LE CIO DEMANDE L’ANNULATION DE TOUTES LES MANIFESTATIONS SPORTIVES EN RUSSIE ET AU BELARUS

La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a réitéré aujourd’hui la ferme condamnation par le CIO de la violation de la Trêve olympique par le gouvernement russe et par le gouvernement biélorusse qui l’appuie., dans l’invasion de l’Ukraine. La  résolution correspondante des Nations Unies a été adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU le 2 décembre 2021 par consensus par les 193 États membres de l’ONU. La Trêve olympique a commencé sept jours avant le début des Jeux Olympiques, le 4 février 2022, et se termine sept jours après la clôture des Jeux Paralympiques. 

Après une première intervention jeudi, l’instance olympique a publié le communiqué suivant, qui fait office de première sanction après l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, appuyée par les forces biélorusses. Voici le communiqué dans son intégralité.

Le communiqué du CIO face à la crise en Ukraine

 » Aujourd’hui, la commission exécutive du CIO demande instamment à toutes les Fédérations Internationales de sports de déplacer ou d’annuler leurs manifestations sportives actuellement prévues en Russie ou au Bélarus. Elles devraient tenir compte de la violation de la Trêve olympique par les gouvernements russe et bélarussien et placer la sûreté et la sécurité des athlètes au premier rang de leurs priorités. Le CIO lui-même n’a aucune manifestation prévue en Russie ou au Bélarus.

Par ailleurs, la commission exécutive du CIO demande instamment de ne pas déployer le drapeau national russe ou bélarussien et de ne pas jouer l’hymne russe ou bélarussien dans le cadre de manifestations sportives internationales qui ne soient pas déjà soumises aux sanctions édictées par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) à l’encontre de la Russie.

Qui plus est, la commission exécutive du CIO exprime son soutien plein et entier au Comité International Paralympique (IPC) en vue des Jeux Paralympiques d’hiver de 2022 à Beijing à venir.

La commission exécutive du CIO fait part de sa profonde préoccupation quant à la sécurité des membres de la communauté olympique en Ukraine dont elle se montre entièrement solidaire. Elle souligne que le groupe de travail spécial du CIO est en contact avec la communauté olympique dans le pays afin de coordonner l’aide humanitaire dans la mesure du possible.

Un groupe de travail actif

La commission exécutive du CIO demande au groupe de travail de continuer à suivre de près la situation et de la tenir informée et à jour, notamment s’agissant d’éventuels amendements à apporter à la résolution d’aujourd’hui.

La déclaration d’aujourd’hui du CIO s’appuie sur sa déclaration d’hier qui peut être consultée ici.« 

Le Comité international olympique réuni lors de sa dernière session le 18 février (photo CIO/Greg Martin)

Le CIO pourraient prendre d’autres initiatives dans les prochains jours, afin de mobiliser le monde sportif dans cette crise politique. Elles pourraient concerner les Jeux Paralympiques de Pékin, qui doivent commencer le 4 mars. Avec un boycott des athlètes russes ? Affaire à suivre.

Mais déjà, l’UEFA a décidé, après la réunion d’un comité exécutif d’urgence, de déplacer la finale de la Ligue des Champions de Saint-Petersbourg à Paris le 28 mai prochain. Cela fait suite à une proposition de Emmanuel Macron à la Fédération européenne. Le Stade de France accueillera donc ce sommet européen. Là aussi, on peut attendre d’autres actions des Fédérations sportives nationales et internationales, devant la gravité de cette crise.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.