AUTOMOBILE : ADRIEN FOURMAUX ASSURE DANS LA 1è ETAPE DU RALLYE DE SUEDE

Rallye du Kenya Fourmaux
Pas de chance pour Adrien Fourmaux et Alexandre Coria (photo archives Jaanus Ree / Red Bull Content Pool )

Adrien Fourmaux avait promis de « se tenir à carreaux » lors du rallye de Suède, 2ème du championnat du Monde des rallyes WRC. Associé à Alexandre Coria, le pilote nordiste a pour mission de terminer la course dans le top 10 avec sa Ford Puma Rally 1. C’est ce qu’il a réussi lors de cette première journée qui a vu pas moins de cinq leaders différents ! Deux des favoris, Graig Breen et Ott Tanäk, ont abandonné lors de cette journée mouvementée.

Les consignes du team Ford M-Sport étaient claires pour Adrien Fourmaux. Après le spectaculaire accident du Monte-Carlo où sa Ford Puma hybride avait été détruite, le Seclinois devait cette fois ramener la voiture entière à l’issue du rallye de Suède, quitte à aller moins vite. Bref, prendre moins de risques, à l’image de son leader Graig Breen.

Départ prudent de Fourmaux

Adrien a eu le temps de réfléchir à tout cela, durant la réparation de son bolide, à laquelle il a participé dans les ateliers de M-Sport en Angleterre. Les responsables de l’écurie britannique n’étaient pas très heureux de cette sortie de route. Et cette fois, le Nordiste a su freiner son tempérament d’attaquant, sur les routes enneigées du Nord de la Suède.

Adrien Fourmaux a pris ses marques sur les routes enneigées du Rallye de Suède (photo Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)

Fourmaux prend ainsi un départ très prudent, en réalisant seulement le 12ème temps dans la 1ère épreuve spéciale du jour, à 23 secondes de l’Estonien Ott Tanäk (Hyundai). “Je veux gagner de la confiance. C’était une spéciale sans problème et on peut s’améliorer bien sûr. Il y avait beaucoup de neige meuble. Cétait difficile de garder la bonne trajectoire,” déclarait -il juste après cette 1ère spéciale. sur la radio course.

Une remontée régulière de Fourmaux

Après cet « échauffement », le Nordiste monte peu à peu en puissance avec le 9è chrono dans les deux spéciales suivantes. Mieux que son équipier Graig Breen. L’Irlandais a effectué une faute dans l’ES 2, longue de 27km. Breen bloque sa Puma Rally1 dans un mur de neige. Après une interruption d’une vingtaine de minutes, la spéciale repart normalement avec la performance surprenante du Finlandais Esapekka Lappi, auteur du scratch.

Craig Breen a percuté une congère avec sa Ford Puma Rally 1 (photo Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)

C’était une spéciale vraiment différente« , expliquait Adrien Fourmaux. » Celle-ci était vraiment rapide et le sol était beaucoup plus compact. C’était agréable à piloter, mais je n’ai pas pris de risques. Je peux m’améliorer, surtout au freinage.”

9e au scratch provisoire à la mi-journée, Adrien Fourmaux a conservé son rythme de l’ES2 avec une seconde de retard au km face aux meilleurs.“ Je pense que je dois m’améliorer plus dans mon pilotage que avec la voiture. Je vais juste garder ce rythme. Nous sommes toujours là et c’est ce qui est important. » Le jeune Nordiste assurait donc l’essentiel dans une 1ère boucle dominée par Kalle Rovanperä.

Après un passage par l’assistance, la course a repris en début d’après-midi par une 2ème boucle. En retrait depuis le départ, Adrien Fourmaux signe un très bon cinquième temps dans l’ES4 de ce rallye de Suède. Il revient à moins de 10 secondes du duo Greensmith/Katsuta. Le Japonais a perdu une demi-minute sur une sortie de route. Adrien était un peu surpris par sa performance. “C’est vraiment difficile avec des lignes partout. J’ai essayé de garder mes lignes et de garder mes roues dans les ornières. Je ne m’attendais pas à ce temps là, mais c’est une spéciale vraiment délicate.”

Thierry Neuville leader !

Le Seclinois confirme dans la 5ème spéciale en réalisant un temps intéressant à moins d’une demi-seconde au kilomètre du scratch. Adrien Fourmaux s’empare de la huitième place provisoire en prenant le meilleur sur son équipier Gus Greensmith, auteur d’une sortie de route. Il gagne encore une place dans la suivante, qui voit Ott Tanäk rester au stand, pour cette 1ère nocturne. “L’ambiance dans la nuit est tellement belle. J’ai eu un peu de mal avec l’arrière car mes pneus sont usés et j’ai perdu beaucoup de clous. C’était une spéciale propre et je suis content de mon pilotage.”

Adrien Fourmaux a réussi une belle remontée l’après-midi au volant de sa Ford Puma Rally1 (photo Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)

La journée se termine par le sprint d’Umea sur 5,5km. Une spéciale pour le spectacle. Auteur du 2e temps, le Belge Thierry Neuville en profite pour passer en tête, 4″3 devant le Finlandais Kalle Rovanperä, qui a connu beaucoup de problèmes dans cette 2ème boucle. Adrien Fourmaux réalise encore le 5ème temps. Il conforte donc sa 7ème place au classement général, au terme d’une journée où il a su jouer entre prudence et vitesse.

Il faudra continuer sur cette lancée demain samedi. Cette 2ème journée est amputée de deux spéciales … à cause de la migration des rennes ! Les concurrents devront donc se contenter pour cette deuxième étape d’environ 80 kilomètres répartis en six chronos autour de Umeå.

Le classement de la 1ère journée

1. Thierry Neuville / M Wydaeghe BEL Hyundai i20 1h02min 31.2sec
2. Kalle Rovanperä / J Halttunen FIN Toyota GR Yaris à 4.3sec
3. Elfyn Evans / S Martin GBR Toyota GR Yaris à 7.4sec
4. Esapekka Lappi / J Ferm FIN Toyota GR Yaris à 8.8sec
5. Oliver Solberg / E Edmondson SWE Hyundai i20 à 28.1sec
6. T. Katsuta / A Johnston GBR Toyota GR Yaris à 1min 18.9se

7. Adrien Fourmaux/Alexandre Coria FRA Ford Puma Rally à 1’25″03

A propos de JEAN-MARC DEVRED 667 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Fourmaux Suède abandonne dans la 3ème étape

Les commentaires sont fermés.