, c’est la médaille d’or. »

Aux prochains Jeux Olympiques, la France pourra engager deux hommes et deux femmes. Romain Imadouchène a toutes les chances d’y être après son exploit de Bogota.

Les résultats (Hommes -96 kilos)

Arraché

  1. Leslan Paredés (Bahrain) 185 kilos
  2. Nurgissa Adiletuly (Kazakhstan) 174
  3. Jhor Esneider (Colombie) 171

Epaulé-jeté

  1. Romain Imadouchène (France) 213 kilos
  2. Leslan Paredés (Bahrain) 212
  3. Jho Esneider (Colombie) 209

Total olympique

  1. Leslan Paredés (Bahrain) 397 kilos
  2. Nurgissa Adiletuly (Kazakhstan) 383
  3. Jhor Esneider (Colombie) 380
  4. Romain Imadouchène (France) 378
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1018 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Bogota Romain Imadouchène Champion du Monde – SPORTS 59/62 | Olympic Games 2024

Les commentaires sont fermés.