HANDBALL : DES BLEUES EN OR AU CHAMPIONNAT DU MONDE 2023 !

Equipe de France féminine de handball 2023
L'équipe de France féminine remporte son 3è titre mondial (photo FFHB/Icon Sport)

L’équipe de France féminine de handball est devenue pour la 3ème fois championne du Monde en battant en finale à Herning la Norvège 31-28. C’est le couronnement d’un parcours parfait en Scandinavie, lors de ce Mondial 2023. De bon augure pour les Bleues avant les Jeux Olympiques de Paris, où elles défendront leur titre. A deux mois de leur nouveau sacré, elles sont venues à Villeneuve-d’Ascq pour une étape de leur préparation.

Les Bleues ont joué en effet au Palacium le 10 octobre dernier. Les championnes olympiques 2021 ont pulvérisé l’Italie 50-16, dans un match des qualifications pour l’Euro 2024. La salle de Villeneuve-d’Ascq était pleine à craquer pour l’occasion. Les 1 800 spectateurs présents ont ainsi le privilège de voir évoluer les futures championnes du Monde. Car l’équipe de France féminine était en partie en reconstruction après son titre olympique.

Le Mondial 2023 était organisé conjointement par le Danemark, la Norvège et la Suède. Les Françaises ont réalisé un parcours parfait en Scandinavie, en gagnant leurs 9 rencontres. Pourtant, ce championnat du Monde n’était pas prioritaire, comme nous l’expliquait à Villeneuve-d’Ascq l’arrière Chloé Valentini, l’une des meilleures joueuses de ce Mondial.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Chloé Valentini à Villeneuve-d’Ascq, après France-Italie.

Révélation de nouveaux talents

Après avoir déjà battu sur le fil (24-23) la Norvège, tenante du titre, l’équipe de France féminine de handball a récidivé en finale quelques jours plus tard dans la ville danoise de Herning. 11 000 spectateurs assistaient à cette finale à la Jyske Bank Boxen ! Si l’ambiance était forcément pro-norvégienne, les Bleues ont parfaitement su gérer la pression. Au point de maîtriser la rencontre de bout en bout; en creusant l’écart en première période (21-17). Et en contenant le retour des Nordiques en seconde.

Les Nantaises Léna Grandveau, qui disputait son premier Mondial, et Tamara Horacek ont été les plus efficaces avec 5 buts chacune, dans une finale où 11 joueuses différentes ont marqué. Dans les buts, la Messine Hatada Sako s’est mise au niveau de Laura Glauzer, qui a réussi une compétition impressionnante.  » Je n’avais pas participé au premier match contre la Norvège, donc quand je rentre, je sais qu’on compte sur moi et que je me dois de donner le meilleur de moi-même. J’ai attendu ce moment là depuis si longtemps, je ne pouvais pas laisser tomber les filles et le staff. Et quand je fais le dernier arrêt, franchement, c’est fou dans ma tête. Trop d’émotions, trop de choses…incroyable ! « 

L’émotion de Olivier Krumbholz

Cet arrêt de Sako sur un tir de Skogrand sera en effet déterminant à 29-27. Et malgré les 8 buts de Nora Mork, les Bleues concluent dans les dernières minutes sur le score de 32-28. Vingt ans après leur premier titre, elles remportent leur 3ème étoile, sous les yeux émus du « dur » Olivier Krumholz, présent lors de ces trois Mondiaux victorieux.

 » Il y a énormément de plaisir et de joie, surtout pour les jeunes joueuses, celles qui n’avaient jamais connu ça« , confie ainsi le technicien lorrain.  » Il y en a un paquet qui n’étaient pas là en 2017. Tout le groupe a mis tous les ingrédients, on a passé le niveau supérieur de discipline et c’était obligatoire quand on voit le niveau du match d’aujourd’hui. On a été très, très bien, on fait moins d’erreurs qu’elles et à la fin, on gagne. Maintenant, il faut que les filles continuent à bosser si elles veulent arriver à faire le doublé. « 

