HANDBALL : ELOHIM PRANDI SORT LES BLEUS DE L’ENFER DU (GRAND) NORD

Handball France Suède Euro 2024
Le but venu d'ailleurs de Elohim Prandi (photo FFHand/Icon Sports)

L’équipe de France de handball bat celle de Suède 34-30 après prolongations en demi-finale du championnat d’Europe masculin 2024. Cela à l’issue d’un scénario incroyable, et cruel pour les Scandinaves. Elohim Prandi arrache le nul au buzzer sur un coup franc venu d’ailleurs, avant une prolongation maitrisée par cette équipe tricolore qui revient de loin. Les Bleus affronteront donc le Danemark dimanche dans une finale qui s’annonce explosive.

 » Si Prandi marque, il entrera dans l’Histoire du handball », n’hésitent pas à affirmer Philippe Gardent et Grégoire Marmotton, qui commentent en direct ce France-Suède pour TMC. Et bien, le joueur parisien va réussir ce geste historique, 6 secondes après que les Suédois ratent le but du KO, suite à un marché de Jim Gottfrinsson. Sur la relance, les Français obtiennent un coup franc alors que la dernière seconde est passée.

Elohim Prandi prend le ballon et réussit un tir venu d’ailleurs, qui passe sous les bras des défenseurs suédois. Avant de toucher le poteau et de rebondir sur le dos du gardien suédois du PSG Andreas Palicka, jusque là imbattable, ou presque. Prandi sort les Bleus des portes de l’Enfer, et arrache les prolongations. La mine des joueurs et des supporters suédois en disait long après cette égalisation pourtant impossible.

Le coup franc supersonique de Elohim Prandi

Deux mi-temps totalement opposées

Le héros du jour parlera ainsi de son geste après la rencontre.  » Quand je me lance, que je mets tout ce que j’ai et que je vois le ballon partir, je prie pour qu’elle rentre et au final, ça passe ! Que les mecs m’aient fait confiance, ça fait plaisir, même s’ils me rendent la confiance que je leur donne. Quand je tire, je cherche surtout à attraper le cadre, si je passe le mur et qu’elle est cadrée, vu ce que je mets, y’a moyen que ça rentre… »

Pourtant, les champions olympiques avaient réussi une première mi-temps parfaite, avec un Hugo Descat impitoyable (6 buts sur 6 tirs), et un Samir Bellahcène impérial dans les buts français. Au repos, la France mène ainsi 17-11 face à des Suédois dépassés.

Mais l’ancien capitaine dunkerquois va entrer dans le dur après le repos. Tout comme ses équipiers qui s’écroulent dans une seconde période catastrophique. Palicka écoeure les tireurs français, qui ratent même leurs jets de 7 mètres. Poussés par le public, les Scandinaves ont l’occasion de tuer le match dans les dernières secondes. Quand survient ce marché suédois et ce but français venu d’ailleurs (27-27 à la fin du temps règlementaire).

Quatrième finale européenne pour les Bleus

Mais comme on le pressentait, les Suédois sont sonnés. Au contraire des Français qui sont galvanisés par ce retour miraculeux. Rémi Desbonnet réussit quelques parades décisives. Les attaquants français marquent tandis que Palicka se blesse à la cheville. La France domine ces prolongations sans souffrir et bat la Suède 34-30 à l’issue d’un nouveau moment de handball inoubliable.

 » Le but d’Elohim, je pense qu’il peut essayer de le faire dix-mille fois chez lui ou à l’entrainement, et qu’il ne le met pas à chaque fois…« 

Guillaume Gille

Guillaume Gille semblait presque incrédule après cet incroyable renversement de situation. « Le groupe a eu un état d’esprit irréprochable, ce soir encore. La réaction du groupe a été incroyable après le but d’Elohim, surtout en prolongations. Le but d’Elohim, je pense qu’il peut essayer de le faire dix-mille fois chez lui ou à l’entrainement, et qu’il ne le met pas à chaque fois…En étant rationnel, on sait que les chances qu’il mette ce but, à l’arrêt et à douze mètres, elles sont pas énormes. Mais c’est un coup de génie dont il a le secret, c’était le jour pour que ça rentre. »

Handball France-Suède Euro 2024
La joie des Bleus après l’égalisation miraculeuse (photo FFHand/Icon Sports)

Dix ans après son titre en 2014 au Danemark, l’équipe de France disputera donc la finale de l’EHF EURO 2024, dimanche à Cologne (17h45).  Les Bleus se qualifient ainsi pour leur quatrième finale continentale, après 2006, 2010 et 2014.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1520 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.