Un doublé championnat du Monde/Jeux Olympiques qui pourrait être réalisé l’été prochain lors de Paris 2024. Avec une finale chez nous, au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq. On l’espère avec impatience…

La feuille de match

France – Norvège : 31-28 (20-17), finale du championnat du Monde féminin 2023.
Herning, Jyske Bank Boxen – 11 000 spectateurs
Arbitres : Bojan Lah et David Sok (SLO)

France 
Gardiennes :
 Glauser (4 arrêts / 20 tirs dont 0/4 pén), Sako (4 arrêts / 16 tirs dont 1/4 pén)- Nocandy (1/2), Toublanc (2/4), Valentini (4/5), C. Lassource (0/1), Zaadi Deuna (0/1), Flippes (2/2), O. Kanor (4/6), Horacek (5/6 dont 3/4 pén), D. Lassource, Foppa (1/1), Nze Minko (3/5), Granier (1/2), Bouktit (3/4 dont 1/2 pén), Grandveau (5/6). Entraîneur : Olivier Krumbholz
Exclusions temporaires : Foppa (13′), C. Lassource (23′), Nze Minko (37′), Kanor (49′)

Norvège
Gardiennes : S. Solberg (2 arrêts / 16 tirs dont 0/4 pén), Lunde (7 arrêts / 23 tirs dont 2/3 pén) – Aardahl (1/3), Skogrand (0/2), Mork (8/10 dont 7/7 pén), S. Oftedal (6/7), Brattset Dale, Breistol, Ingstad, Bakkerud (2/2), Novak, Herrem (4/4), S. Solberg-Isaksen, Reistad (5/6 dont 0/1 pén), Hovden (2/2), Deila. Entraîneur : Thorir Hergeirsson
Exclusions temporaires : Bakkerud (12′, 33′), Deila (28′)

L’équipe de France féminine de handball

Equipe de France féminine de handball 2023
Estelle Nze Minko , la capitaine de l’équipe de France féminine de handball (photo Icon Sport/FFHB)

Gardiennes : Camille DEPUISET (Metz Handball) – Laura GLAUSER (CSM Bucarest) – Hatadou SAKO (Metz Handball) 
Ailières gauches : Coralie LASSOURCE (Brest Bretagne Handball) – Chloé VALENTINI (Metz Handball) 
Arrières gauches : Orlane KANOR (Rapid Bucarest) – Estelle NZE MINKO (cap) (Gyor Audi ETO KC) 
Demi-centres : Léna GRANDVEAU (Neptunes de Nantes) – Tamara HORACEK (Neptunes de Nantes) – Méline NOCANDY (Paris 92) – Grace ZAADI DEUNA (CSM Bucarest) 
Pivots : Sarah BOUKTIT (Metz Handball) – Pauletta FOPPA (Brest Bretagne Handball) – Oriane ONDONO (Neptunes de Nantes) 
Arrières droites : Laura FLIPPES (CSM Bucarest) – Déborah LASSOURCE (Paris 92) – Océane SERCIEN-UGOLIN (Vipers Kristiansand)
Ailières droites : Lucie GRANIER (Metz Handball) – Alicia TOUBLANC (Brest Bretagne Handball)

Le parcours de l’équipe de France

Mondial IHF 2023 [Danemark, Norvège, Suède]
Jeudi 30 novembre au dimanche 17 décembre 2023 :

Tour préliminaire à Stavanger :
30 novembre à 20h30 : 
France – Angola 30-29
02 décembre à 18h00 : Islande – France 22-31
04 décembre à 21h00 : France – Slovénie 31-27

Tour principal à Trondheim :

06 décembre à 18h00 : France – Autriche 41-27

08 décembre à 18h00 : Corée du Sud – France 22-32

10 décembre à 20h30 : France – Norvège 24-23

Quart de finale à Trondheim :

12 décembre à 17h30 : France – République tchèque 33-22

Demi-finale à Herning :

15 décembre à 21h00 : France – Suède 37-28

Finale à Herning

17 décembre à 19h00 : France – Norvège 31-28

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1519 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.